Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 20 février 2020 - Bse Aimée
Date : samedi 3 avril 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Dieu fait partie de l’équation

Saint Jean 11, 46- 57

Quand Lazare fut sorti du tombeau, les nombreux Juifs qui étaient venus entourer Marie sa soeur et avaient donc vu ce que faisait Jésus, crurent en lui. Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens pour leur raconter ce qu’il avait fait. Les chefs des prêtres et les pharisiens convoquèrent donc le grand conseil ; ils disaient : « Qu’allons-nous faire ? Cet homme accomplit un grand nombre de signes. Si nous continuons à le laisser agir, tout le monde va croire en lui, et les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. » Alors, l’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit : « Vous n’y comprenez rien ; vous ne voyez pas quel est votre intérêt : il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. » Ce qu’il disait là ne venait pas de lui-même ; mais, comme il était grand prêtre cette année-là, il fut prophète en révélant que Jésus allait mourir pour la nation. Or, ce n’était pas seulement pour la nation, c’était afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés. A partir de ce jour-là, le grand conseil fut décidé à le faire mourir. C’est pourquoi Jésus ne circulait plus ouvertement parmi les Juifs ; il partit pour la région proche du désert, dans la ville d’Éphraïm où il séjourna avec ses disciples. Or, la Pâque des Juifs approchait, et beaucoup montèrent de la campagne à Jérusalem pour se purifier avant la fête. Ils cherchaient Jésus et, dans le Temple, ils se disaient entre eux : « Qu’en pensez-vous ? Il ne viendra sûrement pas à la fête ! » Les chefs des prêtres et les pharisiens avaient donné des ordres : quiconque saurait où il était devait le dénoncer, pour qu’on puisse l’arrêter.

Prière d’introduction Père tout-puissant, ta justice est immuable et ta miséricorde est immense. Assiste-nous face aux défis de la vie. Protége nos esprits de la déformation de l’orgueil et inspire-nous à chercher la beauté de la vérité. Aide-nous à mieux connaître ta volonté de sorte que nous puissions donner joyeusement nos vies au service de tous.

Pétition Jésus accorde-moi l’humilité de servir et de défendre la vérité.

Réflexion

1. Si nous continuons à le laisser agir, tout le monde va croire en lui. Ces juifs reconnaissent les signes faits par Jésus mais ils ne veulent pas l’accepter à ses conditions. Il est différent de ce qu’ils ont imaginé, alors ils le rejettent. Leurs préférences personnelles, leurs goûts, leurs propres idées sont le point de référence pour accepter ou rejeter la vérité. Ils ont la puissance d’influencer la situation. À la fin, la vérité et la justice sont moins importantes que l’exercice de leur pouvoir. L’humilité est une vertu noble parce qu’elle s’épanouit dans la vérité même lorsqu’il n’est pas facile de servir la vérité. L’orgueil empêche une réponse sincère à la vérité puisque la personne fière est plus encline à servir ses intérêts personnels que la vérité d’objective. La vérité se présente constamment à nous comme quelque chose qui doit être accepté ou rejeté, dans nos choix quotidiens. Par ces choix moraux Jésus nous invite chaque jour à le suivre comme témoin de la vérité. Nous rendons-nous compte du pouvoir qu’il nous donne en nous accordant la raison et la liberté ? Utilisons-nous ce pouvoir pour servir Dieu ou pour servir nos propres intérêts ?

2. Les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. La logique des juifs paraît évidente. Mais, elle est valable seulement d’un point de vue humain. Elle paraît juste, mais en fait elle laisse Dieu « hors de l’équation. » Les juifs ont oublié leur propre histoire et les merveilles accomplies par Dieu pour son peuple. Ont-ils oublié Gideon ? Et le jeune David triomphant sur Goliath ? Que disent-ils d’Esther ? Leur histoire, notre histoire, est une histoire fondée sur la foi parce que Dieu fait partie de l’équation. La foi présuppose la raison parce que la grâce s’édifie sur la nature humaine. La foi informe la raison sur les mystères que la raison ne peut pas comprendre sans une source de lumière plus élevée. Ainsi, quand la raison n’est pas guidée par la foi, elle arrive rarement aux conclusions voulues par Dieu. La raison, dans ce cas, « a des yeux mais ne voit pas ».

3. À partir de ce jour-là, ils sont décidés à le faire mourir. Nous nous demandons comment les juifs ont pu en arriver là. Quand quelqu’un refuse de reconnaître la vérité, toutes les choses deviennent potentiellement justifiables, même le fait de tuer quelqu’un d’innocent. Hérode a cherché à tuer l’enfant Jésus parce qu’il le percevait comme une menace à son trône. Les juifs cherchent à tuer Jésus parce qu’ils le perçoivent comme une menace à leur nation. Dans les deux cas, ils ont refusé de reconnaître les signes - Hérode n’a pas reconnu la signification du voyage des mages, et ceux qui complotent contre Jésus ne reconnaissent pas le message de ses miracles. Ils ont des yeux mais ils ne voient pas.

Dialogue avec Christ Seigneur, je veux te suivre. Tu te révèles à moi par l’enseignement de ton Eglise et à travers les évènements de ma vie quotidienne. Je sais que je suis fier et que mon orgueil obscurcit ma vision du bien que tu m’invites à choisir. Aide-moi à grandir en humilité afin de devenir un meilleur instrument de ta grâce et un meilleur témoin de ta vérité éternelle. Marie, Mère très pure, aide-moi à garder mon coeur seulement pour Jésus.

Résolution Aujourd’hui je tâcherai d’écouter toutes les inspirations de l’Esprit Saint qui me viennent par les suggestions de ma conscience.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales