Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 décembre 2019 - Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie
Date : dimanche 21 janvier 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La première déclaration messianique

Saint Luc 1, 1-4 ; 4, 14-21

Plusieurs ont entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, tels que nous les ont transmis ceux qui, dès le début, furent les témoins oculaires et sont devenus les serviteurs de la Parole. C’est pourquoi j’ai décidé, moi aussi, après m’être informé soigneusement de tout depuis les origines, d’en écrire pour toi, cher Théophile, un exposé suivi, afin que tu te rendes bien compte de la solidité des enseignements que tu as reçus. Lorsque Jésus, avec la puissance de l’Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. Il enseignait dans les synagogues des Juifs, et tout le monde faisait son éloge. Il vint à Nazareth, où il avait grandi. Comme il en avait l’habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres, et aux aveugles qu’ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : « Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. »

Prière d’introduction Seigneur, je te rends grâce de nous avoir envoyé ton Fils, Jésus-Christ. Merci de m’avoir révélé, par lui, ton grand amour pour les hommes. Je crois que tu es un Père riche en amour et en miséricorde. Aujourd’hui je veux faire l’expérience de ton amour.

Demande Seigneur, aide-moi à faire connaître l’amour du Père autour de moi.

Points de réflexion

1. « Tous avaient les yeux fixés sur lui. » Imaginons cette scène de l’évangile. Prenons place dans la synagogue aux côtés des , réunis là selon leur habitude. Après avoir fait la lecture, Jésus referme posément le livre. Sans mot dire, il retourne à sa place. Tous les regards sont rivés sur lui. La tension est presque palpable. Jésus a déjà commencé à prêcher dans d’autres villes. La nouvelle s’est répandue de la puissance de sa prédication et des incroyables événements qui sont survenus. Il revient maintenant dans son village natal. C’était un moment décisif, un point de non-retour. Les gens de Nazareth le sentaient. Jésus allait s’affirmer et ils devraient prendre position : accepter le fait que cette personne était bien plus que ce qu’ils s’étaient imaginés ou le rejeter et rejeter en même temps tous les signes de la puissance de Dieu qu’il allait commencer à donner.
L’homme d’aujourd’hui a ce même choix à faire dans sa vie, en commençant par moi. Est-ce que j’accepte en totalité ce que le Seigneur m’annonce ? Est-ce que j’accepte de voir bousculer mes préjugés, mes idées rassurantes sur certains sujets délicats ? Est-ce que je prends au sérieux ma mission de chrétien : de montrer la face du Christ à ceux que je rencontre ?

2. L’amour pour les pécheurs, signe infaillible du Père. Dans son encyclique sur la miséricorde de Dieu, le Pape Jean Paul II explique comment le Christ, dans ce texte d’Evangile, commence à dévoiler le mystère de l’homme en révélant le Père : « Par ces faits et ces paroles, le Christ rend le Père présent parmi les hommes. Il est hautement significatif que ces hommes soient surtout les pauvres, qui n’ont pas de moyens de subsistance, ceux qui sont privés de la liberté, les aveugles qui ne voient pas la beauté de la création, ceux qui vivent dans l’affliction du cœur ou qui souffrent à cause de l’injustice sociale, et enfin les pécheurs. C’est surtout à l’égard de ces hommes que le Messie devient un signe particulièrement lisible du fait que Dieu est amour ; il devient un signe du Père. Dans ce signe visible, les hommes de notre époque, tout comme ceux d’alors, peuvent aussi voir le Père. »
(Pape Jean Paul II, Dives in Misericordia n°3)

Repensons à tout ce que le Christ va faire maintenant. Essayons de ressentir la joie qu’ont vécu les pauvres en esprit quand le Christ commença son ministère public. Tout homme en face de Dieu est dans un état de radicale pauvreté, rendu pauvre par le péché. L’homme reconnaît souvent dans son coeur qu’il a perdu son plus grand trésor : son amour pour Dieu. Il craint souvent, et le croit même, qu’il n’est plus aimé de Dieu. Il a perdu confiance en son Père.
Et le Christ est venu avec cette incroyable bonne nouvelle : l’homme est profondément aimé de Dieu. Dieu n’a pas abandonné l’homme. Dieu offre à l’homme cette pureté, cette sainteté originelle dont il a toujours rêvé pour l’homme. Il offre de nouveau à l’homme, et avec beaucoup plus d’insistance, la possibilité de devenir vraiment ses fils et ses filles. « Jésus a révélé, surtout par son style de vie et ses actions, comment l’amour est présent dans le monde où nous vivons, l’amour actif, l’amour qui s’adresse à l’homme et embrasse tout ce qui forme son humanité. »(Ibid)

3. Notre réponse au Père : que nos vies soient faites d’amour et de miséricorde. « Nous devons noter que le Christ, en nous révélant l’amour miséricordieux de Dieu, demandait en même temps aux hommes de se laisser guider dans leurs vies par l’amour et la miséricorde. » (Ibid).
La grâce d’être témoin de la miséricorde de Dieu dans ma vie constitue un appel. L’appel à la miséricorde est essentiel à l’Evangile. Le Christ nous montre par sa vie que la miséricorde est essentielle pour devenir véritablement un homme. Notre volonté se ferme à Dieu si nous n’imitons pas dans notre vie la miséricorde que la vie du Christ manifeste. « Il ne s’agit pas seulement ici d’accomplir un commandement ou une exigence de nature éthique, mais de remplir une condition d’importance capitale pour que Dieu puisse se révéler dans sa miséricorde envers l’homme : « Les miséricordieux... obtiendront miséricorde ». (Ibid.)

Dialogue avec le Christ Seigneur, merci de me surprendre et de m’émerveiller de l’amour fidèle du Père. Aide-moi à croire plus profondément aujourd’hui à l’amour du Père. Par ma confiance en toi, je deviendrai aujourd’hui plus conscient des nombreux signes de l’amour du Père dans ma vie et je cultiverai la vertu chrétienne de la joie. Aide-moi à devenir un messager de l’amour du Père tel que tu l’as été.

Résolution Aujourd’hui, j’augmenterai ma confiance dans la présence du Père et je répandrai son amour pour les pécheurs en trouvant un moyen concret de contribuer plus généreusement par mes efforts à la nouvelle évangélisation.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales