Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : dimanche 7 septembre 2014
La m餩tation

 

Les méditations

« Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux »

Evangile selon St Matthieu, chapitre 18, 15-20

Jésus disait à ses disciples :
« Si ton frère a commis un péché, va lui parler seul à seul et montre-lui sa faute. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à la communauté de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain. Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.

Prière d'introduction
Seigneur Jésus, qui nous invite et nous apprend avec ta vie à nous aimer les uns les autres, donne-nous ta lumière et renforce-nous par ta grâce pour que nous sachions mieux vivre chaque jour ton message d’amour et pour que nous puissions former d’authentiques communautés de tes disciples ! Écoutons ta voix qui nous invite : « Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux » (Mt 18,3). Soyons attentifs et ne scandalisons personne, ne réduisons pas notre prochain, encourageons plutôt la culture de la rencontre que celle de l’éloignement, tel que nous le dit le Pape François !

Demande
Aide-nous Seigneur à vivre le commandement de l’amour, ainsi « <em>Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres</em> » (Jean 13, 34).

Points de réflexion

1. La vie de la communauté chrétienne. Dans le chapitre de l’Évangile selon saint Matthieu, le Maître nous enseigne des éléments de base d’une authentique communauté chrétienne. Message doux et concret que les premières communautés chrétiennes mirent en pratique et qui attiraient puissamment l’attention des païens, qui disaient d’eux : « Regardez comme ils s’aiment ». Et d’une certaine façon, le Pape nous rappelle à créer cette communauté (la famille, l’équipe, la communauté locale, la paroisse, l’Église) dans laquelle se vit l’essence du message du Christ. Créer cette culture de la rencontre et non une culture de division. Dans son discours du 16 juin dernier aux participants du congrès diocésain de Rome, le Pape François insistait sur le rôle de l’Église en tant que mère, en y accueillant les orphelins (et il y a tellement d’orphelinats (c’est un terme abstrait) différents dans notre monde actuel). L’importance d’accueillir les autres, de mettre en pratique la tendresse, d’exercer la compassion,... c’est ce que nous enseigne Jésus dans l’Évangile et qui nous est rappelé par le Pape. Que serait la réalité de l’Église si chacun de nous mettait cela en pratique dans sa propre vie, dans sa propre famille (église domestique) et dans sa propre communauté ?

2. La correction fraternelle. « Où sont amour et charité, Dieu est présent », dit le Christ. C’est merveilleux lorsque, guidés par l’amour, nous cherchons le meilleur pour les autres. Le Seigneur nous invite à nous préoccuper et à procurer le meilleur à notre entourage, et ceci implique la difficulté de faire voir les erreurs, la défiance ou encore les tromperies. Mais si ce que nous cherchons c’est le meilleur pour l’autre, les fruits sont abondants. Et pourtant, même si cela parfois nous coûte que d’autres nous disent nos vérités, lorsque nous connaissons l’amour avec lequel ceux-ci nous le disent, il existe alors toujours des opportunités de croissance et de développement personnels.

3. La prière en communauté. A la fin du passage de l’Évangile, Jésus nous assure que lorsque nous prions en communauté, lorsque nous prions ensemble pour une intention, notre prière est beaucoup plus puissante. Peut-être que nous restons fréquemment dans une vie de prière plus personnelle, plus privée, peut-être plus individuelle, voire individualiste. Combien d’intentions demandons-nous en famille, en communauté : à partir des problèmes quotidiens de coexistence, des nécessités de nos proches, des malades, de ceux qui souffrent, de la paix dans le monde, des vacances,... Soyons des constructeurs de la communion : « Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Mt 18,20).

Dialogue avec le Christ
Nous pouvons prier avec François d’Assise : Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix ! Pour que là où il y a de la peine, je mette l’amour ; où il y a l’offense, je mette le pardon ; où il y a la discorde, je mette l’union ; où il y a l’erreur, je mette la vérité ; où il y a le doute, je mette la foi ; où il y a la tristesse, je mette la joie. Ô Maître ! que je cherche moins à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre ; à être aimé, qu’à aimer. Car c’est en donnant que nous recevons ; en pardonnant que nous sommes pardonnés et en mourant que nous ressusciterons pour la vie éternelle.

Résolution
Je vais essayer de pratiquer la charité et chercher à partager avec mon prochain dans mon environnement et/ou organiser un temps de prière communautaire (famille, communauté, travail, amis,...).



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales