Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 janvier 2019 - Saint Honorat
Date : mercredi 23 avril 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Une foi vivante

Saint Luc 24, 13-35

Le troisième jour après la mort de Jésus, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient ensemble de tout ce qui s’était passé. Or, tandis qu’ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas. Jésus leur dit : « De quoi causiez-vous donc, tout en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. L’un des deux, nommé Cléophas, répondit : « Tu es bien le seul de tous ceux qui étaient à Jérusalem à ignorer les événements de ces jours-ci. » Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth : cet homme était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. Les chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. Et nous qui espérions qu’il serait le libérateur d’Israël ! Avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. A vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure, et elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont même venues nous dire qu’elles avaient eu une apparition : des anges, qui disaient qu’il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. » Il leur dit alors : « Vous n’avez donc pas compris ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? » Et, en partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur expliqua, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait. Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Alors ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route, et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? » A l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « C’est vrai ! le Seigneur est ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. » A leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment ils l’avaient reconnu quand il avait rompu le pain.

Réflexion

- 1. Le Christ, sans la croix, ne sera jamais à la hauteur.
Les disciples dans l’évangile d’aujourd’hui ont quitté Jérusalem complètement déçus : leur Messie a été tué et, avec lui, leurs rêves de restauration du Royaume d’Israël. La croix a brisé leurs espoirs, mais ces espoirs n’ont pas disparu pour autant. Peut être n’avaient-ils jamais compris le discours de Jésus parce qu’au fond d’eux mêmes, ils ne voulait pas ce genre de messie. Chaque fois que nous essayons d’enlever la croix de notre vie, nous finissons par extraire Jésus de notre vie. Il n’y a pas de Christ sans croix, comme nous le dit saint Paul : J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi. Galates 2,19.

- 2. Jésus fait toujours le premier pas.
Les disciples avaient tout laissé tomber et ils s’en retournaient à leur vie d’avant. Nous réagissons parfois comme eux : nous abandonnons le Christ et nous essayons d’arranger les choses par nous mêmes, mais ceci nous conduit toujours à l’échec. Puis, Jésus apparaît de nulle part et s’intéresse à leur conversation. Jésus fait toujours le premier pas dans nos vies. Peu importe notre occupation, il s’y intéresse et il veut nous aider ; nous devons seulement lui donner une chance, l’écouter et laisser ses paroles brûler dans nos cœurs.

- 3. Leur foi est guérie.
Comme leurs cœurs ont été remplis de joie quand ils ont reconnu Jésus ! Et puis, il a disparu ! Il est intéressant de remarquer que les disciples ne sont pas tombés de nouveau en « dépression » parce qu’ils avaient « perdu » Jésus. Au contraire, leurs cœurs étaient en feu ; ils sont retournés en courant à Jérusalem, convaincus que Jésus était en vie. Leur foi a ressuscité. Elle se fonde désormais sur l’Ecriture et sur l’Eucharistie. Jésus avait rétabli leur foi.

Il est difficile de croire que Jésus est tout près quand les difficultés surgissent. Nous avons l’impression que Jésus s’éloigne, alors qu’il est plus proche que jamais. Pour moi, la foi n’est pas le simple sentiment de la présence de Dieu ou de la volonté de Dieu dans ma vie. Pour moi, croire c’est me donner, m’offrir à Dieu, me remettre à Lui aveuglément. Pour moi, croire c’est me laisser conquérir par son amour, pour sa cause, sans réserve. Pour moi, croire c’est cheminer, souffrir, lutter, tomber et me relever, en essayant d’être fidèle à un Dieu qui m’appelle et que je ne vois pas. Pour moi, croire c’est m’élancer dans l’obscurité de la nuit, en suivant une étoile que j’ai vue un jour et qui m’emmène je ne sais où. Pour moi, croire c’est supporter les bouleversements, les surprises, les fatigues, les sursauts de ma fidélité. Pour moi, croire c’est me fier à Dieu et me confier en Lui. Lettre du Père Martial Maciel, L.C. du 16 mars 1981

Prière

Seigneur Jésus, je crois : vient au secours de mon incrédulité. Trop souvent, je m’embourbe et je cherche des signes. Que la croix me soit une véritable source de force, parce que Tu es là avec ton bâton et ta houlette qui me consolent.(ps 23)

Résolution

S’efforcer de rester joyeux quand les choses vont mal.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales