Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : mercredi 17 décembre 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Par notre baptême, nous sommes le temple du Roi de l’univers

Evangile selon St Matthieu, chapitre 1, 1-17

Généalogie de Jésus, Christ, fils de David, fils d’Abraham.
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias, Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.

Prière d'introduction
Tracer lentement le signe de la croix : Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit, Amen.
Prendre une minute de silence pour se mettre en présence de Dieu et se préparer à entrer en dialogue personnel avec Dieu le Père, en Jésus-Christ, par l’Esprit-Saint.

Demande
Seigneur Jésus, ouvre mon intelligence, afin que je puisse scruter, comprendre, aimer et appliquer ta Parole.

Points de réflexion

1. Abraham. Même si cet Évangile semble, à première vue, quelque peu rébarbatif, tâchons de nous approcher de ce texte avec l’attitude de qui s’approche de la Parole du Dieu vivant. Laissons-nous guider par l’Église vers les profondeurs des Écritures. Dans notre méditation d’aujourd’hui, nous partirons d’un extrait de l’Enfance de Jésus, (J. Ratzinger, Benoît XVI, L’enfance de Jésus, Flammarion, Paris 2012, p. 15-19) :
« Pour Matthieu, deux noms sont déterminants pour comprendre d’où vient Jésus : Abraham et David. Avec Abraham, - après la dispersion de l’humanité à la suite de la construction de la tour de Babel - commence l’histoire de la promesse. Abraham renvoie par anticipation à ce qui doit venir. Celui-ci est pèlerin non seulement du pays de ses origines vers la Terre promise, mais il est pèlerin aussi dans le fait de sortir du présent pour s’acheminer vers l’avenir. Toute sa vie renvoie en avant, elle est une dynamique de la marche sur la route de ce qui doit arriver. Avec raison donc, la lettre aux Hébreux le présente comme pèlerin de la foi fondée sur la promesse : ?C’est qu’il attendait la ville pourvue de fondations dont Dieu est l’architecte et le constructeur ? (He 11,10). La promesse pour Abraham se rapporte tout d’abord à son descendant, mais va au-delà : ?Par lui se béniront toutes les nations de la terre ? (Gn 18, 18) ».
De par mon baptême je suis, moi aussi, descendant d’Abraham. Est-ce que je sais, à sa suite, être « pèlerin aussi dans le fait de sortir du présent pour m’acheminer vers l’avenir » ? Avec quelle confiance en Dieu le Père est-ce que je conçois les événements de ma vie ?

2. David. La structure de la généalogie (Mt 1,1-17) est cependant déterminée totalement par la figure de David, de ce roi à qui avait été faite la promesse d’un règne éternel : « Ton trône sera affermi à jamais » (2 Sam 7, 16). La généalogie que Matthieu propose est modelée sur cette promesse. Elle est structurée en trois groupes de 14 générations, montant d’abord d’Abraham à David, puis descendant de Salomon jusqu’à l’exil babylonien, pour ensuite monter à nouveau jusqu’à Jésus en qui la promesse atteint son terme. Cette articulation est encore plus claire si on se rappelle que les lettres hébraïques du nom de David donnent la valeur numérique de quatorze et ainsi, en partant du symbolisme des nombres, David, son nom et sa promesse caractérisent le chemin d’Abraham à Jésus.
Cet Évangile nous rappelle clairement que Jésus est Roi ! Le Roi promis, tant attendu ! Par la grâce du baptême, Dieu demeure en moi. Je suis le Temple d’un Roi. Suis-je conscient de cette présence sacrée en moi ? De cette présence sacrée en mes frères ?

3. « Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle naquit Jésus, que l’on appelle Christ » (Mt, 1, 16). Jésus est « d’en haut ». Par l’intermédiaire de Joseph, Jésus appartient, selon la loi, légalement, à la tribu de David. Cependant, il vient d’ailleurs, « d’en haut », de Dieu lui-même. Le mystère du « d’où vient-il », de la double origine, nous est proposé sur un mode très concret : son origine peut être établie et pourtant elle est un mystère. La généalogie des hommes a son importance par rapport à l’histoire du monde. Et malgré cela, à la fin, il y a Marie, l’humble vierge de Nazareth, celle en qui arrive un nouveau commencement, celle en qui recommence de façon nouvelle le fait d’être une personne humaine. Par la grâce du baptême, je suis dans le monde, mais je n’appartiens pas au monde (Jean 15, 16). Est-ce que je sais garder, comme Marie, ce don de la foi et le rayonner autour de moi ?

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, prépare mon cœur, mon intelligence, ma volonté, tout mon être à ta venue en ce Noël. Aide-moi à prendre conscience du trésor de la foi que tu remets entre mes mains par le don du baptême.

Résolution
Face aux événements, aux contrariétés de la journée, me rappeler avec joie que je suis fils/fille du Roi de l’univers, et appréhender la journée avec foi, amour et espérance.



Cette méditation a été écrite par Chantal de Baillenx, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales