Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 octobre 2018 - Saint Paul de la Croix
Date : dimanche 25 décembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le Jour le plus grand, s’il en est !

Saint Jean 1, 1-18

Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. Par lui, tout s’est fait, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, lui par qui le monde s’était fait, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais tous ceux qui l’ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu. Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. Jean Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « Voici celui dont j’ai dit : Lui qui vient derrière moi, il a pris place devant moi, car avant moi il était. » Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce : après la Loi communiquée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, c’est lui qui a conduit à le connaître.

Prière d’introduction Seigneur, merci infiniment pour ce cadeau de Noël ! Merci de me permettre d’être en ta présence ce matin, et de partager avec moi ton amour et ton intimité si riche.

Demande Seigneur, je te prie de m’aider à comprendre ma mission d’ apôtre de ton Amour.

Points de réflexion

1. Le jour où le Christ est venu sur terre.
La nuit était silencieuse et tranquille. La paix remplissait la terre. Ce jour-là, le jour le plus saint de tous les jours, le Christ, le Verbe éternel, se fit chair et vint habiter parmi nous. Contemplons ce petit enfant dans les bras de Marie sa mère. Ce petit bébé, si innocent, si pur, si vulnérable, est vraiment Dieu et, en même temps vraiment homme. Ce jour-là, le jour le plus saint de tous les jours, Dieu descend sur terre et nous donne le plus grand signe possible de son amour. Il nous donne son Fils unique, son bien-aimé. Quel don ! Quel mystère !

2. Cause de grande joie.
L’ange dit : « Je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple » ; la joie qui provient d’un vrai cadeau pur et inégalable. On ne peut imaginer un plus grand cadeau. Cette nuit, ouvrons nos yeux, comme le firent les bergers de Bethléem, puis les Rois Mages, puis après eux tant d’autres à travers les siècles et les générations. Une grande joie. C’est la joie de toute la création car cette nuit-là est né Celui qui est « le premier-né de toute création » (Col. I, 15). Christus est natus nobis ! Venite adoremus ! « Le Christ est né pour nous ! Venez, adorons-le » (Jean Paul II, Homélie, 25 Décembre 1990) Ouvrons nos yeux et nos cœurs pour contempler ce grand don fait à l’humanité toute entière. Mettons de côté toutes distractions, allons à la crèche, passons du temps à contempler ce petit enfant enveloppé de langes, et qui est venu pour nous parce qu’il nous aime.

3. Quel est mon présent pour le Christ ?
Jésus n’a besoin de rien de matériel, et même nos paroles, aussi gentilles qu’elles puissent être, ne consoleront pas son « grand » petit cœur. Jésus veut une chose de nous : il veut notre charité minutieuse, universelle et généreuse. Il veut notre prière, car à partir d’elle il peut déposer encore plus d’amour dans notre cœur. Avec Jésus tout est possible... et avec son amour actif dans notre vie, bien des âmes qui nous ont été confiées retrouveront leur chemin vers le cœur du Christ.

Dialogue avec le Christ
Jésus, je veux vraiment être un instrument efficace de ton amour. Je ne veux pas être un obstacle à ta grâce, de quelque façon que ce soit. Je te prie de m’accorder un amour plus profond de la prière, conscient que sans toi, je ne peux rien faire de bien.

Résolution Ma vie sera plus centrée sur la prière, avec une plus grande fidélité à mes engagements (messe, chapelet...).



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales