Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 24 octobre 2017 - Saint Antoine-Marie Claret (1807-1870)
Date : mardi 9 mars 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La Mère de Jésus

Saint Matthieu 23, 1-12

Jésus déclarait à la foule et à ses disciples : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Pratiquez donc et observez tout ce qu’ils peuvent vous dire. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Ils agissent toujours pour être remarqués des hommes : ils portent sur eux des phylactères très larges et des franges très longues ; ils aiment les places d’honneur dans les repas, les premiers rangs dans les synagogues, les salutations sur les places publiques, ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi. Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul enseignant, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus appeler maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. »

Prière d’introduction
Seigneur Jésus tu nous as toujours enseigné que la sainteté et l’humilité sont liées. L’humilité est parfois difficile à vivre parce que l’orgueil cherche à s’introduire partout et dans tout ce que je fais. Seigneur, accorde-moi de progresser en humilité, en imitant l’exemple de ta sainte Mère.

Pétition
Le don d’une humilité sincère.

Réflexion

1. La Mère de Dieu. Pendant le Carême, il est bon de se tourner vers Marie pour lui demander de l’aide et des conseils. C’est ce que nous faisons aujourd’hui pendant cette méditation. Nous voulons passer du temps en sa présence. Nous n’avons pas besoin de dire beaucoup de choses, mais simplement de nous tenir auprès d’elle, pour la contempler. Quel bel exemple pour nous tous ! La vie Marie est un grand paradoxe. C’est la femme la plus importante du monde. Aucune reine d’Israël, aucune femmene peut l’égaler, ne peut même se comparer à elle en importance, en grandeur, ou en sainteté. Pourtant, la Vierge Marie, reine du ciel et de la terre, a vécu une vie humble et cachée, avec une sincérité complète et tout en sachant qu’elle était la mère de Dieu. La grandeur d’âme de Marie est extraordinaire et extrêmement beau à voir.

2. L’humilité de Marie. Le Magnificat, chanté par Marie est une déclaration merveilleuse de son humilité. Chaque vers y exprime la joie et la confiance. Elle sait que les grandes choses faites en elle sont les merveilles de Dieu et que toute gloire lui revient. C’est précisément pour cette raison qu’au mariage de Cana, Marie demande à son fils de changer l’eau en vin. Sa demande n’est pas pour elle-même. Elle intervient pour le jeune couple de sorte que leur fête de mariage ne soit pas gâchée. Elle le lui demande avec une totale confiance. Et quand son fils répond, elle dit simplement, "Faites tout ce qu’il vous dira." C’est l’humilité de Marie, et le fait qu’elle sache que toute chose vient de Dieu lui permet de voir clairement la grande capacité du Cœur de son Fils.

3. Pleine de grâce. Peu de temps après avoir conçu le Fils de Dieu en son sein, Marie rend visite à sa cousine Elisabeth. Elisabeth est également enceinte et Marie veut l’aider. Marie ne cherche pas d’éloge. Bien que chaque créature de l’univers devrait honorer la Mère du Seigneur, elle s’est mise au service de sa cousine. Elle sait qu’elle est la Mère de Dieu, et pourtant sa réponse est de servir. Elle ne compte pas ce que cela lui coûte ; elle ne pèse pas le prix de son service. Elle donne gratuitement. Marie est devenue l’humble servante de tous ; elle suit déjà l’exemple de son Fils, venu pour servir et non pas pour être servi. Vraiment elle est la plus grande, parce qu’elle est la servante du Seigneur.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, tu nous as donné ta Mère pour guide et pour exemple. Merci de nous avoir donné une mère si merveilleuse. Que ferions-nous sans elle ? Vers qui nous tournerions-nous en cas de besoin ? Qui nous montrerait le chemin quand nous nous égarons ? Mais tu savais que nous avions besoin d’une mère, et tu nous as donné ta Mère pour s’occuper de nous. Merci, Seigneur.

Résolution
Aujourd’hui, je prierai le chapelet avec ferveur.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales