Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : samedi 18 février 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le Fils bien-aimé.

Saint Marc 9, 2- 13

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et ils s’entretenaient avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » De fait, il ne savait que dire, tant était grande leur frayeur. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. » Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. En descendant de la montagne, Jésus leur défendit de raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette consigne, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ». Ils l’interrogeaient : « Pourquoi les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d’abord ? » Jésus leur dit : « Certes, Élie viendra d’abord pour remettre tout en place. Mais alors, pourquoi l’Écriture dit-elle, au sujet du Fils de l’homme, qu’il souffrira beaucoup et sera méprisé ? Eh bien ! je vous le déclare : Élie est déjà venu, et ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu, comme l’Écriture le dit à son sujet. »

Prière d’introduction Père Céleste, tu me combles du don de la foi, de l’espérance et de la charité. Donne-moi la grâce de les mettre en pratique, de les faire grandir et de les vivre chaque jour. Accorde-moi de vivre dans la réalité de ta présence. Que ta grâce remplisse mon coeur de générosité de sorte que ma vie devienne un instrument de ton salut.

Demande Seigneur, aide-moi à te rencontrer dans la prière afin que je devienne un témoin crédible de ta vie et de ta résurrection. Augmente ma foi en tes sacrements pour que je puisse te toucher et te voir dans ton Corps et ton Sang, et dans tes paroles de pardon. Élimine toute inquiétude de ma vie par ta simple présence : tu es avec moi, et tu as vaincu le monde.

Points de réflexion

1. Une invitation personnelle. Jésus a emmené Pierre, Jacques et Jean en haut de la montagne. Pourquoi ont-ils été choisis et non pas les autres ? Qu’avaient-ils de spécial ? Nous ne pouvons répondre à ces questions que rétrospectivement et avec beaucoup de réflexion. Les manières du Christ ne sont pas nos manières. Il a un chemin différent pour chacun de nous. Tandis que la prière en commun, que ce soit en famille ou en paroisse, soit bonne, le Christ veut parfois s’entretenir personnellement avec chacun : il dispose de différents moyens pour nous aider à mieux le connaître. C’est pourquoi il est important, pendant la journée, de lui consacrer un temps de prière personnelle. Parfois notre prière peut être délicieuse et pleine de consolations : "Seigneur, il est bon que nous soyons ici...." Mais nous passons habituellement par les ombres du découragement et de la sécheresse. La route de la vie de prière disciplinée nous parait bien laborieuse avant de récolter le fruit du contact intime avec Jésus, mais Jésus sera touché par notre fidélité et il récompensera notre persévérance.

2. La place de la crainte. Sur la montagne, Pierre, Jacques et Jean sont éblouis par le visage du Christ brillant comme le soleil et par la blancheur éclatante de ses vêtements. Ils ont des visions de Moïse et d’Elie. Il était évident qu’il s’agissait d’un phénomène surnaturel, et pourtant ils n’avaient pas peur. Il est surprenant de penser que les apôtres sont restés si longtemps en présence du Christ (donc, de Dieu) sans la moindre crainte. Ce n’est qu’au moment d’entendre la voix du Père qu’ils ont pris peur. Souvent nous ne nous rendons pas compte à quel point le Christ est impliqué en nos vies - il est constamment là. Pourtant, parfois, nous avons peur de lui, de sa voix qui nous interpelle.

3. La présence réconfortante du Christ. Jésus était une personne de grande confiance et il inspirait une grande confiance. Il y a beaucoup d’âmes qui veulent faire le bien dans le monde mais ils ont besoin d’un chef pour les guider. Nous avons besoin d’un pont entre Dieu et l’homme : c’est le Christ, l’Homme-Dieu. Il nous montre le chemin. Il nous montre qui nous pouvons être et il nous donne le courage de nous présenter nous-mêmes devant notre Père céleste.

Trouver le Christ, c’est trouver la révélation de l’amour. Trouver le Christ, c’est trouver la splendeur de la beauté. Trouver le Christ, c’est le bonheur. (Ma Vie, c’est le Christ , no.152)

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, enseigne-moi à te prier et à te connaître intimement. Ouvre mon coeur à ta parole et à tes promesses. Guide-moi, fortifie-moi, et reste avec moi. Aide-moi à m’oublier pour dépendre de toi seul pour tout ce que je souhaite résoudre et accomplir. Permets-moi de te regarder fixement dans la foi de sorte que jamais je ne sois séparé de toi.

Résolution Aujourd’hui, ceux qui me rencontrent sauront que je connais et que j’aime le Christ. Je le ferai savoir de différentes manières, par un mot aimable ou par le don de mon temps, et toujours par l’exemple de ma fidélité de vie chrétienne.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales