Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : lundi 1er décembre 2008 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Quelle est la mesure de ma foi ?

Saint Matthieu 8, 5- 13

Jésus était entré à Capharnaüm ; un centurion de l’armée romaine vint à lui et le supplia : « Seigneur, mon serviteur est au lit, chez moi, paralysé, et il souffre terriblement. » Jésus lui dit : « Je vais aller le guérir. » Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. Ainsi, moi qui suis soumis à une autorité, j’ai des soldats sous mes ordres ; je dis à l’un : ’Va’, et il va, à un autre : ’Viens’, et il vient, et à mon esclave : ’Fais ceci’, et il le fait. » A ces mots, Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi. Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des cieux, tandis que les fils du Royaume seront jetés dans les ténèbres extérieures : là seront les pleurs et les grincements de dents. » Puis il dit au centurion : « Va ! Qu’il t’advienne selon ta foi ! » Et l’enfant guéri sur l’heure.

Prière d’introduction Seigneur, merci de me donner ce temps que je vais passer avec toi. Ce sont les moments les plus importants de ma journée. Aide-moi à en profiter pleinement, et à y découvrir quelque chose à partager avec mes proches aujourd’hui.

Demande Seigneur Jésus, accorde la guérison et la conversion à la personne qui, autour de moi, a le plus besoin de ton aide.

Points de Réflexion

1. « Je vais aller le guérir. » Dans l’évangile d’aujourd’hui, Jésus écoute les prières du centurion romain.
Notre foi et notre espérance ne se fondent pas sur une notion abstraite d’un Dieu bienveillant, mais sur les paroles et les gestes de Dieu à travers
l’histoire. Nous regardons l’avenir avec espoir, sachant que
Dieu entend nos prières, comme il a entendu les prières du
centurion. Dieu est cohérent. Ce qu’il a fait, il le refera pour nous.
En cette saison de l’Avent, nous attendons sa venue remplis de joie.
Notre Dieu ne va pas tarder !

2. Jésus fut dans l’admiration. Saint Matthieu nous dit que Jésus « fut dans l’admiration » devant la foi du soldat. Jésus dit ne jamais avoir vu une telle foi même chez les siens, les israélites. Le peuple juif a été préparé depuis des siècles à accueillir Dieu et son Messie avec foi, mais bon nombre d’entre eux n’ont pas reconnu Jésus le moment venu. Dans ce récit, nous avons l’exemple d’un soldat païen qui a la foi. Il croit non seulement que Jésus a le pouvoir de guérir mais qu’il peut le faire avec une seule parole. Croire, cela revenait à croire que Jésus était Dieu. Quelle est la profondeur de ma foi ? Je crois que Dieu peut me changer, mais avec seulement une parole ? Je crois qu’il est présent dans l’eucharistie, mais est-ce que je crois que par son eucharistie il communique avec moi et qu’il me donne des forces ? Je crois en le sacrement de la réconciliation, mais est-ce que je crois aussi que son amour pour moi n’est jamais détruit par mon péché et que son pardon répond à tout repentir ?

3. "La nouveauté de la foi chrétienne n’est pas dans une pensée. Elle est dans un fait : Dieu s’est montré" , nous a rappelé le pape Benoît XVI dans son discours au Collège des Bernardins à Paris en septembre. Vivons cette foi. Vivons-la
profondément, généreusement. Renouvelons notre foi,
en présence du Christ dans l’Eucharistie. Efforçons-nous d’augmenter notre délicatesse de conscience, de sorte que chaque jour le Christ nous trouve mieux disposé et plus attentif à ce qu’il nous demande, désireux de faire chaque jour quelque chose de plus
grand pour Dieu et pour les âmes.

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, pendant cette période
de l’Avent, je désire maîtriser mes sens, mon
imagination et mon cœur afin de me rapprocher de toi,
mon Créateur et mon Seigneur. Je le désire afin d’être disposé
à recevoir des grâces et des dons de ta divine et
suprême bonté pendant cette période de Noël.

Résolution
Comme ami de Dieu je dois parler peu, souffrir beaucoup et supporter tout. Je me rappellerai que les saints s’efforcent d’être saints et non seulement de paraître saints.



RC-SPIP-NUM:3533

Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales