Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 26 avril 2019 - Bse Alida
Date : samedi 15 mars 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

L’amour parfait

Matthieu 5, 43-48

Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

Réflexion

- 1) « Aimer vos ennemis » C’est la consigne donnée par Jésus dans l’Evangile d’aujourd’hui. Cela ne semble pas facile. Si Jésus ne nous en avait pas donné l’exemple, son commandement d’aimer nos ennemis nous aurait paru impossible, presque une sottise. Rien ne semble plus « juste » que de donner à chacun selon sa monnaie : amour pour nos amis et haine pour nos ennemis. Mais au-delà de cette « logique » humaine du talion, le Christ nous révèle la sagesse divine. Le Père aime tous les hommes et Il veut le salut pour tous. Loin d’être signe de faiblesse, la bonté et la miséricorde sont en réalité une force. La force mystérieuse de l’amour qui fait fléchir les cœurs durs et attire les enfants égarés.

- 2) Pour cela, il faut connaître Jésus et avoir fait une expérience personnelle de son amour. La rencontre de saint Paul avec Jésus a fait de lui un amoureux du Christ. Il a été capable d’aimer et de pardonner à ceux qui l’ont fait souffrir. Il a imité l’exemple de son Maître. Le chrétien n’aime pas en espérant de la reconnaissance de la part des hommes : au contraire, ils sont souvent objets de moqueries et d’insultes. Pourtant, ils sont remplis de paix et de joie car ils savent que Dieu les voit et qu’Il sait tout. Il récompensera notre générosité. C’est seulement ainsi que nous serons de véritables témoins de l’amour de Dieu pour les hommes. « Regardez comme ils s’aiment » . Ce fut la définition des premiers chrétiens. Pour quoi en serait-il autrement de nos jours ? Semons l’amour. Tôt ou tard, nous récolterons un monde meilleur, plus chrétien, plus humain.

- 3) « Soyez parfait comme votre Père céleste est parfait ». Le chrétien doit être miséricordieux comme son Père céleste. Il se caractérise par son incapacité à haïr. Il préfère souffrir le mal que de le faire. Il cherche à vaincre le mal avec la force du bien. Les chrétiens suivent un maître qui demande pardon à ceux qui le mettent à mort, qui déverse son sang pour tous, même pour ceux qui le crucifient. Quand des conflits entre des personnes, entre des familles ou des nations surgissent, pourquoi ne pas pardonner ? Le pardon n’est pas injuste. On ne construit la paix qu’avec le pardon.

« La vraie paix est le fruit de la justice, vertu morale et garantie légale qui veille sur le plein respect des droits et des devoirs, et sur la répartition équitable des profits et des charges. Mais parce que la justice humaine est toujours fragile et imparfaite, exposée qu’elle est aux limites et aux égoïsmes des personnes et des groupes, elle doit s’exercer et, en un sens, être complétée par le pardon qui guérit les blessures et qui rétablit en profondeur les rapports humains perturbés. Cela vaut aussi bien pour les tensions qui concernent les individus que pour celles qui ont une portée plus générale et même internationale. Le pardon ne s’oppose d’aucune manière à la justice, car il ne consiste pas à surseoir aux exigences légitimes de réparation de l’ordre lésé. » (Jean Paul II, Message pour la Journée Mondiale de la Paix 2002)

Prière

Dieu, Père miséricordieux, répands dans nos cœurs, tant de fois tentés par la haine et la vengeance, ton Esprit Saint pour qu’il nous enflamme avec Ta charité. Fais que nous aimions ceux qui nous haïssent et que nous fassions le bien à ceux qui nous détestent.

Résolution

Rendre un service à quelqu’un qui m’a fait du tort.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales