Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : lundi 16 janvier 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Changer d’attitude pour poursuivre la mission

Saint Marc 2, 18-22

Comme les disciples de Jean Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vient demander à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, comme les disciples de Jean et ceux des pharisiens ? » Jésus répond : « Les invités de la noce pourraient-ils donc jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. Mais un temps viendra où l’Époux leur sera enlevé : ce jour-là ils jeûneront. Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement la pièce neuve tire sur le vieux tissu et le déchire davantage. Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement la fermentation fait éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. A vin nouveau, outres neuves. »

Prière d’introduction Seigneur, merci de ce temps que nous allons passer ensemble. Je crois que tu es ici avec moi, que tu me vois, que tu entends mes prières. Augmente ma foi. Aide-moi à comprendre que tu cherches activement mon salut. Aide-moi à faire tout ce que je ferai aujourd’hui par amour pour toi. Ne permets pas que je me laisse envahir par le pessimisme ou la sensiblerie afin d’être toujours généreux dans l’accomplissement de la mission que tu m’as confiée.

Demande Seigneur, aide-moi à rester toujours généreux et optimiste dans la mission.

Points de réflexion

1. Le Seigneur a fait des merveilles pour nous. Préalablement au texte d’aujourd’hui, l’évangile de saint Marc raconte tout l’itinéraire de Jésus depuis sa venue sur la scène de l’histoire de salut. Le Seigneur fait des merveilles en guérissant les infirmes et en chassant les démons. Maintes fois, il donne la preuve de sa divinité et de son pouvoir sur toute la création. Il prêche un évangile de conversion et il pardonne les péchés. Il appelle d’autres hommes à être ses apôtres, ses ambassadeurs, qui continueront son travail de pardon et de salut. Apprécions-nous tout ce que Jésus a fait pour notre salut ? " Souvent, dans le passé, Dieu a parlé à nos pères par les prophètes ; mais, dans les derniers temps, il nous a parlé par son Fils. " (Hébreux 1:1-2). Est-ce que nous pouvons dire avec le psalmiste " Tes oeuvres me comblent de joie ; devant l’ouvrage de tes mains, je m’écrie : Que tes oeuvres sont grandes, Seigneur !"(Psaume 91) ?

2. Le poids du pessimisme. Les Pharisiens n’avaient pas les pouvoirs du Christ. Dans ce contexte, l’objection de leurs disciples au Christ pourrait être énoncée comme suit : Tu peux bien guérir les malades, chasser des démons et engager des disciples à ta suite, mais tu ne jeûnes pas. Leur objection montre leur esprit fermé par le pessimisme qui essaye d’éteindre le feu ardent de la charité divine. Est-ce que je fais de même ? Combien de fois mes humeurs négatives ont-elles été un obstacle à ma propre reconnaissance des merveilles que Dieu a fait pour moi ? Combien de fois ont-elles atténué mon enthousiasme et ma générosité à vivre selon la parole et la volonté de Dieu ?

3. De nouvelles outres pour un vin nouveau. Du temps de Jésus, le vin était souvent conservé dans des peaux d’animaux. La fermentation du vin tend les peaux jusqu’à leur limite. Si on remplissait de vin nouveau les peaux déjà utilisées, la fermentation faisait éclater les outres. L’amour du Christ est le nouveau vin. Le Christ précise que nous avons besoin d’une nouvelle mentalité, une nouvelle attitude, pour vivre une nouvelle vie d’amour. La vie que Jésus nous propose exige un nouvel optimisme, une plus grande générosité et une aptitude à se sacrifier, jusqu’au au point d’accepter la croix. À moins de vivre ces qualités dans notre relation avec Dieu et avec nos proches, le vin de notre salut est en danger de se perdre à cause de nos vielles outres de sensiblerie et de pessimisme.

Dialogue avec le Christ Seigneur fais-moi grandir davantage, un peu plus chaque jour. Rends-moi capable, comme une nouvelle outre, de recevoir ta parole et ton salut avec un coeur généreux et bien disposé. Tu es le Messie et le Sauveur du monde. Je n’ai pas besoin de signes. J’ai besoin d’une plus grande foi, une confiance plus profonde et un amour magnanime. Donne-moi une grande foi, un amour sans condition pour les âmes, une docilité fidèle à ta volonté et un sens de responsabilité pour la mission que tu m’as confiée.

Résolution Quand j’ai envie de me plaindre, je m’empêcherai de le faire. Je rechercherai de façon responsable les solutions positives telles qu’offrir un sacrifice pour des âmes qui sont dans le besoin.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales