Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 20 février 2020 - Bse Aimée
Date : jeudi 29 juillet 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Celui qui croit, vivra

Saint Jean 11, 19-27

Beaucoup de Juifs étaient venus manifester leur sympathie à Marthe et Marie, dans leur deuil. Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. Mais je sais que, maintenant encore, Dieu t’accordera tout ce que tu lui demanderas. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera au dernier jour, à la résurrection. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, tu es le Messie, je le crois ; tu es le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, tu es le Messie, le Fils de Dieu. Tu es infiniment grand, et pourtant tu viens me rejoindre dans ma prière, tu viens à mon secours à chaque moment de ma vie. Je sais que tu es là, et que tu peux toutes choses. Aide-moi Seigneur à ne jamais douter de toi.

Pétition Donne-moi une foi solide, comme celle de Marthe.

Réflexion

1. Crois-tu cela ? Aujourd’hui, comme hier, Jésus Christ se rend présent dans la vie des hommes. Il suscite des réponses différentes. Regardons la foi de Marthe : elle « espère contre toute espérance ». Au milieu de son chagrin, face à la mort de son frère, entourée de personnes qui se lamentent, elle garde l’espoir car elle croit en Jésus-Christ. Comme nous le dit Jean Paul II : « ...dans la ‘foi’, nous est donnée de façon invisible une réalité qui est en même temps l’objet de notre espérance. La foi, impliquant la ferme conviction que cette réalité invisible existe, est de ce fait le fondement de l’espérance que nous avons de l’attendre. » (‘Mon livre de méditations’, n. 283.) Qu’est-ce que le Christ veut me dire ? Les paroles du Christ, ses œuvres, ses désirs pour moi, toutes les bénédictions reçues au cours de ma vie...en voyant tout cela, est-ce que je crois en Lui ?

2. Oui, Seigneur, je le crois. Jésus Christ se tient à la porte de notre cœur et il frappe. Jamais il ne s’impose. «  L’invitation à croire laisse la liberté intacte, proposer l’Évangile ne
viole jamais l’intimité de la conscience »
(Père Maciel, L.C.,n.69). Il me demande, comme Il l’a demandé aussi à ses apôtres : « Pour toi, qui suis-je ? » Jésus attend une réponse qui ne peut pas être donnée à plusieurs car le Seigneur s’adresse à moi, personnellement. Il n’attend pas la réponse de ma famille, de mon groupe d’amis ou de mon couple. Jésus m’interpelle, moi, personnellement. Il attend ma réponse personnelle. Comment est-ce que je lui réponds ? Comment vais-je Lui répondre à partir d’aujourd’hui ?

3. Comment mettons-nous notre foi en action ? Jésus-Christ a été très clair au sujet des conséquences de l’annonce de l’Evangile. Il dit de lui-même qu’il n’est pas venu dans le monde apporter la paix mais la contradiction, que le frère se dressera contre le frère à son sujet. L’histoire nous le démontre amplement, à commencer par les Juifs du temps de Jésus, jusqu’aux martyrs de nos jours. Comme nous le dit le Père Maciel, L.C. : « Le disciple suit les traces du Maître, et, s’il veut être fidèle, tôt ou tard dans sa vie, arrive l’heure d’être signe de contradiction. » (n. 34) Si je crois en Jésus-Christ, en son message, et en son amour pour moi, suis-je prêt à tout quitter pour Le suivre ? Ou, au contraire, est-ce que je préfère suivre mes propres intérêts, mes propres désirs parce que Jésus est exigeant, parce que L’aimer implique de laisser de côté mon confort, mon christianisme à moi, tranquille et sans risques ?

Dialogue avec la Christ
Seigneur Jésus, Tu es un signe de contradiction. Tu interpelles les hommes. Fais que Tu sois pour moi un signe de salut, mon refuge, mon bastion contre l’ennemi. Donne-moi le courage de témoigner de ma foi et d’annoncer ta Bonne Nouvelle à chaque occasion qui se présente.

Résolution
Je ferai une visite à Jésus présent dans le Tabernacle pour lui redire ma foi en lui et pour y puiser les forces nécessaires pour le suivre.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales