Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 avril 2017 - St Louis-Marie Grignon de Montfort
Date : dimanche 26 septembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Un pauvre, nommé Lazare

Saint Luc 16, 19-31

Jésus disait cette parabole : « Il y avait un homme riche, qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux. Un pauvre, nommé Lazare, était couché devant le portail, couvert de plaies. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais c’étaient plutôt les chiens qui venaient lécher ses plaies. Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; il leva les yeux et vit de loin Abraham avec Lazare tout près de lui. Alors il cria : ’Abraham, mon père, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper dans l’eau le bout de son doigt pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise. -Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : Tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur. Maintenant il trouve ici la consolation, et toi, c’est ton tour de souffrir. De plus, un grand abîme a été mis entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient aller vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne vienne pas vers nous.’ Le riche répliqua : ’Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. J’ai cinq frères : qu’il les avertisse pour qu’ils ne viennent pas, eux aussi, dans ce lieu de torture !’ Abraham lui dit : ’Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent ! Non, père Abraham, dit le riche, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.’ Abraham répondit : ’S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.’ »

Prière d’introduction
Seigneur Jésus-Christ, je te remercie pour ces moments de prière. Merci de cette occasion d’entrer en dialogue avec toi. Je veux faire de toi la priorité de ma journée et de ma semaine. Aide-moi à être un disciple fidèle et un instrument efficace pour refléter ton amour à tous mes frères et soeurs.

Pétition
Seigneur, accorde-moi la grâce de me rendre compte à quel point la vie sur terre est courte. Aide-moi à voir que le temps qui me reste pour te servir est limité.

Points de réflexion

1. Lazare le pauvre. La figure de Lazare nous rappelle l’amour de prédilection de Dieu pour les pauvres, particulièrement les pauvres de coeur. Dieu a eu pitié de Lazare qui, à sa mort, a été porté sur la "poitrine d’Abraham." Dans le contexte de ce passage, l’amour de Dieu pour Lazare nous invite à nous demander si nous pratiquons un amour semblable. Il est si facile de penser que ce que nous avons est dû à un mérite de notre part et que ceux qui sont moins chanceux que nous ne méritent pas ces mêmes dons. L’Esprit Saint veut nous rappeler que tout ce que nous possédons vient de Dieu. En outre, nous l’avons reçu pour une raison : pour servir les autres, particulièrement pour les rapprocher Dieu. Est-ce que je vois Lazare le pauvre dans ceux que je rencontre pendant ma journée ?

2. L’homme riche. L’homme riche dans ce passage n’a pas compris la raison d’être de sa vie et de sa mission. Aveuglé par les biens matériels, il a mis tout son espoir dans les bonnes choses de ce monde et il ne s’est pas rendu compte que Dieu attendait beaucoup plus de lui. Le plus tragique, c’est qu’il n’a pensé qu’à lui-même. Il était tellement accoutumé à être servi qu’il conserve cette attitude même dans la vie après la mort : "Père Abraham... envoie Lazare tremper dans l’eau le bout de son doigt pour me rafraîchir la langue." Au lieu de s’oublier, l’égocentrisme de l’homme riche l’a amené à oublier les autres. Comme il est facile d’être satisfait des choses de ce monde et d’oublier notre mission d’apôtres du Christ !

3. Une vie. L’homme riche se rend compte trop tard que nous n’avons qu’une vie et qu’une chance de la vivre. Si seulement il pouvait avertir ses frères des dangers d’une vie égoïste ! Si seulement il pouvait retourner sur terre pour leur dire ! Si seulement quelqu’un pouvait leur offrir un témoignage assez crédible pour qu’ils comprennent que la vie est bien plus que notre existence terrestre ! Cet évangile illustre que nous devons vivre seulement pour Dieu et pour les autres ; une vie égoïste ne peut satisfaire ni nous, ni Dieu. C’est une invitation pour chacun de nous à vivre toutes les conséquences de notre vocation de catholiques. Nous devons être des apôtres du royaume du Christ. Comme nous le dit le Père Marcial Maciel,L.C. : "Il faut que vous vous convainquiez de cette vérité : sans votre coopération fidèle et constante, Jésus-Christ ne peut faire ce qu’Il a prévu de faire avec vous. Vous êtes les mains, les pieds, les yeux, l’esprit, le coeur de Jésus-Christ. Vous êtes les canaux et les intermédiaires par lesquels Il va se communiquer à l’humanité.... Quel grand honneur Jésus-Christ vous a fait, mais aussi quel grande responsabilité Il a mise sur vos épaules !" (Lettre du 23 mars, 1947).

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, merci de m’enseigner par l’évangile que la vie est trop courte pour être passée à ne penser qu’à moi-même. Tu ne m’as pas choisi en raison de mes mérites, mais simplement par un amour providentiel. Aide-moi à voir la souffrance autour de moi. Ne me laisse jamais penser que mes talents sont le fruit de ma vertu personnelle. Seigneur, aide-moi à passer mon temps sur la terre à être ton instrument de sorte que je n’ai jamais à regretter d’avoir perdu une occasion d’être un apôtre de ton royaume.

Résolution
Je promets de saisir au moins une occasion aujourd’hui de surmonter mon égoïsme et de refléter l’amour de Dieu à quelqu’un dans le besoin.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales