Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : dimanche 11 juillet 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Que faut-il faire pour avoir part à la vie éternelle ?

Saint Luc 10, 25-37

Pour mettre Jésus à l’épreuve, un docteur de la Loi lui posa cette question : « Maître, que dois-je faire pour avoir part à la vie éternelle ? » Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Que lis-tu ? » L’autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même. » Jésus lui dit : « Tu as bien répondu. Fais ainsi et tu auras la vie. » Mais lui, voulant montrer qu’il était un homme juste, dit à Jésus : « Et qui donc est mon prochain ? » Jésus reprit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé, roué de coups, s’en allèrent en le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté. Mais un Samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de pitié. Il s’approcha, pansa ses plaies en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : ’Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.’ Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme qui était tombé entre les mains des bandits ? » Le docteur de la Loi répond : « Celui qui a fait preuve de bonté envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi fais de même. »

Prière d’introduction : Mon, Dieu, tu es l’amour même. Je désire de tout mon cœur être rempli de foi afin de faire une pleine expérience de ton amour. Aide-moi à surmonter mon manque d’amour.

Pétition : Rends mon coeur charitable comme le tien.

Réflexion

1. « Maître, que dois-je faire pour avoir part à la vie éternelle ? » Dans l’évangile d’aujourd’hui, le docteur de la Loi pose la question que tout homme se pose
dans la vie. Que faut-il faire pour gagner la vie éternelle ? Tout
comme il y a 20 siècles, nous nous posons aujourd’hui la
même question. Depuis les temps les plus anciens, l’homme a toujours refusé l’idée que sa vie, son être se termine avec la mort. Au fond de son cœur, l’homme a toujours su que tout ne finit pas avec la vie terrestre. Nous espérons et surtout nous cherchons une façon de vivre qui nous rendra éternels. Combien de films, combien de livres ont été
écrits à ce sujet ? Combien de légendes parmi les peuples primitifs ? Dans cette vie nous pouvons nous efforcer de dépasser toute sorte de
difficultés mais qui peut vaincre la mort si ce n’est le Christ ?
Le père Maciel, L.C. nous explique : « La véritable révolution
est celle de la charité, celle qui, par l’Incarnation du Verbe
Divin, marque l’avant et l’après de l’histoire de l’humanité
elle-même. C’est elle qui change le monde : une communauté,
une paroisse, un mouvement ecclésial, n’importe. Celui
qui aime, change le monde, au moins en partie. L’amour ne
laisse pas le monde indifférent. »
(Père Maciel, L.C. , n 66)

2. « Fais ainsi et tu auras la vie. » Ce que les hommes craignent le plus dans cette vie c’est
précisément la mort. Nous n’acceptons pas l’idée de mourir, nous n’acceptons pas que des êtres chers meurent. Nous savons que nous ne
pouvons pas revenir en arrière sur le chemin de la vie. Il est impossible de revivre des moments passés. Aujourd’hui le Christ nous montre un chemin qui peut vaincre la mort et qui nous fera gagner la vie éternelle : l’amour. Il est impossible à l’homme de vivre
sans amour. Nous sommes faits pour aimer et le jour où nous n’aimons
plus nous commençons à mourir. Ne permettons pas que
notre amour se transforme en un amour sec dirigé vers nous-mêmes. Aimons
notre prochain comme le Christ nous a aimés, jusqu’à
donner sa propre vie. Sommes-nous au moins capables de
penser du bien des autres et de les rendre heureux par un mot d’encouragement ou par une attention amicale ?

3. « Celui qui a fait preuve de bonté envers lui. » Le message de Jésus-Christ est simple. Il est à la portée de tout homme, qu’il soit docteur de la Loi ou simple paysan. Vivre la charité est également à la portée de chacun, en tout cas de celui qui en saisit la beauté, la nécessité et qui s’efforce de la mettre en pratique dans sa vie. Cependant, le Père Maciel,L.C. nous met en garde : « Aimer nos frères doit se
traduire par des actes concrets de service et d’apostolat qui
dépassent les simples bonnes intentions.
 » (n 46) C’est la façon de vivre le Règne de Dieu dès ici bas et la façon de nous assurer la joie éternelle.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, au milieu de l’agitation de ce monde, accorde-nous de savoir rester libres pour te suivre en apprenant à aimer notre prochain comme nous-mêmes.

Résolution
Trouver autour de moi quelqu’un qui a besoin d’un geste d’amour et faire un acte de charité caché pour lui.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales