Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : mardi 20 février 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Les paroles simples mais surprenantes du Christ Jésus

Saint Marc 9, 30-37

Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache. Car il les instruisait en disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. » Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger. Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demandait : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, sur la route, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit : « Celui qui accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille ne m’accueille pas moi, mais Celui qui m’a envoyé. »

Prière d’introduction Tu as suscité une interrogation dans mon coeur, Seigneur, et elle me conduit à ce moment de prière. Je veux te connaître, Seigneur. Je veux parler avec toi, t’écouter et savoir que tu es avec moi. Parle moi et attire moi à toi. Je commence à apprendre à m’abandonner, à être docile. J’apprends à me laisser conduire, comme si j’étais un simple instrument entre tes mains, pour le bien de ton Royaume.

Demande Seigneur Jésus, je désire t’entendre et être docile aux conseils que tu me donnes, même ceux qui exigent que je m’oublie moi-même et que je change.

Points de réflexion

1. Parmi les brillants orateurs de l’histoire, nous devons placer Jésus au sommet de la liste. Il est vraiment surprenant de voir comment Jésus passe si simplement aux questions les plus provocantes aux moments les plus inattendus. Avec quelle douceur il supprime le doute, les malentendus et les péchés d’une vie. Regardons comment le Christ suscite une conversation avec la question la plus simple et la plus inattendue. Après la résurrection, il demande aux disciples sur la route d’Emmaüs : « De quoi parliez-vous en chemin ? » Cette phrase conduit les disciples à ouvrir les yeux et à découvrir la réponse dans leur foi. « Femme, pourquoi pleures-tu ? » La réponse de Madeleine conduisit à la manifestation de la Résurrection. « Les enfants, avez-vous du poisson ? » Cette question innocente a préparé les apôtres à reconnaître le Christ qui allait justement venir de nouveau à leur secours. Dans l’Evangile d’aujourd’hui, nous avons encore une question apparemment anodine : « De quoi discutiez-vous en chemin ? »

2. Remarquons avec quel tact et quelle prudence le Christ corrige ses apôtres. Cette leçon est une de celles auxquelles il faut prêter attention afin de la mettre en pratique dans nos vies. Jésus est un pédagogue hors pair. Tout d’abord, il attend que les disciples soient entrés dans la maison où ils se réunissaient et il attend un moment que le silence règne. Il ne les corrige pas en pleine action mais il attend le moment approprié, c’est-à-dire quand les apôtres commencent à examiner leur conscience. Le Christ cherche la conversion de ses apôtres. Il désire les transformer pour qu’ils deviennent doux et humbles de coeur. Combien le Christ est doux dans nos propres vies spirituelles et en même temps combien il attend de nous quand il parle à nos consciences. Quelle question le Christ me pose-t-il aujourd’hui ? Où veut-il me conduire ?

3. Dieu nous donne l’exemple de nombreux saints. Le Christ ne fait pas que nous enseigner ce qu’est une vie chrétienne mais il nous donne aussi des exemples. Ici, il prend un enfant, un membre simple et sans prétention du Royaume, et le place au milieu des apôtres. Il leur dit qu’il peut être compris par cet enfant et en faisant cela il leur indique clairement qu’ils doivent devenir eux aussi comme des enfants, simples et sans prétention. Mettons à profit cet exemple mais prenons aussi à coeur l’exemple de tant de saintes personnes qui nous entourent en nous rappelant que par elles le Christ nous parle. Y a-t-il quelqu’un dans ma vie de tous les jours dont la vie chrétienne m’inspire ? Qu’est-ce qui m’empêche de l’imiter ?

Dialogue avec le Christ Que je sois attentif, Seigneur, aux nombreuses façons que tu as de me parler. Par la prière et les sacrements, par l’Eglise et son Vicaire, par les divers événements de tous les jours, par l’exemple des saints, continue à me parler et à me conduire sur le chemin de la vie.

Résolution Aujourd’hui, je stimulerai en moi la conscience du fait que le Christ pourrait bien vouloir se servir de moi comme un instrument, un exemple de vie chrétienne, et qu’il peut également me parler par l’exemple de quelqu’un qui m’entoure.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales