Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : vendredi 11 juillet 2014
La m餩tation

 

Les méditations

À vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux

Evangile selon St Matthieu, chapitre 10, 16-23

Jésus disait aux douze Apôtres : « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes.
Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis : vous n’aurez pas fini de passer dans toutes les villes d’Israël quand le Fils de l’homme viendra. »

Prière d'introduction
Viens, Esprit Saint. Je t’ouvre mon cœur. Viens au secours de ma pauvre prière. Viens prier en moi. Fais que je puisse ainsi consoler et réjouir le cœur de Jésus.

Demande
« Ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce que je veux, sans avoir accompli sa mission » (Is 55, 11). Donne-moi la grâce, Seigneur, d’accueillir ta parole avec foi.

Points de réflexion

1. « Mais vous, heureux vos yeux puisqu’ils voient, et vos oreilles puisqu’elles entendent ! » (Mt 13,16). Élevons des prières d’action de grâce au Seigneur pour le don de la foi ! Il nous a ouvert les yeux, pour que nous puissions le reconnaître comme étant notre Dieu. Il a rendu nos oreilles et notre cœur sensibles à sa parole, pour que nous puissions l’entendre et le comprendre. Tant de personnes meurent sans avoir jamais entendu le nom de Jésus et nous, en revanche, nous vivons à ses côtés.

2. « Les soucis du monde et les séductions de la richesse étouffent la Parole » (Mt 13,22). Ce qui empêche l’écoute de la parole, ce ne sont pas tant les difficultés du quotidien ou le souci pour celles-ci. Nous devrions plutôt nous en occuper, faisant ce qui est en notre pouvoir, mais sans pour autant nous préoccuper. Les préoccupations, en effet, sont ces ronces qui nous étouffent et nous submergent dans les problèmes d’ici-bas, ne nous permettant pas de voir les choses d’une perspective plus élevée : avec les yeux de la foi ; comme Dieu les voit. Il en est de même pour la richesse. Si elle croise notre chemin, comme tout, c’est un don de Dieu qui doit être mis au service du bien ; car l’argent n’est pas une fin en soi. Elle devient cependant un danger lorsqu’elle séduit notre cœur et le lie aux biens matériels, en l’empêchant ainsi de s’élever vers celui qui nous donne la vraie vie.

3. « L’homme qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un » (Mt 13,23). Pourquoi cette différence de fécondité ? Peut-être que, par là, Jésus veut nous rappeler que nous sommes libres de répondre plus ou moins généreusement à ses dons. Concrètement, un des pièges dans lequel nous pourrions tomber, c’est bien celui de connaître par cœur les enseignements du maître, mais sans les mettre réellement en pratique : « Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites » (Jn 13,17).

Dialogue avec le Christ
Jésus, fais-moi comprendre que l’unique erreur dans la vie est de ne pas devenir saint. Si cette vie nous est donnée pour te connaître et t’aimer, alors, quoi que je fasse, que je le fasse avec toi et pour toi. Fais que je te reconnaisse et t’aime dans mon prochain : celui qui vit à mes côtés. Ne permets pas que les jours passent sans que je puisse t’aimer. Que ta parole résonne dans mon cœur. Ouvre mes yeux devant ton image crucifiée ; qu’elle me rappelle qu’il y a un Dieu qui a voulu mourir ainsi, pour me révéler combien il m’aime et combien il a soif de mon amour.

Résolution
Comme Marie, voir la réalité en clé d’amour : celui que je reçois de Dieu et celui que je lui donne.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales