Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : mercredi 19 avril 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le connaître c’est l’aimer

Saint Luc 24, 13-35

Le troisième jour après la mort de Jésus, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient ensemble de tout ce qui s’était passé. Or, tandis qu’ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas. Jésus leur dit : « De quoi causiez-vous donc, tout en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. L’un des deux, nommé Cléophas, répondit : « Tu es bien le seul de tous ceux qui étaient à Jérusalem à ignorer les événements de ces jours-ci. » Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth : cet homme était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. Les chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. Et nous qui espérions qu’il serait le libérateur d’Israël ! Avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. A vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure, et elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont même venues nous dire qu’elles avaient eu une apparition : des anges, qui disaient qu’il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. » Il leur dit alors : « Vous n’avez donc pas compris ! Comme votre coeur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? » Et, en partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur expliqua, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait. Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Alors ils se dirent l’un à l’autre : « Notre coeur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route, et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? » A l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « C’est vrai ! le Seigneur est ressuscité : il est apparu à Simon Pierre. » A leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment ils l’avaient reconnu quand il avait rompu le pain.

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi qui es ressuscité. Révèle-moi la plénitude de ta vérité dans les Ecritures et dans l’Eucharistie. J’ai confiance en ton Eglise et ta Parole. Mûris ma foi, afin que je puisse t’aimer d’un amour plus personnel et passionné dans tout ce que je fais.

Demande Augmente ma foi à reconnaître et embrasser ta vérité dans les Ecritures et l’Eucharistie.

Points de réflexion

1. Jésus s’approcha et il marchait avec eux.
L’idée de mieux connaître le Christ Jésus semble un lointain horizon dans notre vie, au-delà de nos possibilités. Pourquoi espérer ce en quoi je n’ai pas réussi après tant d’années ? Est-ce que ma vie de prière reflète la déception et la résignation attristée des disciples d’Emmaüs ? Jésus ne nous abandonne pas, même quand notre foi et notre espérance n’ont pas réussi à grandir. L’échec peut nous mener à l’abandon. Pourtant c’est dans ces moments de découragement que Jésus s’approche doucement de nous. Il veut savoir ce qui nous pèse, où se trouve l’objet de notre lutte. « De quoi causiez-vous donc, tout en marchant ? » demande-t-il, puis il continue « Quels événements ? » Il est temps de le lui dire. Quelqu’un s’intéresse à vous !

2. Il leur expliqua, dans toutes les Ecritures ce qui le concernait.Jésus marche patiemment à nos côtés, tenant compte de nos douleurs et de nos soucis. Viens alors, dans la prière,le temps pour écouter, Dieu nous parle à travers ses paroles « inspirées ». Ces paroles confiées et préservées par l’Eglise dans l’Ecriture Sainte, demandent foi et attention pour être comprises. Comme les disciples d’Emmaüs, nous devons déplacer notre centre d’intérêt de nos problèmes et de nous-mêmes sur Jésus. « Regardez le visage de Jésus » voilà l’invitation du pape Jean Paul II pour le Nouveau Millénaire. Oublions-nous et contemplons le visage de Jésus pour mieux interpréter notre monde et ses souffrances. Ecouter et regarder Jésus, le découvrir à travers les Ecritures, ouvrira notre cœur au seul amour capable de conquérir tout ce qui nous agresse dans ce monde. « Notre cœur n’était-il pas tout brûlant ? » Est-ce que j’interprète la vie en me référant à moi ou à Jésus ? Est-ce que je me bats pour connaître Jésus dans la prière ? Est-ce que je le laisse me parler ?

3. Pendant qu’il était à table avec eux.
Les Ecritures et l’Eucharistie sont les deux meilleures façons de connaître le Christ. Elles produisent l’expérience de la résurrection pour les deux disciples. Connaître Jésus par la « Parole » nous conduit à le connaître pleinement dans le mystère de son Corps et de son Sang. C’est la connaissance du cœur, une expérience intime, personnelle. En entendant parler Jésus, notre cœur brûle de rester avec lui, de l’aimer, de mieux partager notre vie avec lui. Il ne parle pas seulement à notre esprit mais à notre cœur. « Reste avec nous ! » : cri de coeur instinctif des disciples, au moindre signe qu’il pourrait s’éloigner d’eux.
L’amour patient, constant, durable du Seigneur se révèle pleinement sur l’autel. Son attitude de don de soi, de sacrifice et d’abandon total prend chair, quand « il prit le pain, le bénit, le rompit et le donna à ses disciples ».Il est proche de moi. Il est vivant. Il est l’Amour incarné. Celui qui s’est intéressé à moi, qui a accepté de rester avec moi, est le même Jésus, ami, Seigneur et Dieu. Ouvrons notre coeur dans la prière, par la foi et l’amour afin de le reconnaître.

Dialogue avec le Christ Seigneur, apprends-moi à prier et à te connaître complètement. Ouvre mon cœur à tes paroles, à ta promesse de me guider, de me donner de la force et de rester avec moi. Aide-moi à m’oublier et à te confier tout ce que je veux résoudre et accomplir. Permets-moi de te contempler avec foi, de façon à ce que mon amour pour toi ne me permette jamais d’être séparé de toi.

Résolution Je prendrai un temps devant l’Eucharistie à contempler une vertu spécifique que j’admire dans le Christ.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales