Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : lundi 24 novembre 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus magnifie la pauvre veuve qui donne tout

Evangile selon St Luc, chapitre 20, 1-4

Comme Jésus enseignait dans le Temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc du trésor. Il vit aussi une veuve misérable y déposer deux piécettes. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tout le monde. Car tous ceux-là ont pris sur leur superflu pour faire leur offrande, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a donné tout ce qu’elle avait pour vivre. »

Prière d'introduction
Seigneur, tu viens de rappeler à tes disciples que certains comportements peuvent être « à double face » et que, bien souvent, la Loi est « officiellement » respectée, mais que le cœur n’y est pas. Tu ne veux pas que tes amis tombent dans le piège de ne juger que sur ce qui se voit. La valeur de ce que l’on donne est davantage une question de qualité qu’une question de quantité.

Demande
Aujourd’hui, je veux me glisser tout près de toi pour écouter tes conseils et savoir évaluer mes actions et mon comportement à la lumière de ton cœur.

Points de réflexion

1. Tu observes et tu enseignes : tu es assis devant le Temple et tu regardes les faits et gestes des passants, qui déposent leurs offrandes dans le trésor du Temple. Les gens riches déposent en fonction de la Loi et repartent avec la satisfaction du geste accompli. Ils sont en paix avec leur conscience parce qu’ils ont obéi à la Loi. Et au milieu d’eux, tu vois une femme dont les vêtements traduisent le manque de ressources. Elle est veuve, nous dit le récit évangélique, ce qui signifie qu’elle est fragile, sans appui et exposée à l’injustice, parce que son mari n’est plus là pour la défendre dans la vie quotidienne.

2. Le superflu et le nécessaire : les riches viennent avec assurance. Ils ont « les moyens ». Leur comportement démontre leur aisance. Les biens matériels et l’argent sont là pour les secourir, ils n’ont besoin de l’aide de personne pour avancer dans l’existence. Ils sont même secrètement satisfaits qu’on puisse remarquer qu’ils ne doivent rien à personne et s’acquittent de l’obole du Temple.
Et tu remarques cette femme, discrète et timide au milieu des gens aisés. Elle avance, dépose ses deux piécettes dans le tronc et part comme elle était venue, silencieuse et secrète. Elle a donné ce qu’elle avait pour vivre. Elle a donné sans attendre de récompense : elle n’attend pas qu’on la remarque ou qu’on la félicite. Elle a fait ce qu’elle devait, en donnant ce qui est demandé. Elle vit et se contente de ce qu’elle a, pour le reste, elle sait qu’aux yeux de Dieu, elle vaut plus qu’une multitude de petits oiseaux (Mt 5,26).

3. Elle a mis deux petites pièces de monnaie. Ici, on peut penser à ce dicton populaire selon lequel « le bruit ne fait pas de bien tandis que le bien ne fait pas de bruit ». Les gens riches aiment à faire savoir leur possessions matérielles, leurs relations humaines, leur position dans la société, ils ont besoin de cet appui humain. Toute leur confiance est en cet appui. Ils passent leur temps à récolter des biens matériels, sans tenir compte de ceux qui ont faim et soif, qui sont victimes de violence et d’injustice. Ce sont des « mondains » comme dit le Pape François et ils ne s’intéressent qu’à « ce qu’en disent les autres » (Pape François 1er septembre 2014).
La veuve est sans défense au milieu des gens : elle ne peut compter sur personne et ne compte pour personne. Elle vient et dépose « ce qu’elle avait pour vivre ». Tu remarques son silence et sa discrétion. Pour toi et à tes yeux, elle est le « sel de la terre » sa lumière brille à tes yeux et tu la donnes en exemple à tes disciples.

Dialogue avec le Christ
Merci, Seigneur, de ce que tu viens de me faire comprendre, il faut encore qu’avec l’aide de l’Esprit Saint, j’approfondisse ton message. Mais je suis en train de comprendre que nos regards et nos jugements sur les autres ne sont pas forcément les tiens. « Ne jugez pas sur l’apparence ? Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés » : autant de préceptes qui me reviennent à la mémoire avec cette dernière affirmation de saint Paul aux Romains : « Et toi, pourquoi juger ton frère ? Tous nous comparaîtrons devant le Seigneur et chacun rendra compte pour soi-même » ( Rm 14,10).

Résolution
Aujourd’hui, je suivrai le conseil du Pape François qui nous dit que « la vie chrétienne est simple : il suffit d’écouter la Parole et de la mettre en pratique » (Pape François, 23 septembre 2014), et je m’abstiendrai de tout jugement négatif.



Cette méditation a été écrite par Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales