Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : lundi 2 juillet 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Je te suivrai partout où tu iras

Saint Matthieu 8, 18-22

Jésus, voyant la foule autour de lui, donna l’ordre de partir vers l’autre rive du lac. Un scribe s’approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. » Mais Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer sa tête. » Un autre de ses disciples lui dit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » Jésus lui dit : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. »

prière d’introduction Seigneur, je viens vers toi pendant cette méditation prêt à faire tout ce que tu me demanderas. Laissé à mes propres desseins, je prends souvent le chemin commode de la facilité, pourtant je sais que le chemin du chrétien passe par la porte étroite. En toi je trouve le motif pour abandonner le chemin facile et accepter une mission d’amour plus parfaite. Enseigne-moi la signification de ta commande : "Suis-moi. "

Demande Seigneur Jésus, libère-moi de la fausse sécurité que je trouve dans mes propres desseins et mon confort égoiste.

Points de réflexion

1. Suis-moi. La conversion nécessaire pour devenir un disciple de Jésus n’est pas facile. Tandis qu’un disciple remet généreusement et sans réserve sa volonté au Seigneur, le scribe dans le passage d’aujourd’hui continue à chercher à satisfaire sa propre volonté, aussi noble soit-elle. Un disciple trouve son point de départ dans une invitation : "suis-moi". Le scribe n’a pas encore toute la liberté de coeur que la vie avec le Christ exige. Et moi, où en suis-je ? On devient identifié avec Jésus-Christ non pas par une accumulation de doctrine, de principes et de techniques, mais en vivant une vie commune avec le Christ soutenue par l’union avec la volonté du Maître. Est-ce que j’entends la voix du Christ m’inviter à la sainteté et à abandonner ma propre volonté au profit de la vie nouvelle à la quelle il m’invite ?

2. Un meilleur chemin. Jésus n’ignore pas froidement le scribe : il cherche à l’attirer vers une façon de vivre différente, une vie simple de pauvreté. La pauvreté vécue par le Seigneur dépasse de loin le sort du plus pauvre des hommes. La pauvreté du Christ n’est pas, cependant, la misère. Plutôt, elle est attirante, parce qu’elle est un signe infaillible de la richesse de Dieu qui nous suffit pour vivre. L’exemple vivant du Christ permet aux hommes de renoncer à leur monde pour quelque chose de meilleur, de plus noble, de plus digne. Que notre exemple incite d’autres à trouver un meilleur chemin, une vie plus sainte.

3. « Laisse les morts enterrer leurs morts. » La réponse de Jésus nous semble presque impitoyable. Il répond sans détour ni équivoque aux sophismes et aux excuses que l’on offre pour nous dérober à son appel. La simplicité du coeur exige de nous d’être brutalement honnêtes avec nous-mêmes. Qui a la première place dans ma vie ? Qu’est-ce qui influence vraiment mes choix ? Est-ce la volonté de Dieu ? La volonté de Dieu pour moi ne sera jamais compliquée ; elle sera peut-être difficile, mais jamais compliquée. Parfois nous rationalisons - sous prétexte de faire le bien - pour éviter de faire ce que nous savons être le meilleur. Le détachement de notre propre volonté et de nos désirs personnels conduit à la simplicité du coeur. Nous n’avons pas besoin d’analyses sophistiquées des obstacles qu’il nous faut surmonter afin de faire la volonté de Dieu. Nous avons plutôt besoin d’un coeur généreux pour dégager le chemin et nous pousser jusqu’à sa réalisation parfaite.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je sais que tu m’as appelé. Je demande ta force pour répondre avec simplicité et courage. J’ai entendu ta voix et je te réponds maintenant.

Résolution Je prendrai la résolution de remplir mieux ma mission, en particulier en respectant un certain engagement que je remets normalement à plus tard.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales