Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 octobre 2020 - Saint Crepin
Date : mardi 30 mars 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Il ne nous a pas laissés seuls

Saint Jean 8, 21-30

Jésus disait aux Juifs : « Je m’en vais ; vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Là où moi je m’en vais, vous ne pouvez pas y aller. » Les Juifs disaient : « Veut-il donc se suicider, puisqu’il dit : ’Là où moi je m’en vais, vous ne pouvez pas y aller’ ? » Il leur répondit : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. Si, en effet, vous ne croyez pas que moi, JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés. » Ils lui demandaient : « Qui es-tu donc ? » Jésus leur répondit : « Je n’ai pas cessé de vous le dire. J’ai beaucoup à dire sur vous, et beaucoup à condamner. D’ailleurs celui qui m’a envoyé dit la vérité, et c’est de lui que j’ai entendu ce que je dis pour le monde. » Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père. Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien par moi-même, mais tout ce que je dis, c’est le Père qui me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul parce que je fais toujours ce qui lui plaît. » Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui.

Prière d’introduction Père de bonté éternelle, notre origine et notre guide, reste près de nous et entends les prières de tes enfants qui te louent. Pardonne nos péchés et ramène nous à la vie. Maintiens-nous toujours dans ton amour. Par le Christ notre Seigneur.

Pétition Seigneur, augmente ma foi en Toi.

Réflexion

1. « Je m’en vais. » L’ombre de la croix plane sur les paroles de Jésus. Quand le Fils de l’homme est ’élevé’ et cloué sur la croix, c’est la lumière du monde qui est élevée pour éclairer le monde. C’est la lumière véritable qui chasse l’obscurité de nos cœurs. Elle est la manifestation claire de l’amour de Dieu et elle se révèle à nous du haut de la croix, par la douleur et la souffrance. C’est le moment du triomphe. Mais pour nous, c’est difficile à comprendre. Pour nous, le triomphe du Christ devrait être la victoire sur ses ennemis, avec un grand miracle. « Si tu descends de la croix, nous croirons » : combien de fois ces paroles résonnent dans notre cœur !

2. « Je ne suis pas de ce monde. » Nous aimerions voir Jésus, majestueux, régnant sur ses ennemis, opprimant ceux qui nous font du mal. Mais le chemin du Christ est le chemin de la croix. Il vainc l’ennemi véritable sur l’arbre même de notre péché. Cette croix que j’ai aidée à ériger avec mes infidélités, mes manques de foi, mes manques d’amour. « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS ». Notre Seigneur est ainsi, le Roi qui règne sur la croix.

"Dieu s’est fait connaître en plénitude : il a dit à l’humanité qui il est. Et cette révélation définitive que Dieu fait de lui-même est la raison fondamentale pour laquelle l’Eglise est missionnaire par sa nature. Elle ne peut pas ne pas proclamer l’Evangile, c’est-à-dire la plénitude de la vérité que Dieu nous a fait connaître sur lui-même. " (Jean Paul II, Redemptoris Missio , n.5).

Notre réponse à la révélation de Dieu doit être l’"obéissance de la foi" (Rms 16, 26), c’est-à-dire une adhésion personnelle à la personne du Christ en tant que vrai Dieu et vrai homme.

3. « Il ne m’a pas laissé seul parce que je fais toujours ce qui lui plaît. » Chaque père, chaque mère, de famille sait bien que l’amour implique le sacrifice. Le symbole le plus sublime d’abnégation personnelle est le Fils de Dieu cloué sur la croix, cloué par ceux qu’il est venu sauver. Si j’étais la seule personne sur terre, le Christ serait mort pour moi sur la croix pour me sauver. Le corollaire de ceci est que je suis celui qui lui enfonce les clous et l’élève sur le bois de la croix. Il est venu m’offrir la vie et j’ai répondu avec la mort. Mais, avec le sacrifice suprême du Christ, je découvre la vérité de son amour sans limites et sans conditions. Un amour qui était au commencement, qui est maintenant et qui sera pour toujours. Il est Amour. Il est miséricorde. Il est la vie. Il est la vérité... parce que « Il EST ».

Dialogue avec le Christ Seigneur, je te rends grâce pour le don de la vie et plus particulièrement pour le don de la foi. Aide-moi à entrer dans ta vie en exerçant ma foi. J’ai confiance que tu guideras mes pas. Donne-moi la sagesse et la prudence dans mes choix, et avec ta grâce, je tâcherai de t’offrir avec amour chaque action de ma journée. Marie très pure, fais que mon coeur soit seulement pour Jésus.

Résolution Aujourd’hui je chercherai au moins trois occasions de faire des actes cachés de charité en réparation pour tant de péchés contre le Coeur Sacré de Jésus, et particulièrement pour mes propres péchés.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales