Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : samedi 24 décembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Noël : la fête de l’amour divin

Saint Luc 1, 67-79

A la naissance de Jean Baptiste, Zacharie, son père, fut rempli de l’Esprit Saint et prononça ces paroles prophétiques : « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, parce qu’il a visité son peuple pour accomplir sa libération. Dans la maison de David, son serviteur, il a fait se lever une force qui nous sauve. C’est ce qu’il avait annoncé autrefois par la bouche de ses saints prophètes : le salut qui nous délivre de nos adversaires, des mains de tous nos ennemis. Il a montré sa miséricorde envers nos pères, il s’est rappelé son Alliance sainte : il avait juré à notre père Abraham qu’il nous arracherait aux mains de nos ennemis, et nous donnerait de célébrer sans crainte notre culte devant lui, dans la piété et la justice, tout au long de nos jours. Et toi, petit enfant, on t’appellera prophète du Très-Haut, car tu marcheras devant le Seigneur pour lui préparer le chemin, pour révéler à son peuple qu’il est sauvé, que ses péchés sont pardonnés. Telle est la tendresse du coeur de notre Dieu ; grâce à elle, du haut des cieux, un astre est venu nous visiter ; il est apparu à ceux qui demeuraient dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort, pour guider nos pas sur le chemin de la paix. »

Prière d’introduction Marie, je me tourne vers toi, Mère de mon Sauveur. Aide-moi à pénétrer profondément le coeur de ton Fils. Aide-moi à voir son coeur, à lui regarder dans les yeux et à expérimenter son amour. Jésus-Christ, tu es tout pour moi

Demande Jésus, aide-moi à comprendre un peu plus le grand mystère de ton Incarnation.

Points de réflexion

1. La grâce est apparue. "Cette nuit, la Grâce est devenu visible : elle est apparue. Elle s’est manifestée dans sa dimension définitive. Dieu ’se donne ’dans le Fils : le Fils éternel qui est de la même substance que le Père. Il se donne par la puissance de l’Esprit Saint reçue par la Vierge de Nazareth à l’Annonciation. La grâce est apparue. Dieu se rend grâce à son amour infini : Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique."(Jean Paul II, homélie du 24 décembre, 1984). Quelle belle expression - la "grâce est devenue visible : elle est apparue " ! Le Christ a voulu venir jusqu’à nous. Il a voulu nous aimer ici sur terre et rester avec nous jusqu’à la fin des temps, par sa présence dans le Saint Sacrement. L’Amour parfaitement désintéressé est notre exemple d’amour parfait !

2. L’Amour miséricordieux. " Dieu a voulu assumer notre
faiblesse pour une seule raison, incompréhensible pour notre
intelligence : l’amour ; l’amour de miséricorde, puisque la
distance entre lui et nous est infinie et qu’elle ne peut être
comblée que par la miséricorde. Son amour a voulu s’abaisser
jusqu’à moi, jusqu’à chaque homme et chaque femme qui a
existé, existe et existera dans l’histoire. "
(Ma Vie c’est le Christ, no. 126). La miséricorde est le vrai visage de Dieu. Il a renoncé à son ciel pour moi. Il a dissimulé sa divinité pour moi. Il s’est abaissé jusqu’à moi, afin de m’aimer davantage. Que puis-je faire en retour ? Comment lui rendre un si grand amour ?

3. L’amour exige l’amour. " Je me suis toujours méfié d’un
christianisme qui mettrait beaucoup l’accent sur les pratiques
de piété et qui négligerait la charité envers le prochain. Tout
comme de la vertu supposée qui consiste à accomplir parfaitement
les règles religieuses et ecclésiastiques, puis qui
« défait » littéralement la renommée des autres par la critique,
la médisance ou la calomnie. Là où il y a charité et amour, là
est Dieu. Là où il n’y a pas de charité, Dieu ne peut pas être,
et il ne peut pas y avoir de christianisme authentique. "
(Ma Vie c’est le Christ, no. 66). Comment rester indifférent face à l’immense amour du Christ ? Jésus-Christ nous supplie de continuer son oeuvre d’amour. Il nous demande d’être un reflet lumineux de son amour, un canal ouvert qui transmet l’amour de son coeur. Le rendre pratique, le rendre vrai, le rendre constant ; c’est le plus grand cadeau que nous pourrions offrir à l’enfant Jésus le jour de Noël : un engagement ferme à aimer !

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je te rends grâce du don que tu me fais de toi-même. Je veux que tu sois le centre et le centre de ma vie, et je veux être un instrument de ton amour. Remplis-moi de ta grâce, viens régner dans mon coeur, et que jamais je ne sois séparé de toi.

Résolution Aujourd’hui, je prends la ferme résolution d’aimer, particulièrement là où cela m’est le plus difficile... pour la gloire de Dieu et le salut des âmes.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales