Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : jeudi 22 décembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Jetons un regard dans le coeur de Marie

Saint Luc 1, 46-56

Marie rendit grâce au Seigneur en disant : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais. » Marie demeura avec Elisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Prière d’introduction Seigneur, je me mets ce matin en ta présence, conscient que tu es mon Créateur, mon Rédempteur, mon Seigneur et mon ami. Aide-moi à chasser toute distraction et à écouter attentivement toutes les inspirations que tu m’as préparées pour cet entretien intime avec toi.

Demande Aide-moi à accepter avec joie et amour ma mission de serviteur et à être un signe évident de ton amour.

Points de réflexion

1. Un serviteur heureux. Le Magnificat est l’ouverture tout indiquée pour jeter un regard dans le coeur de Marie. « Les mots prononcés pendant la visite à Elisabeth expriment totalement ce que le coeur de la Vierge de Nazareth a ressenti après l’Annonciation. Une adoration de Dieu pleine de joie et une joie pleine de l’adoration de Dieu : voilà l’état de son âme bénie, voilà les sentiments profonds qui nourrissent son âme. » (Jean Paul II, Angelus du 16 décembre 1984) Marie exultait de gratitude envers Dieu pour cette mission particulière qui lui était confiée, sachant pourtant bien qu’ « un glaive lui percerait le coeur. » Elle savait qu’elle devait devenir un tabernacle ambulant et cette joie de porter le Christ dépassait largement toute l’angoisse qu’elle ait pu éprouver à se savoir la servante du Seigneur. Marie était pleine de joie et de gratitude parce qu’elle ne voyait que les bénédictions dont Dieu l’avait gratifiée et sa vie de service et de souffrance était simplement la réponse logique à l’amour de Dieu pour elle. A l’approche de Noël, réfléchissons nous aussi à l’immense cadeau de l’Incarnation. Parce que Jésus s’est fait homme, il peut entrer dans nos coeurs et nos âmes par l’Eucharistie. Il est réellement notre compagnon de route.

2. Marie a confiance en Dieu. Marie n’a jamais douté. Marie n’a jamais questionné. Marie a cru. Elle était vierge et pourtant elle crut qu’elle donnerait naissance au Christ. Elle abandonna sa vie aux mains de Dieu ne connaissant pas ce qu’il adviendrait. Elle trouve sa joie dans l’accomplissement de la volonté divine dans les moindres détails de la vie quotidienne. Elle faisait confiance à Dieu, elle croyait qu’il serait fidèle et que sa grâce lui suffisait. Marie n’avait aucune raison de craindre. Marie avait Dieu dans son coeur et savait qu’il ne l’abandonnerait jamais. Son seul désir était de lui plaire et de le servir en toutes choses, quel qu’en soit le prix.

3. Laissons Marie modeler notre cœur.
« Avançant avec Marie, je me sens
rassuré, elle est au pied de ma croix comme elle fut au pied de
celle de son Fils. Elle ne me laisse pas seul aux moments de
souffrance, même si les autres m’abandonnent. Je fais totalement
mienne la devise du Saint-Père : «  Totus tuus ego sum,
Maria.
 » C’est une relation pleine de douceur, pas sentimentale, mais
profonde et forte. Marie est celle qui forge les grandes âmes,
fortes dans la foi, intrépides en apostolat, contemplatives et
priantes. » (Ma Vie c’est le Christ, no. 127) Le coeur du Christ a été modelé, formé par sa Mère, et maintenant, Marie se propose de modeler aussi le nôtre. Allons à Marie, allons à elle souvent et demandons-lui de connaître la joie de servir, la joie de servir Dieu en premier, la joie de porter le Christ dans notre coeur. « Au Christ par le coeur de Marie », il n’y a pas de meilleur moyen !

Dialogue avec le Christ Seigneur, je te remercie de tout coeur pour les dons dont tu m’as continuellement comblé dans ma vie. Je t’aime, Seigneur. Aide-moi non seulement à supporter les croix quotidiennes mais à les accueillir avec tout l’amour et l’enthousiasme de mon coeur. Ce sera ma façon à moi de te prouver combien je t’aime, toi et les âmes que tu m’as confiées.

Résolution Aujourd’hui, je prendrai exemple sur le comportement de Marie en étant un serviteur joyeux de la volonté de Dieu.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales