Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 juillet 2022 - Saint Berthe
Date : jeudi 11 décembre 2014
La m餩tation

 

Les méditations

« Le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui »

Evangile selon St Matthieu, chapitre 11, 11-15

Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui.
Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent, le royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer.
Tous les Prophètes, ainsi que la Loi, ont prophétisé jusqu’à Jean.
Et, si vous voulez bien comprendre, c’est lui, le prophète Élie qui doit venir.
Celui qui a des oreilles, qu’il entende !

Prière d'introduction
Me voici tout pour toi, Seigneur. Dispose de moi comme il te plaira, car c’est toi mon Dieu.

Demande
Ouvre mon cœur à ton amour, Seigneur Jésus.

Points de réflexion

1. « Parmi les hommes, il n’en a pas existé de plus grand que Jean Baptiste » (Mt 11,11). Jésus dit à mon âme : Jean était vraiment un homme hors du commun. La Providence l’avait doté d’un aspect beau et fort, d’une intelligence vive et profonde et d’un cœur à la fois généreux et délicat. Cependant, ne t’y trompe pas, Philotée, car ce qui fait vraiment sa grandeur, c’est son humilité. Ce regard vrai qu’il porte sur lui-même, par lequel il reconnaît dans sa mission de messager ce que Dieu a voulu lui confier, ni plus ni moins.

2. « Cependant le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui » (Mt 11,11). Toi, Philotée, tu ne t’habilles pas avec un vêtement en poil de bête et tu ne te nourris pas non plus de sauterelles et de miel sauvage, comme le faisait Jean (Mt 3,4). Et pourtant, parce que tu fais partie de mon Royaume, tu es plus grand que lui lorsqu’il faisait tout cela. En effet, par le baptême « dans l’Esprit Saint et le feu » que tu as reçu (Mt 3,11), c’est mon image et mon amour qui sont présents dans ton cœur. Je suis ton frère car nous avons le même Père. Désormais, tu fais partie de la famille.

3. « Le Royaume des cieux subit la violence » (Mt 11,12). Jusqu’à Jean, ce furent la loi et les prophètes qui déterminaient ce qu’il fallait faire pour plaire à Dieu. Avec la venue du précurseur, « les anges se penchent avec convoitise » sur ce qui se passe (1 P 1,12), car il venait en vue de dévoiler le mystère de ma venue qui « a été cachée depuis les siècles en Dieu » (Ep 3,9). Le Royaume de Dieu que je suis venu instaurer, c’est ma présence en vos cœurs ; mon Esprit d’Amour pour mon Père et mes frères les hommes. Cela, le diable et ses suppôts terrestres avaient bien l’intention de l’entraver. C’est ainsi que, dès ma naissance, Hérode « envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem » (Mt 2,16). Plus tard, alors que son fils, Hérode Antipas, avait déjà fait décapiter Jean, on vint me dire qu’il voulait aussi me tuer ; seulement, c’est la volonté de mon Père que je devais faire avant tout, alors je lui fit dire : « Allez dire à ce renard :[...] il me faut continuer ma route aujourd’hui, demain et le jour suivant, car il ne convient pas qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem » (Lc 13,32-33). Vous de même, Philotée, « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, [...] craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d’envoyer dans la géhenne » (Lc 12,4-5). Cependant, « Sois sans crainte, petit troupeau : votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume » (Lc 12,32). Mon Royaume d’amour dans vos cœurs est une grâce qui s’accueille dans la confiance et l’humilité ; jamais les violents ne pourront se l’accaparer par leur propre force.

Dialogue avec le Christ
« Je suis le Seigneur ton Dieu. Je te prends la main droite, et je te dis : « Ne crains pas, je viens à ton secours ». Ne crains pas, Jacob, faible vermisseau, Israël, misérable mortel. Je viens à ton secours » (Is 41, 13-14). Purifie-moi, Jésus, ôte de mon cœur toute violence. Je veux être ce cœur qui t’ouvre grand ses portes, pour que tu puisses y habiter en toute liberté.

Résolution
Faire un sacrifice à l’exemple de saint Jean Baptiste, pour préparer la venue de l’Enfant Jésus dans mon cœur.



Cette méditation a été écrite par Frère Martin Baud, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales