Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : mardi 27 janvier 2015
La m餩tation

 

Les méditations

La vraie famille de Jésus

Evangile selon St Marc, chapitre 3, 31-35

Alors arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler.
Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. »
Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? Qui sont mes frères ? »
Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Prière d'introduction
Jésus, me voici ce matin devant toi. Comme tes disciples je veux écouter ta parole pour apprendre à mieux te connaitre afin de mieux t’aimer. Et je veux t’aimer d’avantage pour pouvoir transmettre ton amour aux autres.

Demande
Donne-moi la grâce de toujours faire la volonté de ton Père, pour ainsi faire, moi aussi, partie de ta famille.

Points de réflexion

1. « Qui est ma mère, qui sont mes frères ? » Les paroles de Jésus au sujet de sa famille, dans cet Évangile, peuvent peut-être nous paraître dures. Cependant ce n’est pas la première fois qu’il le fait. En effet, à plusieurs reprises Jésus a voulu faire comprendre que le fait d’être proche de lui physiquement n’était pas un ticket pour le ciel. Ce n’est pas parce que je me dis chrétien que j’aurai un accès garanti au paradis. Dans un autre Évangile, Jésus dit : « Ce n’est pas en disant Seigneur, Seigneur, qu’on entrera dans le Royaume des cieux ; mais en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux » (Matthieu 7,21).

2. Faire la volonté de Dieu. Jésus précise donc qui est sa mère et qui sont ses frères. « Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère ». Faire la volonté de Dieu est essentiel et indispensable, c’est le premier devoir du chrétien. Sans cela, tout le reste ne sert à rien, le Christ est le premier à nous donner l’exemple. La lecture d’aujourd’hui en effet nous dit : « Tu n’as pas accepté les holocaustes ni les expiations pour le péché ; alors, je t’ai dit : Me voici mon Dieu, je suis venu pour faire ta volonté » (Hébreux 10, 4-5).
D’un autre côté, les paroles du Christ sont un réconfort car, en faisant la volonté de Dieu, nous pouvons tous devenir membres de la famille de Jésus. Jésus nous accueille dans sa famille spirituelle, qui est fondée sur des liens plus réels que ceux qui sont nés du sang.

3. Marie : mère à double titre. Ce qui pourrait paraître d’abord être comme une négation de la maternité de Marie, est, en fait, un éloge envers elle. Jésus sait qui est sa mère, mais en soulignant l’importance de faire la volonté de Dieu, il fait remarquer que Marie l’est à double titre. Non seulement elle l’a porté dans son ventre pendant neuf mois, mais elle est aussi un modèle d’obéissance pour nous tous. Marie a su s’abandonner complètement dans les mains du Seigneur, elle est celle qui a su accomplir de façon parfaite la volonté de Dieu dans sa vie. Son « fiat » au Seigneur a été inconditionnel, dans la joie de l’Incarnation comme dans la douleur de la Passion. Marie, toi qui as toujours dit « oui » au Seigneur, apprends-nous à faire de même.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, j’ai confiance en toi. Apprends-moi à toujours faire ta volonté, à m’abandonner totalement à toi. Fais que je sois à l’écoute de ton Esprit, car je sais que tu veux le meilleur pour moi.

Résolution
Réciter la prière d’abandon de Charles de Foucauld pendant un moment de la journée : Mon Père, Je m'abandonne à toi, fais de moi ce qu'il te plaira. Quoi que tu fasses de moi, je te remercie. Je suis prêt à tout, j'accepte tout. Pourvu que ta volonté se fasse en moi, en toutes tes créatures, je ne désire rien d'autre, mon Dieu. Je remets mon âme entre tes mains. Je te la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon cœur, parce que je t'aime, et que ce m'est un besoin d'amour de me donner, de me remettre entre tes mains, sans mesure, avec une infinie confiance, car tu es mon Père.



Cette méditation a été écrite par Frère Jean-Baptiste Ribes, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales