Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 juillet 2019 - Notre Dame du Mont Carmel
Date : lundi 6 juillet 2015
La m餩tation

 

Les méditations

Maria Goretti : la petite et douce martyre de la pureté et de la miséricorde

Evangile selon St Matthieu, chapitre 9, 18-26

Tandis que Jésus leur parlait ainsi, voilà qu’un notable s’approcha. Il se prosternait devant lui en disant : « Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra ». Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples.
Et voici qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par-derrière et toucha la frange de son vêtement.
Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. »
Jésus se retourna et, la voyant, lui dit : « Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.
Jésus, arrivé à la maison du notable, vit les joueurs de flûte et la foule qui s’agitait bruyamment. Il dit alors : « Retirez-vous. La jeune fille n’est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui.
Quand la foule fut mise dehors, il entra, lui saisit la main, et la jeune fille se leva. Et la nouvelle se répandit dans toute la région.

Prière d'introduction
Sainte Trinité, je vous adore et vous demande la force pour persévérer dans ma foi à l’exemple des saints, spécialement de sainte Marie Goretti. Je commence ma prière au nom du Père...

Demande
Jésus, Seigneur de la vie, vainqueur de la mort, accorde-moi la grâce d’une confiance totale en toi à l’exemple de Marie Goretti. Donne-moi une conscience délicate et une ferme volonté comme la sienne pour rejeter le péché.

Points de réflexion

1. Depuis quelques semaines la liturgie nous propose la lecture continuelle du livre de la Genèse, l’histoire des premiers pas de Dieu avec l’homme. L’histoire de Jacob est marquée par la familiarité avec Dieu qui se manifeste dans ses songes. En effet, Dieu lui confirme la promesse fondamentale : « Je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras et te ramènerai en ce pays, car je ne t’abandonnerai pas tant que je n’aie accompli ce que je t’ai promis » (Gn 28, 15). L’amour fidèle du Seigneur est une constante de l’histoire du salut, un gage de l’authenticité de sa parole, et il est chanté par le psaume de la messe d’aujourd’hui : « Je suis près de lui dans la détresse, je le délivre et je le glorifie, de longs jours je veux le rassasier et je ferai qu’il voie mon salut » (Ps 91, 15-16). Le Dieu fidèle est le Dieu des vivants, il donne la vie en abondance, et le chef de la synagogue dans l’Évangile en est bien conscient : « Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer ta main et elle vivra » (Mt 9,18). En Jésus, le ciel et la terre s’unissent et la vie de Dieu nous est donnée. Ce n’est plus un songe, en Jésus l’échelle du paradis est une réalité.

2. Dans l’Ancien Testament Jacob fait un vœu et conditionne, si l’on peut ainsi parler, son pacte avec Dieu : « Si je reviens sain et sauf chez mon père, alors le Seigneur sera mon Dieu » (Gn 28, 21). Dans le Nouveau Testament les choses ne se passent pas très bien pour le chef de la synagogue et la femme hémorroïsse, l’épreuve les fait revenir à Dieu dans la confiance. Pour Marie Goretti, les choses ne se sont pas très bien passées non plus, elle mourrait le 6 juillet 1902 sauvagement poignardée et son martyre a ouvert le siècle des martyrs. - Pourquoi aux justes la mort et aux méchants la vie ? - demandons-nous encore aujourd’hui face à la barbarie que subissent nos frères chrétiens dans beaucoup de pays. Ils témoignent sans équivoque, même pour nous, de la vocation divine de l’homme « appelé à une plénitude de vie qui va bien au-delà des dimensions de son existence sur terre, puisqu’elle est la participation à la vie même de Dieu » (saint Jean-Paul II). Un simple consentement à son violeur, un reniement de la foi, pouvaient prolonger leurs jours sur terre. Dans leur détresse ils se sont tournés vers le Seigneur de la vie, sans conditions, et ils ont accueilli sa vie, conscients que la réalité de notre vie sur cette terre n’est pas « dernière », mais « avant-dernière ». La confiance de Jacob était encore très liée à la promesse de la terre ; les martyrs tiennent leur regard sur la Jérusalem céleste.

3. Marie Goretti, sans beaucoup d’instruction, mais avec une foi ferme, connaissait bien la valeur et la dignité de la personne, de son âme et de son corps. Elle savait que notre corps est un temple de l’Esprit Saint et avait écouté sûrement l’invitation de saint Paul : « Glorifiez donc Dieu dans votre corps » (1 Co 6, 20). Sa mort est une lumière là où « la mentalité privée d’engagements, qui envahit une grande partie de la société et de la culture de notre temps, a parfois du mal à comprendre la beauté et la valeur de la chasteté » (saint Jean-Paul II). Le pardon accordé à son bourreau sur son lit de mort est aussi un signe fort de la miséricorde qui transforme les cœurs. En effet, Alessandro Serenelli écrivait en 1961 : « Marie Goretti [...] a été le bon ange que la Providence avait mis devant mes pas. Dans mon cœur j’ai encore l’impression de ses paroles de reproche et de pardon. Elle a prié pour moi, intercédé pour moi, son assassin ».

Dialogue avec le Christ
Jésus, accorde-nous la grâce d’avoir un cœur pur et miséricordieux. Sainte Marie Goretti, « enfant de Dieu, toi qui a connu très tôt la misère et la peine, la souffrance et les joies de la vie : toi qui as été pauvre et orpheline, toi qui as aimé infatigablement ton prochain en te faisant servante humble et empressée, toi qui as été brave sans être orgueilleuse, toi qui as aimé l’amour par-dessus tout : toi qui a versé ton sang pour ne pas trahir ton Dieu, toi qui as pardonné ton assassin désirant pour lui le paradis : interviens et prie pour nous auprès du Père, afin que nous acceptions le dessein de Dieu pour nous, toi qui es l’amie de Dieu et tu es face à lui » (Prière à sainte Marie Goretti).

Résolution
Prier et faire connaître cette prière à sainte Marie Goretti : « Sainte Marie Goretti, veuillez demander à Jésus de m’accorder la grâce d’être pur au milieu des tentations quotidiennes qui m’entourent. Quel qu’en soit le coût, permettez-moi d’être toujours fidèle à Dieu ».



Cette méditation a été écrite par Frère Roger Villegas, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales