Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : lundi 2 janvier 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Comment trouver sa véritable identité

Saint Jean 1, 19-28

Et voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il le reconnut ouvertement, il déclara : « Je ne suis pas le Messie. » Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Non. - Alors es-tu le grand Prophète ? » Il répondit : « Ce n’est pas moi. » Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or, certains des envoyés étaient des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Si tu n’es ni le Messie, ni Élie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale. » Tout cela s’est passé à Béthanie de Transjordanie, à l’endroit où Jean baptisait.

Prière d’introduction Dans cette prière, Seigneur Jésus, aide-moi à mieux me connaître de même qu’à mieux te comprendre. Fais-moi regarder la vie de ton point de vue pour que je puisse toujours te connaître, t’aimer et t‘imiter, dans ce temps que tu m’as accordé de toute éternité.

Demande Seigneur, je veux vraiment ôter de ma vie tout ce qui n’est pas de toi ou qui n’a pas d’intérêt pour toi.

Points de réflexion

1. L’identité. Vous connaissez sans doute ce jeu où un joueur pense à un personnage que les autres doivent retrouver à l’aide de « oui » et de « non » seulement. Il semble que dans l’Evangile d’aujourd’hui on retrouve ce jeu dans une forme ancienne. Il est évident que la recherche était une affaire sérieuse Qui était cet homme qui criait dans le désert ? La foi dans sa mission lui avait attiré une multitude. Son message touchait le cœur d’hommes et de femmes de tous les états de vie. Quand ceux qui avaient été envoyés pour l’interroger revinrent sans réponse, des Pharisiens allèrent à leur tour, pour s’enquérir de son identité et du sens de ses actions. Et pourtant, bien que cela fût clair pour Jean, pour les scribes et pour les gens instruits, tout demeura mystère.

2. Convaincu par l’évidence. Il était évident que les actions de Jean le Baptiste signifiaient quelque chose de sérieux. Il avait une mission et cette mission était directement liée au Messie, c’est-à-dire, au Christ. Sa position sur la morale ne laissait aucun doute sur cette mission qui, à la fin, lui coûterait la vie. Ce n’était pas un homme qui cherchait son propre intérêt. Quand le Christ fut prêt à entrer dans la vie publique, Jean lui envoya sans tarder André et Jean, qui l’avaient suivi jusqu’alors. Il représentait celui qui en suit un autre mais dont il est le précurseur. Et qu’en est-il de nous ? Comment pourrait-on nous décrire ? Avons-nous le profil d’un chrétien ? Sommes-nous convaincus du Christ ? De sa mission ? Sommes-nous convaincus de notre mission ? Y a-t-il suffisamment d’évidence pour en convaincre d’autres que nous sommes ses disciples ?

3. Aplanissez le chemin. Jean mit du temps pour aplanir le chemin du Seigneur. Comment a-t-il fait cela ? Il consacra du temps à la prière. Comment saurait-il s’il était temps de commencer la prédication ? Comment saurait-il ce qu’il fallait dire ? Comment saurait-il où il fallait aller pour commencer à prêcher ? La prière le lui dirait.
Elle faisait partie de ce travail d’aplanissement du chemin du Seigneur. Jean consacra du temps à l’apostolat, à l’accomplissement de sa mission. Il criait, mais c’était dans le désert. L’idée lui est peut-être venue de se rendre dans les villes pour prêcher. Souvent les voies de Dieu ne sont pas les nôtres. Jean était un homme de foi et cette foi lui a permis de redresser les voies du Seigneur, tel qu’il lui était demandé. Et nous ? Est-ce que notre foi et nos prières contribuent à redresser les voies du Seigneur dans la vie des autres et dans la nôtre ?

Dialogue avec le Christ Jésus Sauveur, tu es venu dans le monde mais le monde ne te connaît pas. Selon ton plan divin, tu as voulu utiliser des instruments humains comme Jean pour conduire les âmes vers toi. Dans ma vie, il y a eu beaucoup de ces instruments qui m’ont conduit vers toi et je te remercie qu’il en ait été ainsi. A mon tour, je dois être aussi un instrument pour mes frères et sœurs. Je prie pour que tu m’en donnes la force. Je te serai fidèle. Je préparerai la voie pour toi.

Résolution Je prierai pour les âmes qui me sont liées spirituellement.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales