Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : vendredi 10 octobre 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus répond à l’accusation de sa complicité avec les démons

Evangile selon St Luc, chapitre 11, 15-26

Comme Jésus avait expulsé un démon, certains se mirent à dire : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, lui réclamaient un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs intentions, leur dit : « Tout royaume divisé devient un désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Et si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. Mais si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est survenu pour vous.
Quand l’homme fort et bien armé garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort intervient et triomphe de lui, il lui enlève l’équipement de combat qui lui donnait confiance, et il distribue tout ce qu’il lui a pris.
Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. Quand l’esprit mauvais est sorti d’un homme, il parcourt les terres desséchées en cherchant un lieu de repos. Et comme il n’en trouve pas, il se dit : ’Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.’ En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée. Alors, il s’en va, et il prend sept autres esprits encore plus mauvais que lui, ils y entrent, et ils s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme est pire à la fin qu’au début. »

Prière d'introduction
Seigneur, merci de m’accorder cette nouvelle journée pour t’aimer et te servir. Merci de me redonner l’occasion de te dire mon amour pour toi et mon désir de proclamer, là où je me trouve, la Bonne Nouvelle. Fais que mon cœur s’emplisse de ton zèle, de ton amour, de ton ardeur !

Demande
Seigneur, que je ne vive plus pour moi-même, mais pour faire le bien autour de moi.

Points de réflexion

1. Jésus est comparé dans l’Évangile à un malfaiteur : même pire, il est comparé au père du mensonge, au chef des démons. Il est lui-même la Lumière, la Vérité et il est accusé d’être le Mensonge, l’Obscurité. Au lieu de croire à ce qui est déjà un miracle, ils demandent un autre signe venant du ciel, car celui-là semblait venir de l’enfer. Mais il y a dans cette rencontre une vision erronée de Dieu et du démon. Les détracteurs de Jésus semblent penser que le démon possède une force propre, que Dieu ne pourrait arrêter. Le signe qui vient du ciel est déjà là, car Dieu seul peut commander au démon. L’autorité de Jésus est donc authentifiée dans la mesure où il est capable de commander aux esprits.

2. Mais Jésus est bien plus que cela. Il affirme que d’autres personnes que lui peuvent expulser les démons. Mais s’ils le font, c’est toujours l’autorité de Dieu qui est invoquée. Ici, Jésus va au-delà de l’expulsion du démon. S’il raconte l’histoire du démon qui est expulsé et qui revient avec d’autres, c’est pour nous faire comprendre ce qui se passait avant son arrivée. Avant Jésus, rien ne pouvait remplir vraiment une maison laissée vide. Voilà donc la leçon que Jésus nous laisse : non seulement il peut nous délivrer de toutes les choses mauvaises qui traînent dans notre vie, mais il peut aussi nous remplir de bonheur et de paix. Jésus est le seul à pouvoir faire cela.

3. Voilà donc la nouveauté du Royaume que Jésus est venu amener sur terre. Ce Royaume est paix, tranquillité, joie. C’est le Royaume de la présence de Dieu qui remplit l’âme. Mais pourquoi la présence du démon est-elle différente de la présence de Dieu ? Dans les deux cas l’âme est occupée par quelqu’un ! Pourtant la différence est du tout au tout : le démon garde l’âme prisonnière, enfermée sur elle-même, dans l’obscurité de sa propre solitude. Lorsque c’est Dieu qui habite l’âme, alors elle est libérée. Dieu est transcendant, il habite l’âme tout en l’ouvrant vers l’extérieur. La présence de Dieu est une présence douce et réconfortante.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, que jamais je ne perde la douceur de ta présence en moi. Fais que je choisisse aujourd’hui de me laisser habiter par ta grâce.

Résolution
Prendre un moment aujourd’hui pour me souvenir de la présence de Dieu en moi.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales