Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : vendredi 27 juin 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Rends mon cœur semblable au tien !

Evangile selon St Matthieu, chapitre 11, 25-30

En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits.
Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté.
Tout m’a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.

Prière d'introduction
Seigneur Jésus, tu nous as tant aimés que tu t’es humilié jusqu’à l’extrême. Toi qui étais avec le Père, tu es descendu du ciel pour prendre chair dans le sein de la Vierge Marie. Tu as voulu te faire semblable à nous, tu t’es fait le serviteur de tous et tu nous as sauvés par ta mort sur une croix. Tu as fait tout cela par amour. Seigneur, en ce jour qui est dédié à ton Cœur sacré, je veux donc te remercier pour tous tes bienfaits. Je veux te consoler pour tous les outrages qui sont commis à ton égard. Je veux te demander pardon pour toutes les infidélités et spécialement les miennes, je veux faire réparation pour tous les manques d’amour, pour toutes les fois où je t’ai ignoré ou rejeté.

Demande
Jésus doux et humble de cœur, rends mon cœur semblable au tien.

Points de réflexion

1. La sagesse révélée aux tout-petits. Seuls les humbles et les tout-petits peuvent comprendre la sagesse de Dieu et entrer dans le Royaume, l’Évangile d’aujourd’hui fait écho à une autre parole de Jésus : « Si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, non, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux ». (Matthieu 18, 3) ou encore « En vérité, je vous le déclare, qui n’accueille pas le royaume de Dieu comme un enfant n’y entrera pas » (Marc 10, 15). En effet, peu de scribes, à l’époque de Jésus, furent capables de s’ouvrir et d’accueillir la parole de Jésus. Ils étaient trop imbus d’eux-mêmes pour accepter un enseignement nouveau et reconnaître ainsi dans Jésus le Messie tant attendu. Par leur refus et leur orgueilleux, ils se ferment aux récompenses des Béatitudes : « Heureux les pauvres de cœur, le Royaume des cieux est à eux ». C’est cette même humilité qui nous permettra de connaître le Père, car Dieu ne peut pas entrer en contact avec des âmes orgueilleuses. Et c’est en louant son Père que Jésus invite chacun d’entre nous à l’humilité. Redevenons donc des petits enfants afin que Dieu le Père nous soit révélé par le Fils et que nous devenions capables de comprendre les choses de Dieu.

2. À l’école du Christ : doux et humble de cœur. Aucun fardeau n’est léger, l’homme par nature le refuse et le rejette même si celui-ci est toujours présent d’une manière ou d’une autre. Cependant Jésus connaît mieux que quiconque le cœur de l’homme. C’est pour cela qu’il invite chaque homme à se mettre à son école : « Venez à moi, vous tous qui ployez et peinez sous le poids du fardeau et moi je vous procurerai le repos ». Le Christ veut nous aider et nous soulager. Il est vrai qu’il ne va pas nous enlever notre fardeau mais il va nous en donner un autre plus léger : le sien. En effet le joug du Christ est léger car il a donné un sens de rédemption à la douleur et à la souffrance en mourant sur la croix. En devenant disciple de Jésus, nous donnons, nous aussi, un nouveau sens à nos difficultés et nous obtenons force et soutien pour surmonter les épreuves. Unie à Jésus, notre souffrance prend à son tour un sens de rédemption. Sans le Christ, alors celle-ci devient insupportable et inutile. Et quand bien même nous réussirions à échapper aux sacrifices et la souffrance, sans lui, nous serions vite esclaves de nos penchants mauvais et nos passions. Le joug serait alors celui du péché, qui détruit nous seulement le corps mais aussi l’âme. Acceptons l’invitation de Jésus et mettons-nous à son école. Prenons la croix que le Seigneur nous offre chaque jour, il est doux et humble de cœur, et lui seul nous donnera le repos.

Dialogue avec le Christ
Jésus, toi qui révèle le Père aux tout-petits, aide-moi à redevenir un enfant afin que je puisse connaître le Père. Seigneur, je veux me mettre à ton école, apprend-moi à accepter et à offrir les difficultés car toi seul peux leur donner un sens. Seigneur, toi qui es doux et humble de cœur, rends mon cœur semblable au tien.

Résolution
Réciter plusieurs fois dans la journée la prière de confiance au Cœur de Jésus : Je confie au Cœur de Jésus ma personne et ma vie, mon cœur, mon intelligence, ma mémoire et ma volonté, mes joies et mes peines, mon passé et mon avenir, afin que tout ce que je ferai et souffrirai, soit pour l'amour et la gloire de Dieu. Seigneur Jésus, je choisis ton Cœur pour ma demeure, afin qu'il soit ma force dans la lutte, mon soutien dans la faiblesse, ma lumière et mon guide dans les heures de ténèbres, le réparateur de mes fautes. Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité, brûle en moi tout ce qui te déplaît, tout ce qui te résiste : que jamais je ne t'oublie, que jamais je ne sois séparé(e) de toi et que je demeure toujours ton ami(e). Amen !



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales