Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 juin 2019 - Saint Jean-François Régis
Date : mardi 13 mai 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Que le monde puisse croire…

Saint Jean 10, 22-30

On célébrait à Jérusalem l’anniversaire de la dédicace du Temple. C’était l’hiver. Jésus allait et venait dans le Temple, sous la colonnade de Salomon. Les Juifs se groupèrent autour de lui ; ils lui disaient : « Combien de temps vas-tu nous laisser dans le doute ? Si tu es le Messie, dis-le nous ouvertement ! » Jésus leur répondit : « Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les oeuvres que je fais au nom de mon Père, voilà ce qui me rend témoignage. Mais vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis. Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, personne ne les arrachera de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut rien arracher de la main du Père. Le Père et moi, nous sommes UN. »

Réflexion

1. "Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas." Beaucoup des contemporains de Jésus n’ont pas cru en lui. Ils n’ont pas cru après avoir entendu les Béatitudes. Ils n’ont pas cru après la résurrection de Lazare. Ils n’ont pas cru après sa mort au Calvaire- même si un centurion païen a cru ! Ils n’ont pas cru après la résurrection- même après avoir vu les apôtres peureux se transformer en témoins intrépides. Ils n’ont pas cru en voyant les premier martyrs. Quel mystère !

2. "Mes brebis écoutent ma voix… et elles me suivent." Au cours des siècles, combien de millions de personnes n’ont jamais trouvé d’argument suffisant pour croire en Jésus ? Comme les juifs dans ce récit, ils ont toujours dit : « Si tu es le Messie, dis-le nous ouvertement ! » Dans son premier épître, saint Pierre insiste qu’il faut toujours être prêts à partager les raisons de notre espérance : Sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous. (1 Pierre 3,15) Convaincre d’autres à croire en Jésus Christ peut paraître une tâche ardue, une tâche qui requiert de l’imagination, de la spontanéité, de la patience, et de la persévérance. A cette époque de la nouvelle évangélisation, nous ne pouvons pas rester indifférent aux millions de personnes qui attendent de connaître nos raisons pour croire en Jésus Christ.

3. Leur donner la vie éternelle. Assumons avec courage le fardeau de tant de frères qui ne croient pas. Comme nous le dit le Père Martial Maciel, L.C. (lettre du 10 mars 1993) : Quand la vie est ainsi comprise comme une mission, elle acquiert pour le membre de Regnum Christi un caractère apostolique particulier fait d’effort et de militantisme, né de l’urgence d’apporter le Royaume du Christ à tout ceux qui ne Le connaissent pas encore ou qui ne L’acceptent pas. Chacun d’entre vous doit sentir dans son cœur le feu ardent qui brûlait dans le cœur de saint Paul et qui l’a poussé à entreprendre toute aventure imaginable pourvu que par là il proclamait Jésus Christ : « Si j’annonce l’Évangile, ce n’est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m’en est imposée, et malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile ! » (1 Cor 9, 16).

Prière

Seigneur Jésus, donne-moi la force de faire tout ce qui est nécessaire pour approcher de Toi mes frères et sœurs. Fais que je ressente, comme saint Paul, l’aiguillon « malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile ! ». Et quand je m’efforce à donner les raisons de ma foi, accompagne-moi de Ton esprit afin de couronner mes pauvres efforts de succès. Amen.

Résolution

Penser à trois personnes qui n’ont pas une foi vivante en Jésus Christ et avec lesquelles je pourrais partager ma foi.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales