Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 juillet 2022 - Saint Berthe
Date : lundi 17 mars 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Pardonner comme Dieu pardonne, pour être pardonnés

Evangile selon St Luc, chapitre 6, 36-38

Jésus disait à la foule :
« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés.
Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. »

Prière d'introduction
Pour nous aider à entrer en présence de Dieu, nous pouvons reprendre les paroles du chant : « Humblement, dans le silence de mon cœur, je me donne à Toi Ô Seigneur. Par ton amour, fais-moi demeurer humble et petit devant toi » (d’après le P. Marie-Eugène de l’E.J. Musique : Fr. Jean-Baptiste de la Sainte-Famille). http://www.youtube.com/watch?v=8BIZ5uNdud0

Demande
« Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés. Ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés ». Seigneur, demande-moi par ta Parole d’aujourd’hui ce que tu veux mais donne-moi ce que tu me demandes. Donne-moi ton regard pour que je regarde le monde qui m’entoure avec tes yeux.

Points de réflexion

1. « Vous ne serez pas condamnés (...), vous ne serez pas jugés (...) vous serez pardonnés ». Entrons dans la chambre de notre cœur, dans laquelle nous attend le Seigneur. Faisons silence autour de nous et surtout à l’intérieur de nous. Pour ce faire, en ce premier point, tâchons de mettre un mot sur les pensées qui nous préoccupent le plus en ce moment : au travail. Dans la qualité de nos relations en famille, nos amitiés. Dans les attentes que nous avons sur nous-mêmes, dans les attentes que les autres ont sur nous. Dans nos responsabilités.
Une fois que nous avons identifié ce qui nous préoccupe, relisons, avec foi, ces paroles qui nous sont données par l’Église pour aujourd’hui : « Vous ne serez pas condamnés (...), vous ne serez pas jugés (...) vous serez pardonnés ». « Avec foi, Seigneur, je dépose toutes mes préoccupations, mes blessures et mes craintes au pied de ta croix. Lave-les, purifie-les, rachète-les ». Laissons ces paroles de l’Écriture remplir notre cœur de la joie de nous savoir sauvés, de nous savoir acceptés avec nos forces et nos faiblesses ! Et de nous savoir pardonnés.

2. « Ne jugez pas (...), ne condamnez pas (...) pardonnez ». « L’amour peut-il se commander ? » s’interroge Benoît XVI dans son encyclique Deus Caritas Est. Aujourd’hui, la Parole de Dieu peut aussi nous interroger : Comment peut-on me commander de ne pas juger ? Mes jugements s’échappent si facilement et si naturellement de moi ? Comment ne pas condamner en mon intérieur cette personne qui, objectivement, agit mal et scandalise les plus petits ! Comment puis-je pardonner à cette personne qui m’a fait tant de mal ? En effet, la vie est jonchée d’injustices, d’erreurs commises, de souffrances. Et le commandement de l’amour, c’est-à-dire de ne pas juger, de ne pas condamner, de pardonner, semble parfois difficile à vivre. Voici l’expérience de notre Pape émérite : « Dans la liturgie de l’Église, dans sa prière, dans la communauté vivante des croyants, nous faisons l’expérience de l’amour de Dieu, nous percevons sa présence et nous apprenons aussi de cette façon à la reconnaître dans notre vie quotidienne. Le premier, il nous a aimés et il continue à nous aimer le premier ; c’est pourquoi, nous aussi, nous pouvons répondre par l’amour. Dieu ne nous prescrit pas un sentiment que nous ne pouvons pas susciter en nous-mêmes. Il nous aime, il nous fait voir son amour et nous pouvons l’éprouver, et à partir de cet ?amour premier de Dieu’, en réponse, l’amour peut aussi jaillir en nous » (Amour Caritas Est, 17).

Dialogue avec le Christ
Merci, Seigneur, pour tout l’amour dont tu me combles. Donne-moi de faire l’expérience de ton amour dans ma vie, afin qu’à mon tour je transmette cet amour, comme tu me le demandes, par mes jugements humbles, par ma promptitude à pardonner.

Résolution
Aujourd’hui je tâcherai de regarder les personnes qui m’agacent, au travail, avec les yeux de Dieu.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales