Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : mardi 31 août 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le pouvoir de libérer

Saint Luc 4, 31-37

Jésus descendit à Capharnaüm, ville de Galilée, et il y enseignait, le jour du sabbat. On était frappé par son enseignement parce que sa parole était pleine d’autorité. Or, il y avait dans la synagogue un homme possédé par un esprit démoniaque, qui se mit à crier d’une voix forte : « Ah ! que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu ! » Jésus l’interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme ! » Alors le démon le jeta par terre devant tout le monde et sortit de lui sans lui faire aucun mal. Tous furent effrayés, et ils se disaient entre eux : « Quelle est cette parole ? Car il commande avec autorité et puissance aux esprits mauvais, et ils sortent ! » Et la réputation de Jésus se propagea dans toute la région.

Prière d’introduction : Seigneur, je crois que tu es venu pour m’appeler et pour changer ma vie. Je crois en ton pouvoir de me libérer de mes manières égoïstes et de l’esprit du monde. J’ai confiance en ta bonté et en ta miséricorde. Remplace tout ce qui en moi est contraire à ta volonté par une soumission humble et affectueuse. Je t’aime Seigneur, pour ton sacrifice qui a obtenu pour moi la liberté et la vie.

Pétition : Donne-moi, Seigneur un esprit humble et obéissant, particulièrement en tout ce qui concerne ma famille.

Réflexion

1. Enseigner avec autorité. A quoi ressemblait l’enseignement de Jésus ? Aux Galiléens, il paraissait entièrement différent de la prédication habituelle des scribes et des Pharisiens. Ce n’était ni de la théologie intellectualiste ni la répétition vaine des énoncés et des traditions. Le ton et l’expression de sa voix étaient aussi différents que le message. Avons-nous déjà ressenti la force du discours d’un homme de foi, dont la vie soutient la prédication ? Combien plus puissantes étaient les paroles du Seigneur ! L’autorité est le pouvoir d’enseigner, ou encore mieux, le droit d’exiger. Jésus avait les deux. Les foules l’ont reconnu et accepté. Les ennemis de Jésus le remettaient en question. Pourquoi cette différence d’attitude ? La foi humble de la foule, unie au don de la grâce leur ont ouvert le coeur. Ceux qui n’ont pas cru en Jésus-Christ étaient sur la défensive et ils opposaient une résistance au changement. Comment est-ce que j’écoute les "autorités" dans ma vie ? Qu’est-ce qui ferme mon coeur et mon esprit à ceux par qui Dieu me parle ?

2. Les esprits mauvais réagissent. Nous portons tous en nous des "esprits mauvais." Il n’y a rien de plus difficile que d’accepter de soumettre sa volonté à un autre. Les esprits mauvais résistent à l’obéissance. Ils voudraient que nous les servions eux, leurs appétits et leurs désirs. De tels esprits ne cherchent pas ce qui est bon et sain pour nous ; ils cherchent à nous asservir. Quand ils entendent parler Jésus, ils ont peur de perdre leur pouvoir sur l’âme de l’homme possédé. " Es-tu venu pour nous perdre ? " Ils craignent l’obéissance parce qu’ils reconnaissent l’autorité de Jésus, son pouvoir de les commander : " Silence ! Sors de cet homme !" Comment est-ce que je réagis aux demandes du Christ ? Quelle est mon attitude face aux devoirs de mon état de vie ou à mes engagements apostoliques ? Quels sont les esprits chez moi qui résistent à se soumettre à la volonté de Dieu ?

3. Est-ce nouveau ? Ceux qui étaient témoins de la puissance et de l’efficacité immédiate des paroles de Jésus "étaient tous effrayés". Ils ont été effrayés par la démonstration de sa puissance miraculeuse. Ils étaient des spectateurs de la scène. Comme il nous est facile de raconter aux autres des choses impressionnantes que nous avons vues : "Et la réputation de Jésus se propagea dans toute la région." Pourtant, nous ne sommes que des bavards ou au mieux des ’rapporteurs de nouvelles’ si notre seule réaction est de le dire aux autres. Nous devenons des témoins du Christ seulement quand nous le laissons entrer en nous-même et qu’il commence à nous transformer en Lui. Les témoins portent la preuve de sa parole puissante en eux-mêmes, car ils reflètent la vie de la grâce. De cette façon ils deviennent eux aussi une occasion de conversion pour ceux qui les rencontrent. Est-ce que je suis un témoin des merveilles de Dieu ou est-ce que je me contente d’être un simple spectateur et un « rapporteur » ?

Dialogue avec le Christ Seigneur, aide-moi à être un témoin vivant de ta présence. Incite-moi à me soumettre à toi, et de soumettre mon coeur à ta purification. Ne me laisse jamais devenir passif, tiède ou satisfait de mes progrès spirituels. Libère-moi des esprits ‘mauvais’ de la fierté et de l’indépendance ! Conquiers mon coeur de sorte que j’obéisse à chacun de tes désirs avec un amour authentique, même quand l’abnégation me coûte.

Résolution Cette semaine, je renoncerai à une chose (un ‘esprit’) dans ma vie qui ralentit ou affaiblit mon obéissance à la volonté de Dieu.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales