Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : mardi 20 janvier 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

L’esprit et la lettre

Saint Marc 2, 23-28

Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis. Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. » Jésus leur répond : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui et ses compagnons ? Au temps du grand prêtre Abiathar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que seuls les prêtres peuvent manger, et il en donna aussi à ses compagnons. » Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat. Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »

Réflexion

1. « C’est moi qui vous ai choisi ». Dieu nous a choisi pour être ses fils adoptifs sans aucun
mérite de notre part. Dans cet évangile, Jésus fait référence au roi David. L’histoire de l’élection du roi David est très révélatrice. Il était le plus petit des huit fils de Jesse. Même son propre père ne l’avait pas pris en considération pour être choisi. Il était
resté dans les champs pour veiller sur le bétail. Le père de David s’était
fait des idées qui n’étaient pas celles de Dieu.

2. « Si Dieu le veut, cela se fera. » (Mère Teresa) Il nous arrive souvent aussi de nous faire nos propres idées sur ce que doit être un chrétien. Nous établissons des programmes, nous suivons une méthodologie, nous essayons de comprendre le pourquoi de chaque chose.
Nous pensons qu’en faisant ainsi nous avons choisi la seule ou la meilleur des
manières de suivre le Christ. Puis, nous nous rendons compte que nous nous sommes trompés, que tout ceci ne sert à rien et nous ne voyons pas les choses avancer comme nous le voudrions. Est-ce que nous nous sommes enfermés dans nos programmes, dans nos méthodes ? Est-ce que nous sommes vraiment arrivés à cette relation intime, personnelle et affectueuse avec Jésus-Christ ?

3. Le Fils de l’homme est le maître. Ne soyons pas comme ces pharisiens
qui étaient obnubilés par le fait que les disciples coupaient un épi de blé le samedi.
Je n’arrache peut-être pas d’épi de blé mais je mens, ou je critique ou je juge les autres…. Je me crois le meilleur alors que je suis un lâche qui n’ose pas dire dans certaines occasions que je suis un disciple de Jésus-Christ. Je suis très sûr de moi-même et certain d’être déjà converti en tout point. Alors le Christ, comment peut-il agir dans ma vie ? Quelle place lui ai-je laissée ?

Dialogue avec le Christ

Seigneur, que je sache comprendre que tes chemins ne sont pas les miens et
qu’ils peuvent être nombreux et différents. Que je n’en reste pas à
la loi, aux méthodes, aux institutions mais que je Te suive en vérité. Donne-moi ta
grâce et apprends-moi la loi de l’amour.

Résolution

Essayer de discerner si, dans ma vie spirituelle, j’entretiens une véritable amitié avec Jésus-Christ ou si je reste au niveau des moyens pour arriver à Lui.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales