Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : jeudi 16 janvier 2014
La m餩tation

 

Les méditations

La lèpre du péché

Evangile selon St Marc, chapitre 1, 40-45

Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Pris de pitié devant cet homme, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. »
À l’instant même, sa lèpre le quitta et il fut purifié. Aussitôt Jésus le renvoya avec cet avertissement sévère : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre. Et donne pour ta purification ce que Moïse prescrit dans la Loi : ta guérison sera pour les gens un témoignage. »

Prière d'introduction
Seigneur Jésus, viens me purifier ! Donne-moi la grâce de me laisser m’approcher de toi, pour que moi aussi je sois guéri de toutes les souillures de mon âme.

Demande
Seigneur, aide-moi à réaliser ce qu’est le péché.

Points de réflexion

1. Ce miracle de Jésus est l’un des premiers que Marc nous raconte dans son Évangile. La lèpre, au temps de Jésus, était une maladie incurable. Ceux qui en étaient atteints devaient s’éloigner de la société, vivre seul ou entre lépreux, vivant de la générosité de quelques personnes courageuses qui leur apportaient le minimum pour vivre. En quelque sorte, avoir la lèpre, c’était comme être déjà mort, on n’avait aucun espoir, sauf par miracle, de revenir dans le monde « normal » des hommes.

2. Cette lèpre représente l’état de notre âme, quand elle se trouve en état de péché. Le péché est déjà une mort, la mort de l’âme, qui nous empêche de vivre pleinement dans la « société divine », dans la famille de Dieu. Accepter le péché, c’est accepter la séparation de Dieu, qui est la vie de notre âme. Or voilà, nous sentons bien que cette tendance au péché que nous trouvons en nous et que nous voyons dans le monde, nous sommes bien incapables par nous-mêmes de la vaincre. Comme pour la lèpre au temps de Jésus, cette maladie du péché semble bien incurable.

3. Voilà pourquoi il nous faut répéter avec le lépreux « si tu le veux, tu peux me purifier ». Car pour Jésus, tout est possible. Il peut nous guérir du péché, il peut purifier notre âme, il peut nous donner la possibilité de retourner dans la famille de Dieu. Par son incarnation, sa mort sur la croix et sa résurrection, il nous a ouvert les portes du Paradis céleste. Le baptême nous purifie du péché originel, et la confession nous permet de « nettoyer » notre âme de toutes les souillures dont nous pouvons la salir par nos péchés.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, aide-moi à apprécier le don de ta grâce. Fais que je ressorte de la confession rempli de joie, comme ce lépreux qui a été guéri, à tel point qu’il ne peut se retenir de proclamer partout ce qui lui est arrivé.

Résolution
Faire une bonne confession.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales