Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 7 juillet 2020 - Bx Raoul
Date : lundi 30 juin 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus nous appelle

Saint Matthieu 8, 18-22

Se voyant entouré de foules nombreuses, Jésus donna l’ordre de s’en aller sur l’autre rive. Et un scribe s’approchant lui dit : "Maître, je te suivrai où que tu ailles." Jésus lui dit : "Les renards ont des tanières et les oiseaux du ciel ont des nids ; le Fils de l’homme, lui, n’a pas où reposer la tête." Un autre des disciples lui dit : "Seigneur, permets-moi de m’en aller d’abord enterrer mon père." Mais Jésus lui dit : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. »

Réflexion

1. Le risque fait partie intégrante de notre condition humaine. Dans ce monde, rien ne fait sans s’exposer à l’échec et, de plus, la seule manière de ne jamais se tromper est de renoncer à toute aventure par pure lâcheté. Choisissons le risque contre la sécurité ! Choisissons le cran plutôt que la commodité ! Vivons avec audace plutôt que de renoncer systématiquement au combat. C’est ainsi que vivent les vrais hommes, ceux qui ont un idéal, ceux qui donnent un sens à leur existence et qui refusent de « vivoter ».

2. Des hommes à part entière. L’évangile d’aujourd’hui est « seulement pour les gens intrépides ». Jésus nous prévient : « Le fils de l’Homme n’a pas d’endroit où reposer sa tête ». Quand nous regardons de près ce passage, nous pouvons nous méprendre en pensant qu’il ne s’adresse qu’à ceux qui sont appelés au sacerdoce ou à la vie consacrée. Et pourtant, nous tous, comme chrétiens, nous sommes interpellés. Cela fait partie de notre vocation. La vocation n’est pas un luxe pour certains élus ou un rêve pour des utopiques. Une des choses les plus importantes dans la vie est de découvrir quel est notre l’objectif puis de chercher à l’atteindre avec une part de rêve et de réalisme. « Suis-moi. Laisse les morts enterrer leurs morts. » Avec seulement du réalisme, nous restons à ras de terre. Si nous faisons que rêver, nous nous égarons. Ce n’est pas toujours facile de cheminer… Mais, ne sommes-nous pas prêts à tout pour Celui qui nous aime ?

3. Il faut se charger de sa croix, tous les jours. Telle est la réalité de la vie chrétienne. Mais si nous ne croyons pas que cette croix peut être source de bonheur, comment est-ce que nous pouvons dire qu’elle est rédemptrice ? Nous sommes chrétiens. Notre vocation est unie à celle de Jésus-Christ.

Prière

Répétons aujourd’hui et faisons vivre en notre for intérieur la prière de J.H. Newman : « Mon Seigneur bien-aimé, apprends-nous à souffrir avec toi ; fais que souffrir par amour pour toi soit doux et sanctifies avec tes mérites toutes nos souffrances. A toi, Jésus, force et soutien de tout l’univers, toute honneur et toute gloire pour les siècles et les siècles. Amen. »

Résolution

Offrir courageusement au Seigneur les croix et les difficultés de ce jour.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales