Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : lundi 21 juillet 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Le signe de Jonas

Evangile selon St Matthieu, chapitre 12, 38-42

Quelques-uns des scribes et des pharisiens lui adressèrent la parole : « Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi. »
Il leur répondit : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne sera donné que celui du prophète Jonas.
Car Jonas est resté dans le ventre du monstre marin trois jours et trois nuits ; de même, le Fils de l’homme restera au cœur de la terre trois jours et trois nuits.
Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.
Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération, et elle la condamnera ; en effet, elle est venue de l’extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. »

Prière d'introduction
« Aujourd’hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur ».

Demande
Seigneur, que dans cette prière je ne cherche que toi.

Points de réflexion

1. « Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi ». Dans le contexte de ce passage de Saint Matthieu, Jésus est accusé par les pharisiens qui le soupçonnent d’agir au nom de Bélzéboul (Mt 12,24-30). Les miracles qu’opère Jésus ne leur suffisent pas, ils veulent plus de preuves. Jésus explique que c’est par l’Esprit Saint qu’il agit. En faisant référence à Jonas, le prophète par excellence, et à Salomon qui avait le don de la sagesse, il se proclame plus que Jonas et Salomon. Il parle et agit sous l’emprise de l’Esprit de prophétie et de sagesse. Comme les pharisiens, notre génération demande encore des signes. Elle justifie son incroyance par le manque de signes extraordinaires. La réponse de Jésus aux pharisiens est aussi pour nous.

2. « En fait de signe, il ne sera donné que celui du prophète Jonas ». En faisant référence au prophète Jonas qui a passé trois jours dans le ventre du monstre marin, Jésus fait un parallélisme avec l’annonce de sa Résurrection : « de même, le Fils de l’homme restera au cœur de la terre trois jours et trois nuits ». Il propose donc sa Résurrection comme un signe éclatant pour notre foi. Mais il est intéressant de noter que dans l’Évangile de Marc, cette explication n’apparaît pas. Cela veut dire que le signe de Jésus : c’est Jésus lui-même. Comme les pharisiens, nous pouvons être insatiables de preuves, cherchant des certitudes, et nous oublions ce qu’est la foi. « Le miracle n’est qu’un moyen ; il mène au seuil de la foi, dans le vestibule des appartements intimes où le Maître nous appelle et nous attend ; beaucoup restent au vestibule ; une porte encore reste à franchir. On ne croit pas au miracle, on croit à celui qui l’opère pour attirer jusqu’à lui » (Dom Guillerand). L’acte de foi est un don de soi, et ce don est si profond que lui-même doit nous être donné : c’est la grâce de la foi.

3. « Les habitants de Ninive (...) se sont convertis ». Dans ce passage, Jésus nous invite donc à la foi et à la conversion du cœur. Cet appel de Jonas aux habitants de Ninive, l’appel de Jean-Baptiste et maintenant celui de Jésus à sa génération est au cœur de tout homme. Entendre l’appel à la conversion est un don de Dieu, une chance à saisir. Le cardinal Ratzinger dit : « La pénitence elle-même apparaît ici comme une grâce, d’une part parce qu’elle est offerte, de l’autre parce qu’elle est acceptée. C’est dans ce contexte que se présente la prédication de Jésus qui, avec autorité, appelle à la pénitence comme grâce ».

Dialogue avec le Christ
Jésus, augmente ma foi en toi, quelle soit une adhésion de toute ma personne et de toute ma vie à toi. Donne-moi la grâce de la conversion de chaque jour : que mon cœur se tourne de plus en plus vers toi.

Résolution
Découvrir la présence de Dieu dans les signes qui nous sont donnés, sans en chercher d’autres.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales