Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : dimanche 31 août 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Une règle de vie étonnante

Evangile selon St Matthieu, chapitre 16, 21-27

Pierre avait dit à Jésus : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. »
À partir de ce moment, Jésus le Christ commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des chefs des prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter.
Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. »
Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan, tu es un obstacle sur ma route ; tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Prière d'introduction
Seigneur, je crois dans la puissance de ta croix. Je désire vivre toutes mes croix en les unissant à l’acte de Rédemption de ton amour. Je te remercie, Seigneur, de m’avoir appris comment vivre mes souffrances avec toi.

Demande
Seigneur, aide-moi à bien prier pour que ma méditation soit pour moi source de grâce et de conversion.

Points de réflexion

1. « Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive ». Jésus-Christ parle ici de manière très claire. Son message semble au premier abord dur pour notre nature humaine, alors qu’il est en réalité une consolation. Si le Christ nous avait dit que pour le suivre nous devrions apprendre à faire des miracles, à avoir un grand talent de prédicateur, ou pouvoir jeûner 40 jours et 40 nuits,... alors nous aurions de quoi nous désespérer. Seulement très peu de personnes pourraient suivre le Christ dans ces conditions. Mais le Christ nous dit que pour le suivre, nous devons prendre notre croix, alors pourquoi nous décourager ? Le plus souvent nous faisons l’expérience de nos limites, notre faiblesse, notre incapacité,... bref, de notre propre croix. Ainsi le moyen du salut est-il à notre portée. Il est toujours avec nous. Tout ce que nous avons à faire est de nous en charger humblement, affectueusement, en nous unissons à la croix du Christ.

2. « Le Fils de l’homme viendra dans son Règne ». Que signifie cette promesse du Christ ? Ordinairement, nous comprenons par ceci que Jésus viendra dans son Royaume à sa seconde venue mais il y a des opinions plus valables. De fait, saint Jean lui-même dit que Jésus est entré dans son Royaume à la croix. Le crucifiement, dans l’Évangile, prend la forme d’un couronnement. Il y a plusieurs mentions de la royauté de Jésus et Pilate, l’autorité romaine compétente, va jusqu’à le proclamer formellement : « Roi des Juifs » par une inscription légale posée sur la croix, hors de Jérusalem, afin que tous puissent la lire.

3. Jésus entre dans son Royaume sur la croix mais sa royauté est encore incomplète jusqu’à sa seconde venue. C’est comme lorsque l’on est malade : on commence à prendre le médicament qui éventuellement nous guérira. Mais la santé ne s’améliore pas du seul fait qu’on soit allé chez le médecin. Jésus est venu nous donner ce médicament qui doit nous guérir, nous les membres de son Corps Mystique. Maintenant s’écoule le temps où le médicament doit faire effet. Il y a encore souffrance puisque la maladie n’est pas partie mais elle ne peut qu’aller en diminuant tant qu’on prend le médicament. Quand on aura retrouvé la santé, Jésus reviendra dans la plénitude de sa royauté. C’est cela qu’on demande dans chaque Notre Père : « Que ton règne vienne » - que Jésus revienne dans la splendeur de sa royauté.

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, je veux que ton règne vienne sur la terre. Je veux être de ceux qui aident à son avènement. Je veux être un de tes sujets, un de tes disciples. Dès aujourd’hui, prépare ton Royaume dans mon cœur. Aide-moi à être l’instrument qui le portera aux autres, afin qu’il n’y ait pas de confusion au sujet de ton Royaume qui est déjà parmi nous bien qu’il n’y soit pas encore dans son plein épanouissement.

Résolution
Y a-t-il quelque recoin de mon cœur qui n’appartienne pas à Jésus ? Y a-t-il quelque chose que j’aime plus que lui ? J’essaierai de trouver ce qui ne lui appartient pas et je m’en détacherai.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales