Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : jeudi 16 février 2012
La m餩tation

 

Les méditations

La confession de foi de Pierre et le paradoxe du Messie souffrant

St Marc, chapitre 8, 27-33

De là Jésus se rendit avec ses disciples vers les bourgs de Césarée de Philippe, et en chemin il interrogeait ainsi ses disciples : " Qui dit-on que je suis ? " Ils lui dirent : " Jean le Baptiste ; d’autres, Elie ; d’autres, un des prophètes. " Et lui les interrogea : " Et vous, qui dites-vous que je suis ? " Pierre, prenant la parole, lui dit : " Vous êtes le Christ. " Et il leur défendit sévèrement de dire (cela) de lui à personne. Et il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffrît beaucoup, qu’il fût rejeté par les anciens, par les grands prêtres et les scribes, qu’il fût mis à mort et qu’il ressuscitât trois jours après. Et c’est ouvertement qu’il donnait cet enseignement. Pierre, le prenant à part, se mit à le reprendre. Mais lui, se retournant et voyant ses disciples, reprit Pierre, en disant : " Va-t’en ! Arrière de moi, Satan ! car tu n’as pas le sens des choses de Dieu, mais (celui) des choses des hommes."

Prière d’introduction « Vivre d’Amour, quelle étrange folie ! » Me dit le monde. « Ah ! cessez de chanter, « Ne perdez pas vos parfums, votre vie, « Utilement sachez les employer !... » T’aimer, Jésus, quelle perte féconde !... Tous mes parfums sont à toi sans retour, Je veux chanter en sortant de ce monde : « Je meurs d’Amour ! » (Ste Thérèse de Lisieux)

Demande Seigneur Jésus je viens à Toi pour te demander la grâce de Te connaître mieux afin de pouvoir T’aimer et te désirer davantage. Marie, Toi qui compris tout l’Amour de Dieu pour nous, aide-moi à comprendre toujours plus cet amour de Dieu pour moi, afin de l’aimer de plus en plus.
Points de réflexion

1. « Qui dit-on que je suis ? ». Dans la société d’aujourd’hui, le Christ est simplement un personnage historique et parfois, malheureusement, quelqu’un que l’on peut tourner en dérision. De plus en plus, en France, le Christ est maltraité et injurié. Cela peut avoir des conséquences nuisibles sur moi-même, me faire douter de la divinité du Christ, qui a l’air si impuissant face à ses adversaires. Mais peut-être que toutes ces attaques sont, au contraire, pour moi une occasion grandir dans mon adhésion au Seigneur, que chaque génération semble à nouveau martyriser sur l’autel de ses propres passions.

2.« qui dites-vous que je suis ? ». Qui est le Christ pour moi ? Sans me référer à tout ce qu’on a pu en dire, qui donc est le Christ pour moi ? Comment est-ce que je veux me Le représenter ? Je crois qu’il est Dieu incarné, la 2ème personne de la Sainte Trinité ayant pris chair de la Vierge Marie. Ainsi donc, le Christ est Dieu et je ne peux pas le considérer simplement comme un grand sage de l’histoire ou une personnalité religieuse exceptionnelle. De plus, il est venu pour moi, pour me sauver de mes péchés, pour me permettre de participer à sa béatitude. En contemplant la personne du Christ il faut méditer sur la grandeur de l’Amour de Dieu pour moi. Suis-je conscient du don de la vie qu’il m’a accordé ? Suis-je conscient du don de l’Eucharistie où Il s’offre entièrement à moi ? Il est important que je me rapproche du Seigneur à travers l’Eucharistie, la prière, la Bible, les sacrements, afin que le Christ devienne pour moi un ami, un proche, en qui je mets toute ma confiance.

3 « Pierre, le prenant à part, se mit à le reprendre ». Cela peut nous faire sourire de voir Pierre prendre Jésus à part pour le réprimander. Cela montre combien il est difficile pour l’homme d’assimiler le fait que cet homme, Christ, qui parle, qui agit, qui ressent comme un homme, est véritablement Dieu. Même les proches de Jésus ont eu du mal à l’accepter. Voilà pourquoi incessamment dans ma prière je dois replonger dans cette vérité fondamentale de la divinité du Christ, afin de me l’approprier.

Dialogue avec Marie "O Mère bien-aimée, vous qui connaissez si bien les voies de la sainteté et de l’amour, apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre cœur vers la Trinité, à fixer sur Elle notre respectueuse et affectueuse attention. Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle, ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins que votre charité veut bien recueillir. Tournez vers nous vos regards miséricordieux. Attirez-nous dans vos clartés, inondez-nous de vos douceurs. Emportez-nous dans la Lumière et dans l’Amour. Emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux. Que rien ne puisse jamais troubler notre paix ni nous faire sortir de la pensée de Dieu, mais que chaque minute nous emporte plus avant dans les profondeurs de l’auguste mystère jusqu’au jour où notre âme, pleinement épanouie aux illuminations de l’union divine, verra toutes choses dans l’éternel Amour et dans l’Unité. " (Marthe Robin)

Résolution Réciter le Symbole des apôtres avec pleine conscience et Foi.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales