Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 12 mai 2021 - Sainte Epiphane
Date : dimanche 16 mars 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La Transfiguration

Saint Marc 9, 2-10

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et ils s’entretenaient avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » De fait, il ne savait que dire, tant était grande leur frayeur. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. » Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
En descendant de la montagne, Jésus leur défendit de raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette consigne, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Réflexion

- 1) Peu de temps avant l’épisode que nous raconte cet évangile, Jésus avait annoncé à ses disciples qu’il allait à Jérusalem pour y mettre mis à mort. Les apôtres en furent surpris et attristés. Saint Léon le Grand dit que « la finalité principale de la Transfiguration était de chasser du cœur des apôtres le scandale de la Croix. » Le souvenir de ce moment passé avec le Seigneur sur le Mont Thabor devait aider les trois apôtres à surmonter les difficiles moments à venir. La grandeur et la gloire, contemplées au moment de la Transfiguration, étaient un aperçu de la vision de Dieu le Père qu’ils pourraient avoir au Paradis. Et, nous aussi, nous pourrons alors dire de tout notre cœur : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! »

- 2) Pour parvenir à la vie éternelle, nous devons toujours avoir notre regard fixé sur le Ciel. Cette espérance de revenir un jour à la maison du Père nous donne la force pour lutter contre les adversités. Le désir de jouir de l’Amour de Dieu dans le Ciel doit brûler dans notre cœur à tout moment. Que pouvons-nous souhaiter de plus que de contempler le visage de Celui qui a donné sa vie pour nous ?

- 3) « Regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux ». Jésus ! Les apôtres le connaissent bien, il fait partie de leur vie quotidienne. Ils partagent avec lui la persécution et l’exil. Jésus ! Il parle à chacun avec simplicité ; il connaît la faim, la soif, l’insécurité, le poids du découragement et la fatigue. Jésus ! Souvent, il « n’a pas d’endroit où reposer sa tête » ; il leur parle du soleil et de la pluie, des cycles du figuier et des lys des champs ; il souffre les mêmes épreuves et les mêmes tentations qu’eux ; il partage leurs angoisses. Il ressent la douleur du mépris et l’abandon de ses amis. Ce même Jésus, Dieu et homme, transfiguré au Mont Thabor devant les trois apôtres, est Celui qui nous accompagne tous les jours. Sans attendre que nous nous approchions de lui, il devance notre désir d’amour en nous accordant les grâces dont nous avons besoin.

Prière

Je veux rester uni à Toi toute ma vie. Je veux te découvrir dans les choses ordinaires, au travail, dans la rue, dans ceux qui m’entourent, dans la prière…ô Jésus, garde mon cœur tout près du Tien !

Résolution

Parler à un ami de la nécessité de mettre notre espérance dans le Ciel et de l’importance à travailler au salut de notre âme.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales