Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 décembre 2021 - Sainte Barbe
Date : dimanche 28 septembre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Se décider à aimer

Saint Marc 9, 38-48

Jean, l’un des Douze, disait à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un chasser des esprits mauvais en ton nom. Nous avons voulu l’en empêcher, car il n’est pas de ceux qui nous suivent. » Jésus répondit : « Ne l’en empêchez pas, car personne ne peut accomplir un miracle en mon nom et, aussitôt après, dire du mal de moi. Celui qui n’est pas contre nous est pour nous. Et même, si quelqu’un vous donne à boire en mon nom, ne serait-ce qu’un verre d’eau, parce que vous appartenez au Christ, vraiment, je vous l’assure, il ne restera pas sans récompense.
Mais si quelqu’un devait faire tomber dans le péché l’un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait bien mieux pour lui qu’on lui attache au cou une de ces pierres de meule que font tourner les ânes et qu’on le jette dans le lac. Si ta main te fait tomber dans le péché, coupe-la ; car il vaut mieux pour toi entrer dans la vie avec une seule main que de garder les deux mains et d’être jeté en enfer dans le feu qui ne s’éteint jamais. Si ton pied te fait tomber dans le péché, coupe-le ; car il vaut mieux pour toi entrer dans la vie avec un seul pied que de garder les deux pieds et d’être jeté en enfer. Si c’est ton œil qui te fait tomber dans le péché, jette-le au loin ; car il vaut mieux pour toi entrer avec un seul œil dans le royaume de Dieu que de garder les deux yeux et d’être jeté en enfer, où le ver rongeur ne meurt point et où le feu ne s’éteint jamais. »

Réflexion

1. Jésus définit ce qu’est un véritable être humain. La société met sur un piédestal ceux qui sont beaux et forts physiquement, ceux qui ont
de l’argent et du pouvoir. C’est une société qui valorise l’avoir
au détriment de l’être. Jésus nous dit clairement ce qui est le plus important : le
salut de notre âme. Les objets de notre admiration peuvent devenir
la corde de la potence s’ils deviennent une fin en soi. C’est notre âme la plus
importante : combien de temps est-ce que je passe à cultiver sa
santé ? Rappelons-nous, une âme saine n’est pas obtenue en contemplant la
nuit étoilée, en multipliant les bonnes pensées, ou en recherchant le bien-être mais en
cultivant la vie de grâce. Il est important de cultiver la vie de la grâce en nous sinon nos efforts pour progresser sont une farce. A moins de nous engager personnellement, le vent de l’Esprit ne peut pas souffler par nous.

« L’appel à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité s’adresse à tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur rang et leur état " Tous sont appelés à la sainteté : " Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait " Les fidèles doivent appliquer les forces qu’ils ont reçues selon la mesure du don du Christ, à obtenir cette perfection, afin qu’ ... accomplissant en tout la volonté du Père, ils soient avec toute leur âme voués à la gloire de Dieu et au service du prochain. Ainsi la sainteté du peuple de Dieu s’épanouit en fruits abondants, comme en témoigne avec éclat l’histoire de l’Église par la vie de tant de saints. » CEC 2013

2. Tous appelés. Pour un chrétien, la sainteté n’est pas à prendre ou à laisser. Persévérer dans la sainteté exige la conversion
quotidienne. Se convertir n’implique pas « se détourner de » mais plutôt « se tourner
vers », c’est à dire, se tourner vers Jésus-Christ. Afin de
persévérer dans cet effort, rappelons-nous que le Christ
nous a aimés le premier. Dans l’évangile de saint Jean, au chapitre 15, il dit :
"Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais c’est moi qui vous ai choisis..."
Nous sommes aimés. Soyons décidés à posséder cet amour.
Enlevons de nos cœurs toute attache contraire à
l’amour de Dieu.

"Je ne suis pas fidèle par peur du vide.
Je suis fidèle parce qu’Il est fidèle en premier ; je suis fidèle
parce qu’il me montre le chemin ; je suis fidèle parce qu’il me
prête la force de son bras, la lumière de son Esprit, et l’amour de son
cœur."
Père Martial Maciel, LC.

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, aide-moi à découvrir ton amour pour moi. Je sais que si j’en faisais l’expérience,
je vous aimerais en retour de tout mon cœur et toutes mes forces. Trop d’attachements étouffent ma liberté à t’aimer
totalement. Accorde-moi le courage de m’en séparer afin d’apprécier la splendeur de ton cœur !

Résolution
Faire une visite au Saint Sacrement et demander à Jésus la grâce de Le connaître mieux afin de l’aimer davantage.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales