Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : dimanche 18 janvier 2015
La m餩tation

 

Les méditations

« Maître, où demeures-tu ? »

Evangile selon St Jean, chapitre 1, 35-42

Le lendemain encore, Jean se trouvait là avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi ? ce qui veut dire : Maître ?, où demeures-tu ? »
Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » ? ce qui veut dire : Christ.
André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » ? ce qui veut dire : Pierre.

Prière d'introduction
Au Seigneur, le monde et sa richesse, la terre et tous ses habitants ! / C’est lui qui l’a fondée sur les mers et la garde inébranlable sur les flots. Qui peut gravir la montagne du Seigneur et se tenir dans le lieu saint ? / L’homme au cœur pur, aux mains innocentes, qui ne livre pas son âme aux idoles (et ne dit pas de faux serments). Il obtient, du Seigneur, la bénédiction, et de Dieu son Sauveur, la justice. / Voici le peuple de ceux qui le cherchent ! Voici Jacob qui recherche ta face ! (Psaume 23).

Demande
Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne moi, car tu es le Dieu qui me sauve (Psaume 24). Donne-moi de reconnaître Jésus, d’accorder l’accueil que je fais aux témoignages du Christ avec les désirs les plus profonds de mon âme. Donne-moi la grâce de percevoir ta parole comme une voix qui m’est familière et qui suscite ma confiance. Amen.

Points de réflexion

1. En bon prophète et précurseur, Jean décrypte en profondeur l’identité de Jésus et la portée de sa mission : il n’est pas le genre de faux messie qui vient avec une puissante armée pour régner sur le peuple et écraser l’ennemi sous ses pieds. Il est l’Agneau de Dieu, créature humble et docile qui, sera immolée et dont le sang aspergera l’autel et l’assemblée : son pouvoir se réalise non pas dans ce monde, mais dans l’autre. Il vient en « victime pour Dieu » en faveur des hommes, pour inaugurer ce règne ici-bas. Nous pouvons constater le regard de foi exemplaire que le Baptiste a su poser sur Jésus, pour voir, derrière l’humanité de son cousin, sa mission surnaturelle, et dans la fragilité de l’agneau, la puissance divine. Quel a été le secret de Jean pour reconnaître la divinité de Jésus ? Quels signes ont mis en évidence son message ambitieux ?

2. Pour les disciples du Christ, la découverte du Messie emprunte le même chemin spirituel, dans des circonstances bien diverses. Tout commence par un appel du Seigneur. Si André et Jean (le rédacteur de cet Évangile) suivent le Baptiste puis sont interpellés par le témoignage de Jésus, c’est parce qu’ils répondent à une motion intérieure qui les a poussés à répondre : « Me voici » ? comme ce fut jadis le cas pour Samuel. Cette réponse se traduit ici par une question : « Maître, où demeures-tu ? ». Ce dialogue se transforme dans une véritable rencontre avec le Christ. Ils cherchent à le connaître, parce qu’ils ont vu quelque chose en Jésus qui leur faisait brûler le cœur et parce qu’ils ont cru au témoignage du Baptiste. Quel est mon cheminement spirituel ? Quelles démarches est-ce que je réalise ? Est-ce que le témoignage sur Jésus suscite ma curiosité ? Est-ce que je cherche Jésus ?

3. Chercher la demeure de Jésus, c’est mettre des mots sur un cri enfoui dans l’âme : le désir d’habiter la maison du Seigneur pour l’éternité. C’est une nostalgie, un cafard qui nous habite au plus profond. Nous sommes exilés, aliénés de notre harmonie originelle à cause du péché. Où se trouve la demeure du Seigneur ? Les disciples entament un chemin qui passe par l’école de vie avec Jésus et qui aboutit dans une transformation existentielle de la mort et résurrection, sinon sur un plan physique, du moins sur un plan mystique. Mais aucun lieu géographique ne correspond à la requête. Où alors est à situer le temple du Seigneur ? Où est l’entrée du Paradis ? Au mont Garizim, à Sion ? Un peu plus loin, l’évangéliste Jean mentionne les paroles de Jésus : ni sur cette montagne, ni à Jérusalem, mais en Esprit et en Vérité. Ce qui veut dire, que le Temple, c’est nous, lorsque nous vivons plongés dans l’Esprit et dans la communion de l’Église bâtie sur Képhas, Pierre. Mon union spirituelle avec le Christ et l’Église est-elle de la sorte que ma foi chrétienne imprègne ma vie et transforme ma personne pour qu’elle ressemble à nouveau à celle de Dieu ? Mon corps est-il temple de l’Esprit de Dieu ?

Dialogue avec le Christ
Merci, Jésus, de m’avoir invité à te suivre en chrétien avec tant de frères, connus ou inconnus, à vivre en communion, de manière diligente et discrète, notre foi et à en rayonner par une harmonie de vie. Aide-moi à ne plus avoir peur de pouvoir être montré du doigt - parce que j’assiste à l’Eucharistie dominicale, parce que je porte discrètement, en pendentif visible, une croix,... Remplis bien au contraire mon cœur de joie de te connaître et fais que cette joie soit contagieuse. Amen.

Résolution
Que la foi soit un sujet de conversation avec des personnes de confiance, comme pour André qui l’a annoncée à son frère.



Cette méditation a été écrite par Père Jaroslav de Lobkowicz, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales