Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : dimanche 16 novembre 2014
La m餩tation

 

Les méditations

L’amour, notre premier talent

Evangile selon St Matthieu, chapitre 25, 14-30

Jésus parlait à ses disciples de sa venue ; il disait cette parabole : « Un homme, qui partait en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il donna une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul, à chacun selon ses capacités. Puis il partit.
Aussitôt, celui qui avait reçu cinq talents s’occupa de les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un creusa la terre et enfouit l’argent de son maître.
Longtemps après, leur maître revient et il leur demande des comptes. Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança en apportant cinq autres talents et dit : ’Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres. ? Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.’
Celui qui avait reçu deux talents s’avança ensuite et dit : ’Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres. ? Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.’
Celui qui avait reçu un seul talent s’avança ensuite et dit : ’Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé enfouir ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.’
Son maître lui répliqua : ’Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. Car celui qui a recevra encore, et il sera dans l’abondance. Mais celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents !’ »

Prière d'introduction
Seigneur, je crois que tu es le maître de ma vie. Tout ce que j’ai vient de toi. Et tout va retourner à toi. C’est toi le seul à qui je peux offrir toute ma vie.

Demande
Avoir conscience des talents que Dieu nous a donnés et les mettre à son service.

Points de réflexion

1. Nous sommes ici à la fin de l’Évangile de Matthieu, dans le dernier chapitre avant le récit de la Passion. Dans ce chapitre, Matthieu reporte certaines paroles de Jésus concernant la fin du monde et le jugement. Ce passage ne concerne pas tellement la fin du monde, mais plutôt le jugement personnel de chaque homme après sa mort. Et Jésus prend l’exemple d’un homme riche qui part en voyage, et confie à trois de ses serviteurs de l’argent afin qu’ils le fassent fructifier.

2. Dans cette parabole, il est important de noter que ce n’est pas d’abord la quantité de talents que les serviteurs ont reçue, ni le résultat qu’ils ont produit, qui importent. Ce que le maître juge c’est que les deux premiers ont accompli ce qu’il fallait pour faire fructifier son bien, tandis que le troisième a simplement enterré l’argent et n’en a rien fait. Jésus ne nous a pas donné nos talents et nos qualités pour que nous les cachions, mais bien pour que nous les fassions fructifier, pour que nous les développions, pour son service et pour le service de notre prochain.

3. Cet Évangile doit aussi se lire à la lumière de tout le reste de l’enseignement de Jésus. Quels sont les talents que Jésus apprécie le plus, ceux qu’il veut nous voir développer ? Jésus nous demande d’abord d’aimer, d’aimer Dieu et le prochain. L’amour que nous avons dans notre cœur est un talent que nous avons tous, et le talent le plus important. Et nous pouvons faire grandir cet amour. Jésus nous demande de vivre d’amour. Et cela se manifeste de nombreuses manières : la douceur, l’humilité, le pardon, le service, la miséricorde,...

Dialogue avec le Christ
Seigneur, merci de nous faire confiance au point de nous donner la capacité d’aimer librement. Tu nous aimes et tu veux notre amour. Grâce à toi chaque acte d’amour que je fais peut porter de grands fruits, des fruits pour la vie éternelle.

Résolution
Prendre la décision de développer mes qualités pour le service des personnes avec lesquelles je vis.



Cette méditation a été écrite par Frère Jean Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales