Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2020 - Ste Salomé
Date : vendredi 5 mars 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La sainteté et l’intégrité personnelle

Saint Matthieu 5, 20-26

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Je vous le déclare : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu’un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu’un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis, : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Prière d’introduction
Seigneur Jésus, merci de ce moment que je vais passer avec toi. Augmente ma foi et ma confiance en toi, fais grandir mon amour pour toi. Seigneur, tu me combles de tant de bénédictions. Comme je suis ingrat ! Fais que je participe de manière plus parfaite à l’établissement de ton royaume sur la terre. Fais de moi un saint. Fais de moi ton ami intime, une personne en qui tous découvrent ta vérité, ta vie, ton amour. Prends ma vie, prends ce jour, ils sont à toi. Amen.

Pétition
Père, que tous mes choix et toutes mes actions soient de plus en plus parfaitement en harmonie avec les inspirations de ton Esprit Saint.

Réflexion

1. Prenons garde des impressions subjectives. Regardons comment la vertu des scribes et des Pharisiens se manifeste. Leur sainteté consiste en de larges phylactères et elle s’orne de glands somptueux ; elle s’accompagne de taxes sur la menthe, l’aneth et le cumin et de sièges d’honneur dans les synagogues (cf. Matthieu 23:5, 23 et Luc 11:43). En d’autres termes, leur sainteté était faite toute d’apparences : ce n’était pas du tout une sainteté authentique. Et que découvrirait-on à l’intérieur" d’une telle âme ? L’aveuglement ; la satisfaction personnelle d’une impression subjective de sainteté ; un comportement répugnant vis à vis de ceux que l’on considère comme moins saints. Il est assez facile pour nous de lire l’évangile et de nous indigner de la conduite des pharisiens. C’est aussi facile que de se dire que jamais nous ne succomberons à un tel aveuglement, que jamais nous ne nous laisserons piégés par notre propre impression subjective de notre prétendue sainteté. Comme nous l’a écrit le Père Marcial Maciel, L.C. dans sa lettre du 20 novembre 1953 : « La sainteté est toujours la même. Ses principes et lois sont immuables, toujours les mêmes. Et vous le savez bien : la sainteté et la volonté de Dieu ne sont qu’une et même chose.... On ne peut trouver de saintetés subjectives. La sainteté est quelque chose d’objectif. Les âmes saintes sont celles qui s’assimilent le plus au Christ dans l’accomplissement fidèle de la très sainte volonté du Père. Le chrétien qui suit le Christ et qui croit accomplir la volonté du Père tout en conservant ses propres caprices, ses propres critères et ses inclinations personnelles en marge de la volonté de Dieu, ce chrétien-là est dans une grave erreur, il est en dehors de la vérité. » C’est pourquoi nous devons toujours être disposés à nous examiner, devant le Christ, et avec une conscience aiguë de notre misère et de nos limites. Est-ce que je m’efforce d’acquérir une véritable sainteté ou est-ce que je poursuis ma propre vanité et ma glorification personnelle ?

2. La sainteté et l’orgueil sont incompatibles. L’orgueil et la sainteté se mélangent aussi bien que l’huile et l’eau. Là où notre « moi » se pavoise, il ne reste que peu de place pour Dieu. Etre un disciple du Christ signifie être quelqu’un qui se remplit totalement de Dieu afin de l’apporter aux autres . C’est pourquoi le Père Maciel affirme : « Un homme ou une femme de Dieu - cette appellation exprime l’essence même de l’apôtre et présuppose par sa définition même un état habituel d’union à Dieu notre Seigneur, de grâce et d’amitié avec Lui, de véritable ferveur et de sainteté. Mais, dans une âme orgueilleuse, quelle union, quelle grâce ou quelle amitié de Dieu peut-il bien y avoir ? Quelle ferveur ou quel degré de sainteté ? Car rien au monde se trouve aussi loin et aussi éloigné de Dieu que les esprits orgueilleux qui se paient d’eux-mêmes ! L’Ecriture Sainte en de nombreux passages et surtout ce que nous confirme la façon d’agir de Jésus-Christ Lui-même pendant les années de son ministère public, dans son attitude intransigeante et dure face aux pharisiens et aux scribes. On le voit dans la parabole instructive du pharisien et du publicain, où l’appel maintes fois réitéré à la considération et à la reconnaissance de sa propre misère, avant d’octroyer n’importe quel miracle ou bénéfice spirituel. Il n’y a donc pas d’entente possible entre Dieu et l’âme orgueilleuse parce que, ou bien celle-ci devrait se dessaisir de elle-même, ou bien Dieu devrait cesser d’être Dieu . » (lettre du 13 août, 1959)

3. La sainteté et l’intégrité. Au cœur de la sainteté véritable se trouve la vertu de l’intégrité, une vertu riche en nuances et en signification. Etre intègre signifie n’avoir qu’un visage, être la même personne à l’intérieur comme à l’extérieur : "ce que l’on voit, c’est ce que l’on a." Cette vertu est indispensable à la sainteté parce qu’elle constitue l’essence même de l’honnêteté et de la sincérité personnelles, principes fondamentaux de la vie morale et source de bien d’autres vertus. Dans notre recherche personnelle de sainteté, nous ne devons jamais accepter de duplicité dans notre comportement ; nous devons éviter comme la peste le moindre soupçon d’ambivalence dans nos motivations, ou d’incohérence entre nos pensées, nos jugements, nos choix et nos actions. Il ne peut y avoir de sainteté sans intégrité. En fait, il ne peut avoir de bonheur humain véritable sans cette vertu de fond : l’intégrité.

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, je veux que tu sois de plus en plus au centre de ma vie. Tant de personnes autour de moi voudraient découvrir la raison de ma paix intérieure, de ma joie. Quand les personnes viennent vers moi pour Te chercher, ne me laisse jamais les décevoir. Que je disparaisse, et que tu apparaisses de plus en plus à travers moi. Que ma sainteté, humble et vraie, soit toujours un instrument pour le salut de toutes ces personnes. Amen.

Résolution

J’ examinerai ma vie en détail afin d’identifier là où l’hypocrisie se manifeste et je prendrai une mesure concrète pour vivre avec plus de sincérité.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales