Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 avril 2019 - Saint Léonide
Date : jeudi 10 avril 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Soif d’éternité

Saint Jean 8, 51-59

« Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort. » Les Juifs lui dirent : « Nous voyons bien maintenant que tu es un possédé. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : ’Si quelqu’un reste fidèle à ma parole, jamais il ne connaîtra la mort.’ Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi. Qui donc prétends-tu être ? » Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui que vous appelez votre Dieu, alors que vous ne le connaissez pas. Mais moi, je le connais, et, si je dis que je ne le connais pas, je serai un menteur, comme vous. Mais je le connais, et je reste fidèle à sa parole. Abraham votre père a tressailli d’allégresse dans l’espoir de voir mon Jour. Il l’a vu, et il a été dans la joie. » Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n’as pas cinquante ans, tu as vu Abraham ! » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham ait existé, moi, JE SUIS. » Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

Réflexion

- 1) « Si quelqu’un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort. » Jésus est Dieu et, en tant que tel, il est maître de la vie et de la mort. Dans son for intérieur, l’homme aspire à vivre pour toujours. Il sait qu’il doit mourir, car sa nature est ainsi faite, mais au plus profond de son être, il aspire à la vie éternelle. Le maître nous apporte cette vie éternelle. Il ne pose qu’une seule condition : être fidèle à sa parole. Etre fidèle à l’amour de Dieu qui s’est fait homme, qui est mort et ressuscité pour nous.

- 2) Jésus nous demande si peu et nous donne en échange un si merveilleux cadeau ! « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés ». Il faut seulement que nous mettions un peu du nôtre pour que ce désir de Dieu devienne réalité. Parce qu’il nous aime, le Seigneur respecte notre liberté : jamais Il ne nous oblige à faire le bien. Et parce qu’il nous aime, il nous a crée libres, pour que nous puissions Le choisir librement. Tout dépend de moi. Comme c’est facile, et, en même temps, comme c’est difficile ! Jamais Dieu ne reprendra ma liberté. Il est venu pour me sauver mais je peux l’accepter ou le refuser, cela dépend de mes actions. « Dieu qui t’a fait sans toi (sans ton aide) ne te sauvera pas sans toi (sans ta collaboration) » dit saint Augustin.

Prière

Seigneur, apprends-moi à prier. Tu sais combien j’ai besoin de toi. Aide-moi à m’unir à Toi car Toi seul tu peux me donner ce dont mon âme a le plus besoin.

Résolution

M’approcher du sacrement de la pénitence pour vivre avec plénitude la semaine Sainte.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales