Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : mardi 26 avril 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le monde a le droit de savoir !

Saint Jean 14, 27-31

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Ne soyez donc pas bouleversés et effrayés. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit toutes ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez. Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car le prince du monde va venir. Certes, il n’y a rien en moi qui puisse lui donner prise, mais il faut que le monde sache que j’aime mon Père, et que je fais tout ce que mon Père m’a commandé. »

Prière d’introduction Comment serait ma journée, Seigneur, sans ce temps de prière avec toi ? Je m’unis, Seigneur, à tant d’âmes dans le monde qui ont la grâce de te connaître, de t’ouvrir leurs âmes et de jouir de ta présence. Tu as promis d’être avec nous tous les jours. Ta parole me console et me donne des forces. Que jamais je ne cesse de croire en ta présence, et que cette certitude me soutienne et me donne l’espérance toujours, même dans les heures les plus obscures, au milieu des tentations les plus fortes et des épreuves les plus difficiles.

Demande Jésus- Christ, donne-moi le courage de sortir proclamer ta parole.

Points de réflexion

1. " C’est ma paix que je vous donne ". Jésus nous donne un cadeau de départ. C’est un grand don qui nous permettra de nous souvenir de lui et de le ressentir quand il ne sera plus physiquement présent auprès de nous. Nous savons combien un petit souvenir peut apaiser la douleur de la séparation ! Sûrement nous gardons une photographie, un collier, ou quel qu’objet donné par l’être aimé avant son départ. Quand nous le voyons, il nous console, il met un sourire sur notre visage, ou nous rappelle la présence du donateur. Le don de la paix que le Christ nous a laissé est ainsi. Il l’a donné à ceux qu’il a rencontré à la résurrection. C’était la salutation du Christ ressuscité. C’est une paix qui ne se trouve pas en ce monde en tant que tel, mais une paix qui vient de l’autre monde, du monde où Dieu vit pour toujours. C’est une paix que rien ne peut altérer ni rompre. C’est pourquoi Jésus nous dit : « Ne soyez donc pas bouleversés et effrayés. » Seigneur, donne-nous cette paix !

2. Se réjouir sans cesse. Quand nous contemplons l’éternité où le Christ est assis à la droite de Dieu, nous ne pouvons pas nous empêcher d’être remplis de joie. Dans l’évangile d’aujourd’hui, le Christ fait remarquer à ses apôtres : " Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père." La victoire est à lui. Le royaume est à lui. Et il donne tout au Père. Quand des difficultés se présentent, nous avons facilement tendance à perdre de vue ces vérités et à nous concentrer sur les tumultes de la vie, sur les orages. Mais le Christ est toujours aux commandes. Toujours. Par conséquent, réjouissons-nous constamment. Le Pape Jean Paul II s’est référé à trois joies : la joie d’être créé, la joie d’être sauvé, et la joie du rachat. Soyons, comme lui, des témoins de la joie.

3. Un amour que le monde doit connaître. Qu’est-ce que le monde doit connaître ? Le Christ nous dit que le monde doit savoir qu’il aime le Père et qu’il fait ce que le Père lui commande. ‘Il faut que le monde sache que j’aime mon Père, et que je fais tout ce que mon Père m’a commandé.’ Jésus a fait connaître ceci à travers sa Passion. L’amour existe. L’amour est plus fort que la tentation. L’amour est plus fort que la faiblesse humaine, la souffrance et la mort. Dans un monde qui fait face à tant de misères— personnelles, régionales et globales — nous avons besoin "de faire savoir que l’amour existe, et par notre manière de vivre, qui est un don de Dieu, emmener les personnes à aimer cet amour." (Père Marcial Maciel, LC).

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, il n’y aucune raison de douter de ton amour ou de sa force. Dans cette prière, je me suis mis devant toi à nouveau, objet de ton amour. Tu es allé me préparer une place dans la maison du Père. De là, tu m’appelles à connaître ton amour pour le Père et ton amour pour moi. Fais que je fasse l’expérience cet amour et que je puisse enseigner cet amour aux autres par la vie que je mène et les paroles que je prononce.

Résolution Je saisirai l’occasion d’effectuer consciemment un acte de charité pour quelqu’un comme manière de communiquer l’amour que j’ai reçu de Dieu.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales