Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 2 juillet 2022 - Sts Processus et Martinien
Date : vendredi 13 mars 2015
La m餩tation

 

Les méditations

« Écoute, Israël »

Evangile selon St Marc, chapitre 12, 28-34

« Quel est le premier de tous les commandements ? »
Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.
Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui.
L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

Prière d'introduction
« Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau » (Ps 62, 2).

Demande
Ouvre mes yeux, Jésus, que je contemple ton amour.

Points de réflexion

1. « Voici le premier : Écoute, Israël » (Mc 12,29). Jésus dit à mon âme : Je sais bien, Théophile, que tu as déjà entendu beaucoup de fois ce commandement. Mais combien de fois l’as-tu écouté avec un cœur ouvert ? As-tu déjà voulu m’aimer de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force ? Penses-tu en être capable ? Mais si c’est moi qui te le commande ?
« Ah ! Si mon peuple m’écoutait, Israël, s’il allait sur mes chemins ! Aussitôt j’humilierais ses ennemis, contre ses oppresseurs je tournerais ma main. Mes adversaires s’abaisseraient devant lui ; tel serait leur sort à jamais ! Je le nourrirais de la fleur du froment, je te rassasierais avec le miel du rocher ! » (Ps 80, 14-17).

2. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Mc 12,31). Cela te fait-il peur ? Serais-je trop exigeant ? Mais pourquoi aurait-on peur de l’amour ? Y a-t-il quelque chose de plus beau que de donner sa vie pour ceux que l’on aime ? « Oui, il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis ! [...] C’est là que le Seigneur envoie la bénédiction, la vie pour toujours » (Ps 132, 1 ; 3).

3. « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu » (Mc 12,34). Comme toi, Théophile, ce scribe avait bien reconnu le droit chemin. Néanmoins, son cœur manquait d’amour pour l’entreprendre avec succès. Car « moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire » (Jn 15,5). Avant ma venue, les hommes n’avaient pas encore reçu ma grâce par laquelle je demeure en vous. En effet, comme dira saint Jean, « la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ » (Jn 1,17). Désormais, Théophile, ton problème n’est pas de comprendre ou pas ma loi, ou de savoir si tu en es capable car ta vertu c’est moi. Tout est entre tes mains. Tu es libre de t’abandonner à moi comme victime d’amour. Tu es libre d’aimer. C’est ce à quoi t’invite mon apôtre Paul : « Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel : nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2Co 5,20).

Dialogue avec le Christ
« Ma voie est toute de confiance et d’amour, je ne comprends pas les âmes qui ont peur d’un si tendre ami » (Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, L 226).

Résolution
Vivre ma journée en action de grâce.



Cette méditation a été écrite par Frère Martin Baud, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales