Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 juillet 2022 - Saint Berthe
Date : mercredi 9 avril 2014
La m餩tation

 

Les méditations

La vraie liberté

Evangile selon St Jean, chapitre 8, 31-42

Jésus disait à ces Juifs qui maintenant croyaient en lui :
« Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. »
Ils lui répliquèrent : « Nous sommes les descendants d’Abraham, et nous n’avons jamais été les esclaves de personne. Comment peux-tu dire : ’Vous deviendrez libres’ ? »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : tout homme qui commet le péché est esclave du péché. L’esclave ne demeure pas pour toujours dans la maison ; le fils, lui, y demeure pour toujours. Donc, si c’est le Fils qui vous rend libres, vous serez vraiment libres. Je sais bien que vous êtes les descendants d’Abraham, et pourtant vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole n’a pas de prise sur vous. Je dis ce que moi, j’ai vu auprès de mon Père, et vous, vous faites aussi ce que vous avez entendu chez votre père. »
Ils lui répliquèrent : « Notre père, c’est Abraham. » Jésus leur dit : « Si vous êtes les enfants d’Abraham, vous devriez agir comme Abraham. Et en fait vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Abraham n’a pas agi ainsi. Mais vous, vous agissez comme votre père. »
Ils lui dirent : « Nous ne sommes pas des enfants illégitimes ! Nous n’avons qu’un seul Père, qui est Dieu. »
Jésus leur dit : « Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car moi, c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens. Je ne suis pas venu de moi-même ; c’est lui qui m’a envoyé. »

Prière d'introduction
Seigneur, ce passage parle de la liberté des enfants de Dieu. Je suis prêt à t’écouter pour que tu changes mes schémas.

Demande
Aide-moi, Seigneur, à m’ouvrir à la force de ta parole. Que je n’aie pas peur de me remettre en cause après avoir écouté tes mots, et ton invitation.

Points de réflexion

1. « Jésus disait à ceux qui croyaient en lui », nous dit l’Évangile. Jésus parle à des personnes qui croient déjà en lui ! Il ne parle pas à des juifs fermés et pourtant elles ont du mal à accueillir ce que Jésus a à leur dire maintenant. Ce préambule peut déjà nous rejoindre. Mais que ceci nous serve, pour faire un nouvel effort d’ouverture de notre intelligence et notre cœur et élève une nouvelle demande à Dieu de nous aider par sa grâce.

2. Nous faisons l’expérience de notre péché. Et Jésus dit que « l’esclave (celui qui est esclave du péché) ne demeure pas pour toujours dans la maison ». Mais « le fils, lui, demeure toujours dans la maison ». Et il nous dit aussi : « Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres ». Il est donc possible de devenir libres et d’être dans la maison, d’être comptés parmi les siens.

3. Quelle est la condition pour devenir libres ? d’être fidèles à sa parole, d’être ouverts à Dieu, aux plans de Dieu, qui sont différents de ceux des hommes ; d’être ouverts, comme Abraham qui part vers le Mont Moriat avec son fils Isaac pour le sacrifice, à se laisser guider par cette droiture intérieure, qui, sans comprendre la parole de Dieu, n’a pas douté de lui, mais l’a accueilli jusqu’au bout. Et Dieu lui a montré sa fidélité et qui il était. Il ne voulait pas la mort d’Isaac, parce que c’est un Dieu bon (Jérémie 19,4), il voulait la foi vécue dans le concret de sa vie.

Dialogue avec le Christ
Oui, Seigneur, ta façon de penser, de voir les choses, est si différente de la nôtre ! Je veux m’ouvrir à ta parole, écouter les appels que tu me fais, les demandes, et les suivre avec foi, avec force, tenant ta parole comme mon unique assurance et ayant pour unique témoin l’expérience intérieure de liberté des enfants de Dieu.

Résolution
Demandons la grâce de la sincérité intérieure nécessaire pour vivre ainsi, pour toi et pour nous tous, qui suivons ces méditations. Si tu peux déjà reconnaître ce que le Seigneur te demande de changer ou d’accueillir, prends la décision, à la fin de cette méditation, de te mettre en route.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales