Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : mercredi 26 mars 2008 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Notre cœur n’était-il pas tout brûlant au-dedans de nous ?

Saint Luc 24, 13-35

Le troisième jour après la mort de Jésus, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient ensemble de tout ce qui s’était passé. Or, tandis qu’ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas. Jésus leur dit : « De quoi causiez-vous donc, tout en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. L’un des deux, nommé Cléophas, répondit : « Tu es bien le seul de tous ceux qui étaient à Jérusalem à ignorer les événements de ces jours-ci. » Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth : cet homme était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. Les chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. Et nous qui espérions qu’il serait le libérateur d’Israël ! Avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. A vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure, et elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont même venues nous dire qu’elles avaient eu une apparition : des anges, qui disaient qu’il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. » Il leur dit alors : « Vous n’avez donc pas compris ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? » Et, en partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur expliqua, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait. Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Alors ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route, et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? » A l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « C’est vrai ! le Seigneur est ressuscité : il est apparu à Simon Pierre. » A leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment ils l’avaient reconnu quand il avait rompu le pain.

Prière d’introduction Seigneur, souvent mon esprit et mes pensées errent loin de toi. Aide-moi à comprendre que ta croix est le seul chemin qui vaut la peine. Ne me laisse pas chercher une évasion facile ; aide-moi plutôt, Seigneur, à vivre une foi animée, une espérance profonde et un amour courageux. Seigneur, je te remercie de m’avoir créé et racheté.

Demande Seigneur, donne-moi la force d’éviter tout pessimisme, et aide-moi à vivre avec une foi de martyre !

Points de réflexion

1. Ils s’arrêtèrent, le visage sombre. Quelques heures auparavant, Marie Madeleine a, elle aussi, ressenti un découragement profond. Ces deux disciples éprouvent la même angoisse. Voyons ce qui se passe quand ces disciples d’Emmaüs confient leur amertume et leur tristesse au Christ. Les fruits sont sans doute les mêmes que pour Marie Madeleine. Jésus vient vers eux, là où ils sont, et les accompagne. La découverte de sa présence les fait brûler d’une foi vive qui durera jusqu’à la fin des temps.

2. "Quels sont donc ces propos que vous échangez en marchant ?" Au petit matin, dans son apparition à Marie Madeleine, Jésus se cachait sous le couvert d’un simple jardinier. Maintenant le Seigneur ressuscité se cache derrière une simple question. Jésus était en effet le centre de tous les événements qui ont bouleversé ces deux disciples ; néanmoins, il leur demande, "Quels sont donc ces propos que vous échangez en marchant ?" Le Seigneur sait exactement de quoi ils parlaient, mais il se cache afin de tout entendre de leur point de vue tourmenté. Après avoir écouté leurs plaintes et leurs gémissements, il leur explique la signification de toutes les choses qui se sont produites, faisant brûler leurs cœurs.

3. "C’est bien vrai ! Le Seigneur est ressuscité !" Le Seigneur est ressuscité ! Les deux disciples s’exclament avec une joie débordante, "Le Seigneur est vraiment ressuscité ! " Une heure plus tôt, ni l’un ni l’autre n’aurait imaginé prononcer ces paroles. Leur chagrin était intense. La rencontre avec le Christ a dissipé les nuages de leur découragement et de leur frustration. Il est intéressant de noter que les deux disciples n’ont même pas reconnu Jésus : ils n’ont vu qu’un compagnon de route. Quand il a rompu le pain ils se sont rendus compte que c’était le Christ, mais il a disparu immédiatement. La joie qu’ils ont éprouvée n’est pas venue d’une vision du Christ, mais plutôt de la puissance de la Parole qui leur a été expliqué et par la rupture du pain. La messe, avec la liturgie de la Parole et du "partage du pain" devrait également être une expérience qui nous change la vie.

Dialogue avec le Christ Jésus, ma situation est si semblable à celle de ces deux disciples. Je n’ai aucune possibilité de te voir physiquement dans cette vie, mais je suis toujours porté par la puissance de ta Parole. Moi aussi, je suis uni à ton corps et à ton sang au moment du partage du pain eucharistique. Fais que je fasse l’expérience de la même joie que tu as voulu donner aux deux disciples d’Emmaüs. Apprends-moi à regarder au delà de mes épreuves et à découvrir ta présence et ton amour.

Résolution Je serai plus attentif à la liturgie de la parole et à la liturgie de l’Eucharistie la prochaine fois que je participerai à la messe.



RC-SPIP-NUM:3074

Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales