Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 novembre 2022 - Saint Jacques de la Marche
Date : mardi 30 août 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le Saint de Dieu

Saint Luc 4,31-37

Jésus descendit à Capharnaüm, ville de Galilée, et il y enseignait, le jour du sabbat. On était frappé par son enseignement parce que sa parole était pleine d’autorité. Or, il y avait dans la synagogue un homme possédé par un esprit démoniaque, qui se mit à crier d’une voix forte : « Ah ! que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu ! » Jésus l’interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme ! » Alors le démon le jeta par terre devant tout le monde et sortit de lui sans lui faire aucun mal. Tous furent effrayés, et ils se disaient entre eux : « Quelle est cette parole ? Car il commande avec autorité et puissance aux esprits mauvais, et ils sortent ! » Et la réputation de Jésus se propagea dans toute la région.

Prière d’introduction Seigneur Dieu Tout-Puissant, rien n’est bon de ce qui est contraire à ta volonté et tout ce qui vient de ta main est précieux. Mets en mon coeur un ardent désir de te plaire pour que chacune de mes pensées croisse en sagesse et que tous mes efforts soient remplis de ta paix. Nous te le demandons par Jésus-Christ Notre Seigneur.

Demande Seigneur, conduis-moi sur le chemin de la véritable sainteté.

Points de réflexion

1. Le Saint de Dieu. La sainteté de Dieu ne signifie pas seulement absence de péché ou purification en arrachant tout ce qui est mauvais. Elle a un sens positif de plénitude au plus haut degré. En Jésus, plénitude et pureté coïncident. Par conséquent, le Christ n’est pas seulement le point culminant de la sainteté, mais sa véritable source. Il communique à chacun de nous sa puissante victoire sur le péché. De notre côté, nous devons collaborer à la grâce qu’il nous donne pour entrer librement dans sa sainteté et devenir ainsi des témoins valables de l’Evangile. « Votre vocation à être « saints parce qu’il est saint »(Lévitique 11:44) prend toute son importance quand Dieu est mis à la place qui lui revient. En ces temps qui sont sécularisés et, en même temps, fascinés par la recherche du sacré, il y a un besoin particulièrement urgent de saints qui en vivant intensément la primauté de Dieu dans leur vie rendent visibles et présents son amour et sa providence. » (Jean Paul II, 1er octobre 1998)

2. Qu’y a-t-il donc dans sa Parole ? Jésus parle avec une telle autorité que même les puissances du mal lui obéissent. Mais l’obéissance à Jésus des esprits impurs doit être un signe pour nous. Dans cet épisode, nous reconnaissons l’autorité du Christ et la puissance de sa Parole. La foi et la raison nous incitent à édifier nos vies sur Lui. Vivante, en effet, est la Parole de Dieu (Hébreux 4,12), si énergique que quand Dieu a parlé « tout a été créé »(Coloss.1,16) Ce même « Verbe de Dieu s’est fait chair et il a habité parmi nous(Jean 1,14) et il nous a « rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints » (Jean 1,12) Plus nous comprenons qui est Jésus, plus nous arrivons à savoir qui nous sommes. Nous percevons mieux alors son invitation à entrer dans sa vie et sa joie. A la fin, son autorité devient notre autorité, sa qualité de fils devient la nôtre, de même que sa sainteté, si nous le suivons librement là où il nous conduit.

3. Et sa réputation se propagea dans toute la région. La Parole est lâchée, littéralement. Comme une ville sur une haute montagne, elle ne peut pas être cachée. Nous pouvons presque ressentir l’excitation de ceux qui étaient témoins des oeuvres du Christ, eux qui attendaient avec tant d’anxiété la venue d’un Messie : un puissant prophète était parmi eux. N’était-ce pas lui le Messie ? Toute cette scène rappelle la femme samaritaine au puits. Sa rencontre avec le Christ avait si radicalement changé sa vie que sa première réaction fut d’inviter les autres à venir le rencontrer. Il lui était impossible de ne pas répandre la nouvelle. Il fallait qu’elle en fasse part à son entourage. Jésus résume bien cet enthousiasme quand il dit à la foule venue acclamer son entrée triomphale à Jérusalem : « Je vous le dis, si eux se taisent, ce sont les pierres qui crieront. » (Luc 19,40) Toute rencontre véritable avec le Christ nous pousse à trouver les moyens de le faire connaître, Lui et ses oeuvres. C’est ce qui fait qu’une personne comme Mère Teresa soit un si puissant témoin. Son action annonçait avec force ce que Jésus signifiait pour elle. « Il ne suffit pas de parler de Jésus. D’une certaine façon, il faut le rendre visible par le témoignage le plus éloquent qui soit dans notre vie. »(Jean Paul II, 1er mars 2004)

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, comment puis-je être saint sans toi ? Et pourtant, tu sais combien de fois j’essaie d’atteindre la sainteté, mais une sainteté « à la carte » basée sur mes choix et mes caprices. Ta sainteté comme ton amour sont l’unique désir de mon coeur. C’est aussi le message que je dois répandre autour de moi. Accorde-moi, encore une fois, de commencer à te faire connaître à ceux qui m’entourent, d’abord par la charité puis en paroles. Mère très pure, fais que mon coeur soit tout entier à Jésus.

Résolution Aujourd’hui, pour mieux te connaître, je prendrai quelques minutes pour lire un des Evangiles.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales