Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : mercredi 31 décembre 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus, ma vie et ma lumière

Evangile selon St Jean, chapitre 1, 1-18

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.
En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.
Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde.
Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu.
Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom.
Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu.
Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.
Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. » Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce ; car la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître.

Prière d'introduction
Le Seigneur est ma lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ? J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie. Habiter ta maison, Seigneur, pour t’admirer en ta beauté et m’attacher à ton Eglise, Seigneur. J’en suis sûr, je verrai la bonté du Seigneur sur la terre des vivants. Espère, sois fort et prends courage, espère, espère le Seigneur ! (chant de Jean-Baptiste du Jonchay, psaume 26).

Demande
Que le Christ soit la véritable lumière de ma vie.

Points de réflexion

1. « Et le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous ». Si l’on enlève les différents verbes dans cette phrase, celle-ci perd tout son sens : et le Verbe chair, et il parmi nous. Grammaticalement parlant, le verbe joue un rôle primordial au sein de la phrase, il est essentiel pour en comprendre sa signification. Quand saint Jean nous dit donc que Dieu est le Verbe, cela prend une signification toute spéciale : Quel est le rôle de Dieu dans ma vie. Est-il le centre, le modèle et le critère de mes actions ? Est-ce lui qui donne un véritable sens à ma vie, à ma façon d’être et d’agir ? Sans lui, tout ce que je fais perd son sens et ma vie n’a plus aucune valeur aux yeux de Dieu, tout comme les mots dans une phrase à laquelle on enlève le verbe.

2. Pour insister sur le rôle que doit avoir Dieu dans notre vie, le prologue de l’Évangile selon saint Jean nous propose aussi une autre image : Jésus est la vie. A chaque fois que nous prions le Notre Père, nous disons « donne-nous notre pain quotidien ». Encore une fois, faisons une analogie avec notre vie de tous les jours : nous avons besoin de ce pain quotidien, nous avons besoin de manger pour vivre, c’est une chose qui nous est essentielle, et si l’on manque un repas, notre corps nous le fait ressentir. Eh bien, il en est de même dans notre vie spirituelle et Jésus lui-même nous le rappelle : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ». Tant de personnes vivent en apparence, mais sont mortes à l’intérieur d’elles-mêmes ; ils leur manque ce bonheur profond et durable que seul le Seigneur peut nous donner : « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6, 53).

3. Finalement, Jésus nous dit qu’il est la véritable lumière. La lumière est essentielle pour voir, et si je veux voir clair dans ma vie, j’ai besoin de cette lumière du Christ, j’ai besoin de lui pour m’éclairer dans mes décisions et me guider sur le bon chemin. « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5.14).

Dialogue avec le Christ
Seigneur, pendant cette période de Noël, je vois autour de moi beaucoup de joie, de sourires, de lumières. C’est toi Seigneur ma véritable lumière et mon salut. Aide-moi, à ton exemple, à être une lumière pour mes frères et un témoin de ton amour immense pour chacun de nous.

Résolution
Être témoin de la présence et de la lumière du Christ en moi : aujourd’hui, je ferai un effort particulier, pour être toujours souriant et aimable envers ceux qui m’entourent en transmettant la Parole de Dieu aux autres au travers de mes actions.



Cette méditation a été écrite par Frère George de la Cotardière, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales