Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 2 juillet 2022 - Sts Processus et Martinien
Date : mercredi 26 mai 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Envoyés par le Christ !

Saint Jean 17,11-19

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, les yeux levés au ciel, il priait ainsi :
« Père saint, garde mes disciples dans la fidélité à ton nom que tu m’as donné en partage, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes. Quand j’étais avec eux, je les gardais dans la fidélité à ton nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie. Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, en ce monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés. Je leur ai fait don de ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils ne sont pas du monde, de même que moi je ne suis pas du monde. Je ne demande pas que tu les retires du monde, mais que tu les gardes du Mauvais. Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Consacre-les par la vérité : ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. Et pour eux je me consacre moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, consacrés par la vérité. »

Prière d’introduction Parfois, je me dis que j’aimerais te voir, face à face, mais ma foi me dit que tu es vraiment ici, présent avec moi. Tu es ici ; tu écoutes et tu attends parce que tu m’aimes, et je te suis très reconnaissant de toute ton attention et ton amour. Bien que nous ayons ce dialogue tous les jours, Seigneur, aide-moi à ne jamais tomber dans la routine ou l’indifférence. Je veux que mon amour restes neuf et jeune, et j’aimerai qu’il se développe.

Pétition Seigneur, aide-moi à aimer ma mission avec plus d’intensité, en y voyant la mission que tu m’as confiée.

Réflexion

1. Continuer la mission du Christ. "Le deuxième Conseil du Vatican d’abord puis le synode de Rome nous ont rappelés cette vérité profonde au sujet du Christ et au sujet de nous-mêmes. Le Christ est plus près de nous que nous ne pouvons imaginer. Il s’identifie avec nous, nous incitant à partager sa vie divine et sa mission. Une mission sacerdotale et une mission prophétique "(Pape Jean-Paul II, homélie du 30 janvier, 1994). Le Christ n’est pas venu simplement pour allumer un feu sur terre pour le regarder scintiller, diminuer, puis finalement s’éteindre. Non, au contraire ! Il est venu pour enflammer le monde entier, et il ravive la flamme depuis presque 2000 ans. Il veut que nous continuions son œuvre de salut, à embraser les cœurs du feu de son amour. Mais ce feu ne brûlera jamais dans nos coeurs sans l’étincelle de la prière.

2. Le besoin de prière. "Persévérez, mes bien-aimés, dans la prière, qui est louange, supplication et dialogue personnel avec le Père céleste présent en nos coeurs. Ayez le courage de la foi et réagissez vigoureusement à cette sécheresse spirituelle qui contamine beaucoup de secteurs de la société. Le temps passé en dialogue avec le Seigneur n’est jamais du temps perdu "(Pape Jean-Paul II, homélie du 24 octobre, 1993). Nous ne pouvons pas donner ce que nous n’avons pas. Les âmes ne recevront de nos coeurs la chaleur du Christ que si nous jetons tous les jours des bûches sur notre feu intérieur. Nous recevons ces "bûches de grâce" par la prière et les sacrements ; l’activisme peut éteindre la flamme si nous ne trouvons pas la source de nos efforts dans de fréquents temps de prière. Sans la prière notre coeur se réduit à un nuage de fumée et de cendre. Le temps passé avec Jésus n’est jamais du temps perdu, bien au contraire, c’est le temps le mieux passé de notre existence, et dans un sens, le plus grand acte de charité que nous pouvons offrir à toutes les âmes qui nous ont été confiées.

3. "Malheur à moi si je ne prêche pas l’Evangile." " Le dynamisme apostolique naît de l’intérieur, quand la personne est convaincue que le message qu’elle doit communiquer
aux autres est la parole qui sauve, le message de salut
où se joue le destin éternel de l’autre...Quand il y a une véritable foi, le
message du Christ ne peut pas être tu. Il faut l’annoncer.
Alors, il y a dynamisme... nous ne pouvons pas nous
contenter d’avoir une façon plus ou
moins forte ou médiocre de vivre la foi, mais ils veulent la
communiquer avec joie et enthousiasme. Je crois que nous
sommes tous conscients d’avoir à imprimer au christianisme,
surtout dans les pays de grande tradition chrétienne, un aspect
de nouveauté, de vigueur et de joie. Certes le christianisme
exige une ascèse et une discipline sérieuses - dont nous avons
déjà parlé -, mais comme il est avant tout l’expérience
personnelle du Christ dans l’âme, il produit une joie immense
et indicible. "(« Ma vie, c’est le Christ » de J. Colinas, n.73 ) Si seulement nous pourrions voir le coeur du Christ tel qu’il est, dans sa beauté majestueuse et son zèle ardent pour le salut des âmes. Contemplons ce coeur et demandons au Christ : " Jésus, rend mon coeur semblable au tien !" Le coeur est le moteur de l’ardeur apostolique, et si notre moteur ne brûle pas d’amour, nous pouvons faire peu de choses pour le Christ et pour les autres.

Dialogue avec le Christ Je te remercie encore, Seigneur Jésus, de ce moment passé avec toi. Je vois combien tu aimes le monde et combien tu comptes sur moi pour continuer ta mission dans le monde. Je sais que mon temps sur cette terre est limité et que la mort est juste au bout de la rue. Donne-moi le sens de l’urgence et soutiens-moi dans le service et la charité envers tous ceux que tu m’as confiés.

Résolution Aujourd’hui je ferai une visite à l’Eucharistie, priant pour le salut de toutes les âmes que Dieu m’a confiées.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales